Norske Skog investit 200 millions d’€ dans une centrale biomasse, près d'Epinal. Hager investit 15 millions d’€ pour l’injection dans son usine alsacienne de Bischwiller. Une médaille d’or EcoVadis au logisticien Specific Log en Côte-d’Or. In Vivo relance sa filiale de boulangerie industrielle Neuhauser en Moselle. Avec Skayl, un leader du conseil RH se forme en Alsace. Socotec recrute plus de 100 ingénieurs et techniciens spécialisés en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est.

 

• Dans les Vosges, Norske Skog investit 200 millions d’€ dans une centrale biomasse


Le papetier Norske Skog a annoncé le 14 juin avoir bouclé le tour de table d’un investissement de 200 millions d’€ dans une centrale de cogénération biomasse sur son site de Golbey (Vosges), près d’Epinal. Ce projet représentant 100 mégawatts (MW) thermiques et 25 mégawatts électriques, avait été lauréat en décembre 2019 de l’appel d’offres CRE 5-3 pour le développement de centrales de cogénération biomasse en France. Le dossier est porté par une société détenue majoritairement par le fonds d’investissement Pearl Infrastructure Capital (80%), avec Norske Skog (10%) et Veolia (10%), ce dernier devant exploiter l’installation.
A sa mise en service en 2024, la nouvelle centrale thermique emploiera 30 personnes. Elle sera alimentée en bois de recyclage de classe B collectés majoritairement dans la région Grand Est, indiquent les investisseurs. La production électrique correspondant aux besoins de 13.000 foyers sera réinjectée dans le réseau. La vapeur alimentera une nouvelle ligne de papier brut pour carton ondulé, opérationnelle d’ici fin 2023. Celle-ci résulte de la reconversion de l'une des deux lignes de papier journal au terme d'un investissement de 250 millions d’€, annoncé en janvier 2021. Ces deux projets devraient permettre de pérenniser les 355 emplois de la papeterie vosgienne (chiffre d’affaires de 220 millions d’€ en 2021). P. Bohlinger

 Salon Langres

 

• Hager investit 15 millions d’€ pour l’injection dans son usine alsacienne de Bischwiller

hager
Trente nouvelles presses à injecter rejoindront le site de Bischwiller d'ici à février. © Hager France


Hager consacre un investissement de 15 millions d'€ à son usine de Bischwiller (Bas-Rhin), afin d’en augmenter les capacités en injection plastique.
Entre novembre et février prochain, le groupe franco-allemand de solutions électriques installera sur le site, 30 nouvelles presses de 60 à 100 tonnes, qui s’ajouteront aux 45 existantes de puissance équivalente ou inférieure. Elles augmenteront la production de pièces plastiques qui approvisionneront l’atelier d’assemblage de produits de protection (disjoncteurs, différentiels…) de Bischwiller et d’autres unités européennes du groupe, dont la voisine alsacienne Obernai
Cet investissement, dont la partie immobilière a démarré début juin, va déclencher le recrutement de 50 personnes en CDI. « Les embauches se répartiront entre des fonctions support (maintenance, qualité…), différents postes de production et logistique (opérateurs contrôleurs et régleurs, préparateurs de moules…) », précise Jean-Christophe Cognacq, directeur du site. Pour cette seconde catégorie d’emplois, un job dating est organisé les 24 et 25 juin (inscription préalable : recrutement@supplay.fr).
La décision en faveur de Bischwiller relance le site de 500 salariés pour l'avenir duquel des interrogations s’étaient faites jour, compte tenu du transfert de sa partie logistique à Vendenheim (Bas-Rhin) fin 2021 et début 2022, qu’ont suivi plusieurs dizaines de salariés du site. Les nouvelles presses occuperont 5.000 m2, soit près de la moitié des surfaces logistiques libérées. M. Noyer

 

 ui-investissement-062021

 

• Une médaille d’orEcoVadis au logisticien Specific Log en Côte-d’Or 

specificlog
Specific Log conditionne et expédie des outils de promotion sur les lieux de vente depuis deux plateformes en Côte-d'Or. © Traces Écrites
 
Specific Log en Côte-d’Or, vient de se voir décerner la médaille d’or EcoVadis. En soi, cette notation est une belle reconnaissance de la qualité d’une démarche de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE). Et lorsqu’elle a trait à une activité logistique et de transport – le métier de Specific Log, à fort impact environnemental –, elle fait figure d’exemplarité.
L’organisme de certification international l’a attribuée aux deux plateformes logistiques d’une surface totale de 13.000 m2, situées à Baigneux-les-Juifs dans le nord de la Côte-d’Or et à Longvic, dans l’agglomération de Dijon depuis lesquelles la PME gère et distribue des outils marketing et de promotion.
La réduction de l’impact sur l’environnement se traduit par le recyclage des palettes et emballages, un matériel de manutention 100% électrique, le recyclage des déchets (carton, films…), ou encore la sélection de transporteurs régionaux selon un cahier des charges écologiques.
La notation EcoVadis salue aussi l'attachement de Specific Log au territoire du nord de la Côte-d’Or, a priori moins pertinent pour une activité de logistique, car plus éloigné des grands axes de transit. « La plateforme de Baigneux-les-Juifs permet de maintenir une activité économique là où les problèmes de chômage sont les plus difficiles à résoudre », explique le dirigeant Franck Béguin.
Pour autant, cette distinction n’est pas une fin en soi. Des pistes de progrès sont identifiées, principalement sur la réduction de la consommation d’électricité et de carburant. Le dirigeant souhaite aussi étendre la démarche RSE à l’ensemble des filiales de son groupe FMB (chiffre d’affaires de 10 millions d’€, 150 salariés) qui rassemble deux autres sociétés : Démosthène (conseil marketing) et Optimum Services (relation client). C. Perruchot 

