A Bure, le projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo en enquête publique L’agglomération de Mulhouse dégage la route pour Euroglas, et le conseil départemental de la Côte-d’Or pour le transit des poids-lourds entre Dijon et Vesoul. Retour au 90 km/h en Haute-Saône. Waterair conçoit des piscines à consommation énergétique très faible, voire nulle, à l’usage. A Amnéville, SnowWorld enlève à Labellemontagne l’exploitation de la seule piste de ski intérieur de France. José Liotet, président de Bouygues Nord-Est

 

• A Bure, le projet d’enfouissement des déchets nucléaires Cigéo engage son enquête publique

Cigéo, le projet de stockage souterrain des déchets les plus dangereux du parc nucléaire français, engage son enquête publique ce 15 septembre à Bure (Meuse). La procédure consultative prévue pour se clôturer le 23 octobre, pourrait conduire d’ici la fin de l’année à la déclaration d’utilité publique (DUP) du projet porté par l’Agence nationale pour la gestion des déchets nucléaires (Andra). L’investissement estimé à 25 milliards d’€ vise à enfouir des colis à haute et moyenne activités à l’horizon 2035.
Dans l’avis rendu sur le dossier de DUP en début d’année, l’Autorité environnementale avait déploré que l’exigence de récupérabilité des déchets radioactifs pendant au moins un siècle demeure assez courte au regard de leur durée de vie de 100.000 ans à 1 million d’années. Ses experts avaient jugé que l’étude d’impact n’aborde pas les situations accidentelles et ne prend pas assez en compte la biodiversité.
Parallèlement, quatre communes ont émis un avis défavorable à la DUP sur 24 collectivités  territoriales concernées. Avant d’engager le chantier de Cigéo, l’Andra devra encore obtenir la déclaration d’autorisation de création, une procédure spécifique aux installations nucléaires dont l’instruction prendra plusieurs années. P.B.


pvffevrier

 

• L’agglomération de Mulhouse dégage la route pour Euroglas

euroglas
L'usine Euroglas


Les travaux d’un nouvel accès routier à l’usine Euroglas de Hombourg (Haut-Rhin) battent leur plein jusqu’au 1er octobre. La nouvelle voie de 1,4 km dévie à cet endroit la RD 52, de façon à libérer l’emprise de 15 hectares de terrain, nécessaire à l’extension de 48.000 m2 de bâtiments du fabricant de verre. Euroglas a en effet déjà rapatrié son unité de transformation préalable du verre aujourd’hui située à Burnhaupt-le-Haut (Haut-Rhin) vers son site de finition de Hombourg, lui-même objet d’une modernisation (remplacement du four), soit un double investissement d’un montant cumulé de 100 millions d’€ d’ici à 2023.

Les travaux routiers  sont réalisés par Eiffage Route et Pontiggia, nouvelle filiale du groupe NGE. Ils résultent d’un montage particulier au niveau des acteurs publics. Sur cette voirie départementale, la collectivité gestionnaire du réseau, la Collectivité européenne d’Alsace (CeA) a confié à la communauté d’agglomération M2A (Mulhouse Alsace Agglomération) le pilotage de la réalisation.
Elle s’effectue dans le cadre d’une convention élargie à la commune de Hombourg et au syndicat mixte de gestion des Ports du Sud Alsace, propriétaire des terrains concernés, afin de régler les questions foncières et financières. Les quatre collectivités se partagent le financement du chantier chiffré à  2,4 millions d’€ HT. Une fois en service, l’entretien de la déviation reviendra à la CeA. M.Noyer

 

Salon de la prévention Vesoul


… et le conseil départemental de la Côte-d’Or pour le transit des poids-lourds de Dijon à Vesoul

deviationmirebeau
Le président du Conseil départemental de Côte-d'Or, François Sauvadet, dévoile la plaque de la nouvelle RD 701 qui dévie la circulation du centre-ville de Mirebeau. © Traces Ecrites


Traversée quotidiennement par 430 poids-lourds circulant de Dijon à Vesoul (Haute-Saône) et inversement, et 5.500 véhicules légers principalement pour un trajet domicile-travail, la petite ville de Mirebeau-sur-Bèze à une vingtaine de kilomètres de la capitale de la Bourgogne-Franche-Comté « respire » mieux depuis le 10 septembre. Le Conseil départemental de la Côte-d’Or a ouvert à la circulation les 3 derniers kilomètres de la nouvelle RD 701 qui la contourne.
Un chantier qui avait démarré en 2013 pour construire une route à deux fois une voie de 4,7 km. Le délai s’explique par le financement de 23 millions d’€ que le département fut le seul à prendre en charge, « sans aides de l’Etat «  a précisé son président François Sauvadet, lors de l’inauguration le 10 septembre.
La route dont la vitesse est limitée à 90 km/h est jalonnée de cinq giratoires et cinq ponts, dont trois qui se succèdent sur moins de 2 km dans la vallée de la rivière Bèze.  Prochainement, un arrêté municipal interdira la circulation des poids-lourds de plus de 3,5 tonnes dans la traversée de Mirebeau et le maire Laurent Thomas annonce en conséquence une reconfiguraton du centre-ville.  C.P.
 

