ECO)BREF. Afrique Telecom retrouve la rentabilité. Le FC Sochaux devient chinois. Gérald Streit à la tête de Delfingen Industry. La Métallerie Gusiée divise son effectif par 2. Le centre de démantèlement SNCF de Chalindrey inauguré. L'usine du futur en Alsace et Franche-Comté. Le Chili à la foire de Dijon. Nouvelle directrice régionale à Pôle Emploi Alsace.

 

- Afrique Telecom retrouve la rentabilité.

 

afriquetelecom
Un exemple de micro-station par satellite qu'Afrique Telecom développe sur le continent africain.

 

L’entreprise auxerroise (Yonne), fondée en 2005 par Philippe Tintignac et cotée sur le marché libre de la bourse de Paris en 2012, publie de bien meilleurs résultats sur son exercice 2014. Ce fabricant de micro-stations par satellite principalement en Afrique subsaharienne, affiche un chiffre d’affaires de 2,93 millions d’€ et dégage un bénéfice de 46 530 €.

Afrique Telecom avait enregistré une perte de 225 435 € en 2013 pour un chiffre d’affaires quasi équivalent. Pour redresser la barre, les frais de fonctionnement ont été réduits de 31% et la marge a augmenté de 5,36%.

De nouvelles solutions innovantes sont en cours de développement pour satisfaire une clientèle du continent africain composée de TPE/PME, collectivités locales, mais aussi de quelques particuliers. Afrique Telecom prévoit aussi d’étendre ses prestations à d’autres pays.

 

novium 20150316_1

 

-  Le club football de Sochaux devient chinois.

 

Dès la saison prochaine, PSA Peugeot Citroën cèdera le capital du club de football de Sochaux-Montbéliard (FCSM) à l'entreprise chinoise Ledus, un fabricant d'éclairage à Led, filiale du groupe Tech Pro Technology Development, cotée à la bourse de Hongkong.

PSA avait annoncé il y a un an son intention de se séparer du FCSM pour recentrer ses investissements sur son cœur de métier. Le montant de la transaction portant sur le rachat de la totalité du capital et des droits de vote du club s'élèverait à 7 millions d'€.

 

streit- Gérald Streit à la direction générale de Delfingen Industry.

 

L’industriel d’Anteuil (Doubs), numéro un mondial des systèmes de protection des réseaux électriques et fluides embarqués, principalement pour l’automobile (157 millions d’€ de chiffre d’affaires réalisé dans 18 pays, 1800 collaborateurs), vient de nommer Gérald Streit à sa direction générale.

Fils de Bernard Streit et troisième génération, cet homme de 39 ans est entré chez Delfingen Industry en 2007 et a exercé différentes fonctions au sein de l’entreprise jusqu’au poste de directeur général délégué.

Cette évolution dans sa carrière intervient dans le cadre d'une transmission progressive de la gouvernance mise en place depuis plusieurs années par la famille. Bernard Streit continuera d’exercer ses fonctions de président du conseil d'administration de Delfingen.

 

- La Métallerie Gusiée licencie la moitié de son personnel.

 

Nouvelle illustration des difficultés actuelles du secteur du bâtiment, les mesures drastiques prises par la Métallerie Gusiée dans l’Aube. Cette PME familiale a supprimé 22 de ses 45 emplois, et a par ailleurs quitté son usine de Romilly-sur-Seine pour se replier sur celle de Marigny-le-Châtel. Une baisse d’activité et donc de chiffre d’affaires est à l’origine de cette restructuration lourde.

Fondée en 1973, la Métallerie Gusiée est spécialisée dans la fabrication et la pose de menuiseries en aluminium, la serrurerie acier, la couverture et le bardage. Mise en service en janvier 2011, l’usine de Romilly-sur-Seine ne sera pas fermée pour autant : une partie de ses locaux reste occupée par l’entreprise ACR Métal, société cofondée par la Métallerie Gusiée pour fabriquer des charpentes métalliques.

 

- Le centre de démantèlement SNCF de Chalindrey inauguré.

 

geowaste
©Frédéric Marais/Agence Info.

