ECO)BREF. L'aéroport de Dole s'invite dans la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté. L'UTBM inaugure son data center. La caisse des dépôts de Franche-Comté investit dans l'immobilier d'entreprise. Une Web TV du bien manger et du bien être. Axal développe le déménagement en un clic. Nomination à la Caisse d'Épargne de Bourgogne Franche-Comté.  

 

- L'aéroport de Dole s'invite dans la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté.

 

aeroport dole
Désormais seul à développer des lignes régulières, l'aéroport de Dole pourrait devenir le futur aéroport de la grande région Bourgogne Franche-Comté : le sujet sera au menu de la campagne des élections régionales.

 

L'aéroport de Dole, futur aéroport de la région Bourgogne Franche-Comté ? Ce n'est pas la première fois que la question est posée, ni la dernière... Dans une interview à nos confrères La Voix du Jura, le nouveau président du conseil général du Jura déclare que « l'aéroport de Dole ne peut être géré par le seul département (car) il est utilisé à moins de 25% par des Jurassiens ». Clément Pernot a l'intention d'engager des discussions avec l'exécutif de la future région Bourgogne Franche-Comté pour lui transférer : « Si ce n'est pas le cas, cela va poser question ».

Toujours cité par La Voix du Jura, Jean-Michel Daubigney, vice-président du conseil général et de l'agglomération doloise est même plus catégorique : « L'aéroport ne survivra que s'il est repris par la nouvelle entité régionale Bourgogne Franche-Comté ».

La nouvelle majorité (UMP) départementale du Jura mettra le sujet sur la table pendant la campagne des élections régionales qui ont lieu en décembre. De savoureux débats en perspective, alors que la Bourgogne a renoncé l'an dernier à prendre en charge les lignes régulières de l'aéroport de Dijon, désormais réduit à une activité d'aviation d'affaires.

 

novium 20150316_1

 

- L'UTBM inaugure son data center.

Il a fallu plus de trois ans aux équipes de l’Université de technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) pour centraliser une centaine de serveurs en un seul équipement d'une puissance de 60 KW.

En fonctionnement depuis fin février et inauguré le 16 avril, le data center installé sur le campus de Belfort au sein de Techn’hom, alimente 1200 postes de travail, sur lesquels travaillent quelque 3 500 utilisateurs, étudiants, chercheurs ou salariés.

Conçu selon les normes de l’ISO 14001, il fonctionne avec la technique du free cooling : l’air extérieur est utilisé pour refroidir les machines. Couplée à un système classique de refroidissement, cette technique permet pendant plus de la moitié de l’année, d’extraire à moindre coût la chaleur émise par le datacenter.

 

- La caisse des dépôts de Franche-Comté investit dans l'immobilier d'entreprise.

 

viotte
4 hectares à aménager autour de la gare Viotte à Besançon.

 

Dans le bilan de ses activités en 2014, récemment rendu public, la Caisse des dépôts de Franche-Comté fait état de son action en faveur de l'économie locale, à travers son actionnariat dans des sociétés d'économie mixte. Les deux plus gros programmes immobiliers auxquels elle participe sont situés dans la périphérie des gares TGV Belfort-Montbéliard et Besançon Viotte.

La SCI Jonximmo, détenue à plus de 30% par la Caisse des dépôts, a accueilli l'an dernier les premiers locataires de La Jonxion, immeuble de bureaux sur le site de la gare TGV Belfort-Montbéliard avec la signature de baux pour un total de 2 400 m2. Aux côtés de la SEM Aktya, la caisse cofinance un ensemble immobilier tertiaire de plus de 17 000 m2, en projet sur le site de la gare Viotte à Besançon.

Au total, les outils immobiliers dont la Caisse des dépôts est actionnaire ont permis la construction de 9 700 m2 de locaux à vocation économique, pour un montant total de plus de 16 millions d'€. Parmi ceux-ci : les locaux de Pôle emploi à Besançon-Planoise et à Morteau (Doubs), le restaurant inter-entreprises de la Découverte à Belfort, les locaux de la société Indoro (industrie du luxe) à Lons-le-Saunier (Jura) et de l’entreprise  Zimmer (prothèses médicales) dans le Pays de Montbéliard.

En partenariat avec la région Franche-Comté, ce financeur institutionnel a par ailleurs renforcé les fonds régionaux de prêts d’honneur Croissance d’Initiative Franche-Comté et Mutation économique de Réseau Entreprendre Franche-Comté.

 

- Lancement de Miam in Bourgogne, la Web TV du bien manger et du bien être.

 

miaminbourgogne

 

Le docteur François André Allaert, patron du groupe CEN et président de Dijon Développement, aime tellement les médias qu’il en crée lui-même. Après Dijon Santé, il lance une nouvelle Web TV entièrement consacrée aux produits du terroir et à la gastronomie bourguignonne.

Baptisée Miam in Bourgogne, elle entend être la porte-parole des producteurs locaux, des chefs de cuisine, des chercheurs agro, des nutritionnistes… La grille des émissions proposées donne déjà l’eau à la bouche : gastronomie pour tous, l’actualité sur un plateau, de la fourche à la fourchette…

Les internautes ont aussi la parole pour alimenter et enrichir les reportages. « J’avais envie de vanter les vertus de cet art de vivre régional, de ce patrimoine culinaire qui ne doivent pas être réservé à une élite », souligne le fondateur.

 

look

 

- Axal développe le déménagement en un clic.

L'entreprise familiale de transport Axal, implantée à Bennwihr-Gare (Haut-Rhin), près de Colmar, annonce un retour vers son métier historique, le déménagement des particuliers.

Un service en ligne Jenvoiedulourd.fr permet, par la précision des informations apportées par le client (durée du déménagement, créneau horaire, dimension du camion) d'optimiser le prix et de l'afficher directement sur l'écran. Pour l'instant limité à l'Alsace, ce service sera progressivement étendu sur sa zone de chalandise grâce à ses agences à Paris et Dijon.

Axal (160 salariés au total) réalise l'essentiel de son chiffre d'affaires (14,6 millions d'€, + 5% en 2013-2014) dans le déménagement d'entreprises et le transport des oeuvres d'art.

 

chauvebpbfc- Nomination : Fabien Chauve devient membre du directoire de la Caisse d'Épargne de Bourgogne Franche-Comté.

 

Fabien Chauve prend la responsabilité du pôle ressources et communication qui comprend les directions des ressources humaines, de la communication, de la qualité, de la sécurité et de l’immobilier.

Titulaire d’un DEA en sciences de gestion, cet homme de 47 ans a déjà exercé des fonctions dans le domaine des ressources humaines dont celle de DRH à la Caisse d’Épargne de Bourgogne Franche-Comté jusqu’en 2010. Il rejoint ensuite la caisse Loire Drôme Ardèche en tant que membre du directoire en charge des ressources.

En septembre 2012, il intègre le pôle stratégie et développement social de la direction des ressources humaines du groupe BPCE pour s’occuper des projets de transformation, le développement du management et de l’engagement des salariés du groupe.

Commentez !

Combien font "8 plus 3" ?