L’annonce, le 5 février, par le ministre chargé de la Ville et du Logement, de donner plus de place au bois dans la construction dans les villes, arrive à point nommé pour cette initiative régionale. Sous la houlette de Société Est Métropoles, promoteur immobilier à Dijon, des entreprises et maîtres d’oeuvre se regroupent dans le cluster « Construction bois-matériaux biosourcés en Bourgogne-Franche-Comté » pour formuler une offre dans la construction en bois.


La ténacité de la Société Est Métropoles, promoteur immobilier à Dijon, pour promouvoir la construction bois conduit à la création du « cluster » Construction bois-matériaux biosourcés en Bourgogne-Franche-Comté. Il réunit 14 entreprises de l'acte de construire, charpentiers et spécialistes de la construction en bois et en matériaux biosourcés, le chanvre notamment, architectes et bureaux d’études. Auxquels se sont joints des organismes interprofessionnels et de formation comme Fibois et l’Institut technologique FCBA.

 

nouveau reseauconcept



« Il y a trop peu de projets de construction en bois dans la région, en-dehors d’équipements publics comme des halles de marché ou des salles communales, car les maîtres d’ouvrage ont une méconnaissance voire une ignorance du matériau et surtout, encore quelques appréhensions qui touchent notamment la résistance du bois au feu », expose Thierry Coursin, président de Société Est Métropoles. La diversité des acteurs, principalement des artisans et des PME, renforce les doutes des maîtres d’ouvrage à la capacité des professionnels à mener à bien des chantiers d’une certaine taille.

sparkingsilo
L'un des rares exemples de parking en bois, en construction à Dijon, près du futur siège de la Caisse d'Epargne de Bourgogne-Franche-Comté, également en bois. © Gramm.

Les enseignements que le promoteur immobilier a tirés de l’expérience de la construction, en cours, du siège de la Caisse d’Épargne Bourgogne-Franche-Comté à Dijon – 9.500 m2 en structure bois et un parking, lui aussi en bois –, l’ont conduit à rassembler des compétences dans un groupement d’entreprises fraîchement constitué (*). Le charpentier du haut-Doubs Simonin et SNCTP, filiale bâtiment du groupe de travaux publics Roger Martin, principales entreprises de ce chantier, en font d’ailleurs partie.
« Le cluster agrège des savoir-faire qui forment une offre globale toute constituée, de la conception à la réalisation, qui rassure les maîtres d’ouvrage », ajoute Thierry Coursin. À chacun des membres de se positionner ou non ensuite sur un projet. La nécessaire sensibilisation des maîtres d’ouvrage à la construction bois justifie aussi l’accueil de partenaires de la formation comme le lycée des métiers du bois de Mouchard (Jura) et l’Ensam ParisTech de Cluny.


logorobinRobin.s, une marque collective


Pour s’identifier, le groupement arbore une marque, Robin.s qui évoque le fameux personnage légendaire de la forêt « par ses valeurs de collectif et de connexion de l’homme à la nature. »
En plus d’une réponse commune à une commande, l’esprit collectif se traduit dans la fonction de conseil que le cluster va remplir, par et pour ses membres. Elle se concrétise, pour une première expression du cluster, dans un « démonstrateur » d’habitat dans le quartier de la République à Genlis, près de Dijon, qu’aménage Société Est Métropoles. Plusieurs entreprises ont travaillé sur un petit immeuble de logements qui remplit des conditions favorables pour convaincre maîtres d’ouvrage mais aussi acheteurs : de hautes performances thermiques, de niveau passif (c’est-à-dire sans besoin de chauffage), et un prix inférieur à celui du marché.

La porte reste ouverte à d’autres entreprises et maîtres d’oeuvres du bois. Cependant, précise Gérard Speranza, ancien cadre du conseil régional, et « maître d’oeuvre » du cluster, « il s’agit d’abord d’une initiative économique, donc nous ne pouvons pas accueillir tout le monde. » Des arrivées sont toutefois attendues du côté des acteurs de l’isolation en paille et de la filière chanvre.

L’initiative arrive à point nommé. Le 5 février, Julien Denormandie, ministre chargé de la Ville et du Logement, a donné de nouvelles ambitions au plan Ville durable en encourageant l’utilisation du bois comme matériau de construction en vue d'une ville neutre en carbone à l'horizon 2050.
 

groupepm

 

Un an avant l’édition 2021 au Japon, Dijon accueillera du 19 au 24 octobre 2020, une édition régionale de Woodrise, le salon international de promotion du bois, à l’initiative du cluster « Construction bois-matériaux biosourcés en Bourgogne-Franche-Comté ».


(*) Les membres du cluster construction bois-matériaux biosourcés en Bourgogne-Franche-Comté: les entreprises ALD Construction (Jura), Chauvin (Jura), L’Art du Toit (Côte-d’Or), Les Charpentiers de Bourgogne  (Côte-d’Or), Simonin (Doubs), SNCTP (Côte-d’Or), BCB Radical (Besançon) et Idem (Innovation Développement Eco-Matériaux) à Chalon-sur-Saône, ces deux dernières dans le chanvre ; les maîtres d’oeuvres, Archimen Ingenierie (Côte-d’Or), Atelier d’architecture Correia (Côte-d’Or), Atelier Zou (Lons-le-Saunier), le bureau d’études Teckicea (Doubs) ; les maîtres d’ouvrage, Société Est Métropoles et LCDP ; l’Ensam  de Cluny, le lycée des métiers du bois de Mouchard, Fibois (association de la filière bois), l'Institut technologique FCBA, la fédération régionale du bâtiment de Bourgogne-Franche-Comté et son organisme de formation IFRB, Arcane Association (formation dans les matériaux bio-sourcés).

(**) Le bureau de l’association : Thierry Coursin (Société Est Métropoles), président ; Christian Balanche (Simonin), vice-président ; Olivier Gaudard (Archimen), trésorier ; Christian Marie (Idem), secrétaire; Nathalie Mionetto (FCBA), responsable innovation, Philippe Gouget (ALD), responsable Ressources humaines et Romain Solnon (Archimen), responsable commission développement économique.

Mieux connaître la filière bois en Bourgogne-Franche-Comté en cliquant sur le logo

invest

Commentez !

Combien font "9 plus 5" ?