M2A

• En Haute-Saône, la vitesse remonte à 90 km/h

Après la Côte-d'Or qui fut la première en Bourgogne-Franche-Comté puis le Jura, le département de la Haute-Saône adopte à son tour le retour à la vitesse maximale de 90 km/h sur une partie de son réseau. Le linéaire cumulé s'élève à 438 km, l'essentiel (2.958 km) étant maintenu à 80 km/h. Il s'agit du réseau dit structurant qui concerne les principales destinations (par ex. Gray, Vesoul, Lure) et considéré moins accidentogène en raison de la largeur de la chaussée, de sa stabilité et des distances de visibilité. Aucun date n'est pour l'heure avancée, le temps de changer la signalisation. C.P.

 cdhautesaone

 

businessindustriesdeux

 

• Waterair conçoit des piscines à consommation énergétique très faible voire nulle à l’usage

waterair
Deux panneaux photovoltaïques couplé avec une pompe à filtration et une couverture solaire innovantes conduisent à une consommation énergétique nulle. © Waterair


Leader européen de la piscine en kit, le fabricant basé à Seppois-le-Bas, dans le Sud Alsace, a obtenu le label « Solar Impulse Efficient Solution » pour sa piscine « zéro impact ». Grâce à trois équipements, cette piscine permet une consommation énergétique très faible voire nulle à l’usage. Une pompe de filtration innovante consomme cinq fois moins d’électricité qu’une filtration traditionnelle. Couplée avec une couverture solaire "maison", cette piscine est chauffée jusqu’à plus de 9 degrés supplémentaires.
Enfin, pour qu’elle puisse répondre à une consommation énergétique nulle à l’usage, il est possible d’installer deux panneaux photovoltaïques produisant l’électricité nécessaire pour compenser la dépense énergétique annuelle de la pompe de filtration.
« À l’heure où la préservation de la planète est une nécessité, proposer dès aujourd’hui des piscines efficientes et sobres en énergie est une obligation pour nous. Cette labellisation vient récompenser des années de recherche et développement et nous conforte dans notre engagement pour la protection de l’environnement », déclare Vianney Tuffal, directeur général. PIscines Waterair a réalisé en 2020 un chiffre d’affaires de 74 millions d’€, avec 320 collaborateurs. J.G.



cdvelodijo

 

• A Amnéville, SnowWorld reprend l’exploitation de la seule piste de ski intérieur de France à Labellemontagne 

snowhall
Les 40 emplois du Snowhall à Amnéville devraient être préservés par le nouvel exploitant. © SPL Destination Amnéville

 
Equipement phare du complexe de loisirs d’Amnéville (Moselle), le Snowhall n’a pas rouvert ses portes depuis mars 2020 et le premier confinement. L’exploitant depuis trois ans de cette piste de ski intérieur, la société Labellemontagne qui gère aussi la station de skie La Bresse dans les Vosges, va céder sa place au néerlandais SnowWorld à compter de novembre prochain. 
Le groupe savoyard qui peinait à assumer les charges fixes du site, avait signifié la résiliation de son bail commercial à la société publique locale Destination Amnéville (SPL), concessionnaire de l’équipement.
La procédure de consultation engagée par la SPL s’est conclue par l’annonce, le 7 septembre, du nom du nouvel exploitant pour une période de huit ans. Coté à la bourse d’Amsterdam, SnowWorld compte 6 stations de ski indoor aux Pays-Bas et en Allemagne. L’entreprise a devancé Labellemontagne, candidat à sa propre succession. Les 40 emplois devraient être préservés. La SPL Destination Amnéville a été créée en 2017 par quatre communes, deux intercommunalités riveraines, le département de la Moselle et la région Grand Est, en vue de redorer le blason du complexe de loisirs d’Amnéville.P.B.

 

bpalcjuillet

 

liotet• José Liotet, président de Bouygues Nord-Est

Depuis le 1er juillet, José Liotet a pris la tête de Bouygues Bâtiment Nord-Est (BBNE), filiale régionale du major français de la construction qui œuvre de Lille à l’Alsace et la Bourgogne-Franche-Comté.
Diplômé de l’ESTP (Ecole Spéciale des Travaux Publics), il a rejoint le groupe en 1988 au sein de la filiale dans l’Est alors dénommée Pertuy Construction.
Le rapprochement de celle-ci avec le nordiste Norpac, à laquelle José Liotet a pris une part active, a donné naissance à BBNE. Son nouveau président en était directeur général adjoint. Il devient également co-gérant de Linkcity Nord-Est, la filiale de promotion immobilière de BBNE. M.N.

 

Commentez !

Combien font "8 plus 2" ?