Le palais des congrès dijonnais propose 30 espaces de 31 000 m2.
Le palais des congrès dijonnais propose 30 espaces de 31 000 m2.

TOURISME D’AFFAIRES. Dijon Congrexpo, gestionnaire sur délégation de service public du parc des expositions et palais des congrès de Dijon, révèle l’importance des retombées du tourisme d’affaires sur la capitale régionale et sa région.

À un bon bilan 2012, devraient succéder des années 2013 et 2014, de nouveau en nette progression pour l’accueil de congrès, conventions d’entreprise et autres symposium, colloques ou conférences.

Mais décrocher pareille affaire impose aujourd’hui d’être très pointu d’un point de vue commercial et aussi, très patient.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Christine Le Guernic l’explique mieux que personne : « décrocher un congrès n’est pas chose facile, tellement la concurrence entre villes est rude et ce travail de longue haleine doit impérativement bénéficier de soutiens locaux ».

La directrice commerciale de Dijon Congrexpo illustre son propos avec le congrès national des experts-comptables, organisé à Dijon du 2 au 4 octobre prochain, qui réunira pas moins de 4 000 personnes.

« Sans l’implication de Rémy Seguin, l’ancien président de l’Ordre régional des experts-comptables de Bourgogne Franche-Comté (*), cela n’aurait pas été possible », souligne t-elle.

Dijon était en concurrence finale avec Montpellier et son nouveau centre, baptisé Arena, et il lui faudra pour réunir tout le monde en conférence plénière, construire spécialement un amphithéâtre provisoire de 3000 places.

En outre, pour pareille clientèle, la capacité hôtelière dijonnaise dans la catégorie luxe – trois étoiles plus jusqu’à cinq étoiles - s’avère encore trop limitée.

Ce qui a convaincu les organisateurs : la bonne desserte TGV, le nouveau tramway, la notoriété de la capitale régionale pour les vins et la gastronomie et la polyvalence de l’équipement accolé à un vaste parc des expositions, expliquent les responsables de Congrexpo.

« Mais également notre savoir-faire et, maintenant que le contrat est signé, je m’amuse à écouter tous ceux qui s’en attribuent la paternité », ponctue Yves Bruneau, directeur général de Dijon Congrexpo, très à l’aise dans l’art de la litote et le maniement du second degré.

Le palais des congrès de Dijon a enregistré 223 jours d'occupation en 2012.
Le palais des congrès de Dijon a enregistré 223 jours d'occupation en 2012.

Près de 17 millions d’€ de retombées économiques en 2012

Voulu par les industriels et présidé par l’un d’entre eux, Jean Battault, patron du liquoriste Gabriel Boudier, l’activité tourisme d’affaires de Dijon Congexpo (6,5 millions d’€ de chiffre d’affaires, dont 2 millions d’activité congrès, 30 personnes) génère d’importantes retombées économiques indirectes et induites.

Les 40 475 journées de congressistes extérieurs à la région, soit 223 jours d’occupation du palais des congrès, ont procuré en 2012, 6,4 millions d’€ de retombées indirectes.

« Un congressiste dépensant en moyenne 158 € par jour (**) », précise Jean Battault.

En outre, toute l’activité d’organisation monopolise de nombreux sous-traitants : électriciens, informaticiens, vidéastes… qui induit également d’autres retombées.

Le coefficient multiplicateur de référence dans la profession est de 1,44, soit pour Dijon en 2012, 10,5 millions d’€.

L’année en cours et 2014 - qui s’annonce encore meilleure-, avec en réservations fermes, respectivement 46 230 et 48240 journées de congressistes, soit 7,3 millions et 7,6 millions d’€ de retombées indirectes attendues.

Une étude de satisfaction révèle que Dijon Congrexpo bénéficie d’une note de 9,22 sur 10, pour la qualité de ses prestations. Une performance que signeraient tous les candidats actuels au baccalauréat...

Dijon Congrexpo accueillera 46 230 journées congressistes en 2013 et 48 240 en 2014 (Photo : Philippe Maupetit)..
Dijon Congrexpo accueillera 46 230 journées congressistes en 2013 et 48 240 en 2014 (Photo : Philippe Maupetit).

(*) Ordre régional aujourd’hui présidé par Laurent Fournier.

(**) Sources : France Congrès et Association Internationale des Villes Francophones de Congrès (AIVFC).

Autre crédit photos : Dijon Congrexpo

Commentez !

Combien font "6 plus 7" ?