 

 
bpbfc
 
 

• In Vivo relance sa filiale de boulangerie industrielle Neuhauser en Moselle

 
neuhauser
L’union des coopératives InVivo veut profiter d’un marché favorable pour relancer Neuhauser. © Neuhauser 

L’union des coopératives InVivo vient d’annoncer un plan de relance pour son site de boulangerie industrielle Neuhauser à Folschviller (Moselle), consistant en la réouverture de l'unité de production baptisée « Furst 1 », qui est à l’arrêt depuis trois ans. Celle-ci serait remise en production à l’horizon 2023 par redéploiement des effectifs actuellement employés sur le site « Furst 2 » davantage automatisé. L’usine de 250 salariés produit actuellement 200.000 tonnes par an, par rapport à une capacité de 350.000 tonnes. Neuhauser (1.600 personnes) avait engagé un plan de réorganisation industrielle il y a quatre ans comportant la suppression de 230 postes dont 180 sur son site mosellan.
« Fort d’un contexte marché aujourd’hui très favorable, et compte tenu du potentiel de capacité de production de Neuhauser, nous avons la volonté de relancer l’activité boulangerie viennoiserie, pâtisserie » indique Thierry Blandinières, directeur général d’InVivo. L’acquisition en décembre 2021 au puissant groupe agricole de Soufflet, précédent propriétaire de Neuhauser, ouvre de nouvelles perspectives. In Vivo indique notamment avoir « conforté » le contrat liant le boulanger industriel au distributeur Lidl, son principal client. P.Bohlinger
 
 

• Avec Skayl, un leader du conseil RH se forme en Alsace 

 
skayl
Pascal Wespiser préside la nouvelle entité Skayl, filiale de son groupe Link. © Groupe Link
 
En fusionnant trois de ses sociétés dans une seule baptisée Skayl, le groupe régional Link donne naissance « au plus important acteur indépendant du conseil en RH en Alsace », annonce son président Pascal Wespiser. L’ensemble cumule 30 salariés et un chiffre d’affaires annuel de 3,5 millions d'€, par la réunion, officialisée la semaine dernière, de L’Offre RH, TDF Conseil et Spade & Partners. « Nous gardons ainsi les spécialités de chaque entité qui permettent des réponses sur-mesure aux entreprises, mais le fait de les réunir sous une même marque nous aidera à croître, notamment par l’extension visée en Lorraine, en Allemagne limitrophe et au Luxembourg », souligne Pascal Wespiser.
Le groupe Link (135 salariés dans l’intérim, le portage salarial et le travail partagé) est déjà présent dans ces territoires voisins via sa principale filiale, l’entreprise de travail temporaire Gézim. Les prestations de Skayl couvrent principalement le recrutement en général et celui des « talents » en particulier, le pilotage des compétences, la formation et les bilans de compétence et l’évaluation des candidats et salariés, auprès d’une clientèle majoritairement industrielle. M.Noyer
 
 
 
Salon Industrie Dijon
 
 
 

• Socotec recrute plus de 100 ingénieurs et techniciens en Bourgogne-Franche-Comté et dans le Grand Est

cryostarbreve
Entre autres métiers de Socotec, des missions d’études pour les industriels comme, par ex., le bilan carbone du fabricant d'équipements cryogéniques Cryostar en Alsace. © Cryostar

Socotec, qui emploie 200 collaborateurs en Bourgogne-Franche-Comté et 250 dans le Grand Est, renforce ses équipes dans les deux régions : 50 dans la première, 75 dans la seconde. Les postes recherchés sont identiques : ingénieurs de la construction, de l’immobilier durable et de l’environnement, diagnostiqueurs immobiliers, attesteurs mesureurs de la construction ; auditeurs certification…
Le contrôle réglementaire et technique dans le bâtiment constitue l'activité historique du groupe international (10.000 collaborateurs dans le monde, la moitié en France, chiffre d’affaires de 1 milliard d’€), qu'illustre, par exemple, la construction du nouveau siège en bois de la Caisse d’Epargne Bourgogne Franche-Comté.

Socotec réalise aussi des missions d’études pour les industriels. Il a effectué par exemple le bilan carbone de Cryostar à Hésingue (Haut-Rhin) qui souhaite réduire ses émissions de gaz à effet de serre. Pour le projet de centre industriel de stockage géologique de déchets radioactifs de Cigéo à Bure (Meuse), il endosse ici le rôle d’assistant à maîtrise d’ouvrage. C. Perruchot

1 commentaire(s) pour cet article
  1. Franck BEGUINdit :

    Merci à Traces ECRITES et en particulier à Christiane PERRUCHOT pour ce bel article ce jour qui met en lumière la médaille d'or ECOVADIS dans l'évaluation de la politique RSE de la société SPECIFIC LOG - PME spécialiste en France de la logistique des outils marketing et commerciaux. Très bonne journée. Franck Béguin.

Commentez !

Combien font "8 plus 8" ?