 

Le centre de démantèlement du matériel roulant en fin de vie de la SNCF, exploité par Geo Waste à Chalindrey (Haute-Marne), a été inauguré le 22 mai par Jean-Michel Genestier, le président de cette filiale de SNCF Logistics.

Ce projet de 8,5 millions d'€, subventionné par l'Etat et le conseil régional de Champagne Ardenne, opérationnel depuis le début de l'année, dope l'activité du technicentre de la SNCF, en perte de vitesse, avec comme savoir-faire particulier, le désamiantage.

En plus des voitures et wagons de la SNCF, le centre de démantèlement de Chalindrey accueille également les locotracteurs du ministère de la Défense et les wagons de marchandises de la société de location Ermewa.

A ce jour, indique la SNCF, le centre de démantèlement a permis la création d’une quarantaine d’emplois directs.

 

look

 

- Le pôle de compétitivité Alsace/Franche-Comté Véhicules du Futur prépare l'usine du futur.

 

Du véhicule du futur à l’usine du futur, la sémantique laisse entrevoir une transition naturelle : le pôle de compétitivité Alsace/Franche-Comté investit le sujet en toute logique.

A partir des prochaines semaines, le Pôle Véhicule du Futur (PVF) proposera un accompagnement des entreprises adhérentes selon un panel possible de sept thèmes  : usine centrée sur l’homme, usine à process innovants, automatisée (un point non contradictoire avec le premier axe, souligne le PVF), étendue à ses fournisseurs, usine « agile », « frugale » (économies d’énergie, recyclage) et connectée. Il souhaite accompagner 65 entreprises.

Présentée le 19 mai à Mulhouse (Haut-Rhin) lors de l'assemblée générale du 10ème anniversaire, cette orientation complète une autre prestation, mise en place l’an dernier, en particulier en direction des PME. Effectuée dans 12 entreprises, elle « vise à  donner une vision à 360 degrés qui n’omette aucun aspect important, comme le commercial, la formation ou le recrutement » , explique Denis Rezé, président du Pôle.

Le Pôle Véhicule du futur continue par ailleurs à œuvrer à l’émergence de cinq filières : la traction hydrogène, les composites et nouveaux matériaux, les bornes de recharge, les systèmes de transport intelligents et les nouveaux services de mobilité. Le nombre de ses adhérents a augmenté de 18 % sur un an pour en totaliser désormais 310, dont 85 % d’entreprises.

 

ridy

 

- Le Chili, hôte d’honneur de la foire internationale et gastronomique de Dijon.

 

chili
©Philippe Maupetit.

Pour sa 85ième édition, du 30 octobre au 11 novembre 2015, la foire internationale et gastronomique de la capitale bourguignonne accueillera le Chili. Après l’Afrique du Sud et le Portugal, c’est un autre pays viticole réputé qui s’installera dans le pavillon de l’hôte d’honneur pour répondre à la stratégie promotionnelle mise en place par Dijon Congrexpo, l’organisateur.

Long de 4 300 km sur seulement 200 km, le Chili qui compte près de 18 millions d’habitants est connu pour ses villes mythiques comme Valparaiso et sa capitale Santiago, ainsi que des régions à l’environnement exceptionnel : le désert de l’Atacama au nord ou encore la Patagonie, tout au sud.

La Cordillère des Andes qui l’occupe en grande partie abrite de nombreuses vallées où les vignes produisent des vins rouges de qualité exportés dans le monde entier. Les visiteurs pourront les découvrir lors du salon Vinidivio, du 30 octobre au 3 novembre.

 

poleemploi_1- Michèle Lailler-Beaulieu, nouvelle directrice  régionale de Pôle Emploi Alsace.

 

Nouvelle directrice régionale de Pôle Emploi Alsace, Michèle Lailler-Beaulieu va conduire la réforme territoriale sur la grande région Alsace Lorraine Champagne-Ardenne.

Originaire de Lille, de formation initiale supérieure en droit social, Michèle Lailler-Beaulieu connaît déjà la Lorraine où elle travailla au sein des services déconcentrés du ministère du Travail,  ainsi que la Champagne-Ardenne comme directrice régionale de l’ANPE en 2004. Elle fut également directrice régionale de Pôle Emploi Bourgogne pendant près de 5 ans.

Commentez !

Combien font "10 plus 9" ?