Hillebrand passe sous pavillon DHL. Coupe drastique d’effectifs chez les chewing-gums Wrigley. Stellantis (PSA) fait briller le soleil à Sochaux. Le non-tissé de Jacob Holm à Soultz devient américain. La voix des Artisans (U2P) bat la campagne. Fabriqué en Alsace, une nouvelle déclinaison de la marque Alsace. Sébastien Aujard, président comité régional d’Action Logement de Bourgogne-Franche-Comté.

 

• Hillebrand passe sous pavillon DHL

Le groupe allemand de Bonn, DPDHL, s'est porté acquéreur début août du groupe Hillebrand, spécialiste du stockage et numéro un mondial du transport maritime de bières, vins et spiritueux. La finalisation de le transaction (100% du capital) attend le feu vert règlementaire des différentes autorités de la concurrence pour éviter le risque de position dominante. Le montant de l’opération devrait tourner autour d’1,5 milliard d’€.
Hillebrand,commissionnaire de transport revendique 600.000 conteneurs, équivalent vingt pieds, dits communément EVP, convoyés par an. L’entreprise pèse 1,2 milliard de chiffre d’affaires, emploie 2.700 salariés, dispose de 50 implantations internationales et dessert 90 pays. La filiale française, basée à Beaune et dirigée par Yvan Astier fédère 320 personnes qui assurent une activité de 150 millions d’€ (90.000 conteneurs), dont 25% de transport routier pour relier les ports ou finaliser le dernier kilomètre de livraison, et moins de 10% dans la gestion de stocks sur 23.000 m2 d’entrepôts.
DPDHL, abrite de son côté deux marques : Deutsch Post et plus connu, le logisticien DHL. Le groupe s’appuie sur 570.000 personnes dans 220 pays et génère plus de 66 milliards d’€ de chiffre d’affaires. Au sein de cet empire économique, Hillebrand restera sous ses couleurs et relèvera de la division Global Forwarding and Freight (DGFF, numéro un mondial du fret aérien et numéro 2 du fret maritime. De nombreuses synergies bénéficieront aux deux entités : offre plus large, amélioration de la chaîne d’approvisionnement, développement du commerce électronique… D.Hugue

 ridy

 

Coupe drastique d’effectifs chez les chewing-gums Wrigley

L’usine Wrigley à Biesheim (Haut-Rhin) qui fabrique des chewings-gum sous la marque Freedent a prévu de se séparer de la plus grande partie de son effectif d’ici à la fin de l’année prochaine. Sa direction a annoncé lundi 13 septembre, un projet de restructuration qui doit se traduire par la suppression de 280 emplois sur 350. Elle invoque la baisse continue du marché des chewings-gum, en particulier sous le format de tablettes qui sont fabriquées à Biesheim. Le site a perdu les trois-quarts de ses volumes depuis 2012 et n’a tourné qu’à 28 % de sa capacité l’an dernier, avec le facteur aggravant de la crise sanitaire, plaide la direction. La fabrication de ces tablettes sera arrêtée.
Seul syndicat du site, la CFDT ne nie pas l’évolution du marché mais estime que c’est « la recherche du profit » qui motive avant tout la décision de fermeture de l’atelier, dont l’activité sera « délocalisée » en Russie, selon ses termes. Le transfert de volumes vers d’autres unités européennes et africaines de Wrigley est confirmé par la direction.
Le site alsacien engage ainsi sa quatrième restructuration depuis 2013 où il employait plus de 600 personnes. Dans un an, il lui restera la fabrication de gommes (produits semi-finis) pour d’autres usines, ce qui fait craindre sa fermeture complète à plus ou moins long terme. M. Noyer



• Stellantis (PSA) fait briller le soleil à Sochaux

 

sochauxpv
La couverture photovoltaïque du parking de l'usine Stellantis (PSA) de Sochaux, en cours de construction. © C3 GREEN


Le site Stellantis (ex-PSA) de Sochaux (Doubs) et Engie ont présenté la semaine dernière l’avancement du projet de centrale photovoltaïque géante que l’énergéticien porte pour le compte de l'industriel de l'automobile, sur la couverture du vaste parking d’entreposage des véhicules prêts à l’expédition le long de l’A 36.
En chantier depuis un an, cette installation formée de 64.000 panneaux solaires répartis sur 22 hectares délivrera à sa mise en service en octobre 2022 une puissance de 29 mégawattscrête (MWc), l’équivalent de la consommation électrique de 13.300 habitants. L’électricité ainsi produite sera injectée dans le réseau public.
Engie prend en charge l’investissement de 36 millions d’€ puis l’exploitation pendant trente ans de cette centrale en ombrières qui sera l’une des plus importantes de France. Ce projet évitera l’émission d’un millier de tonnes de C02 par an. A ce titre, il s’inscrit dans l’objectif du site automobile d’atteindre la neutralité carbone. Un premier parc solaire à ombrières est implanté depuis plusieurs années sur le parking de l’usine longeant le pont de Ludwigsburg, à l’entrée ouest du site, côté Montbéliard. M.Noyer

 

topsolid

 

Le non-tissé de Jacob Holm à Soultz devient américain

Le spécialiste du non-tissé Jacob Holm, de nationalité danoise, passe sous la bannière étoilée. Au cours de l’été, il a annoncé son rachat par le groupe américain Glasfelter actif dans la fabrication de matières techniques pour diverses applications : emballage, hygiène. Cette transaction d’un montant de 308 millions de dollars  concerne l’usine Jacob Holm de Soultz (Haut-Rhin) de 170 personnes, parmi le périmètre repris de quatre sites de production et six de ventes (800 salariés). Elle créé un ensemble de 3.400 employés et un peu plus de 1,1 milliard d’€ de chiffre d’affaires annuel. M.Noyer.


• La Voix des Artisans de l’Union des Entreprises de Proximité (U2P) bat la campagne

bardnonque
Jean-Sébastien Nonque, président de la Capeb Côte-d'Or, à gauche, en compagnie d'Yves Bard, tête de liste en Côte-d'Or de l'U2P, La Voix des Artisans. © Traces Ecrites


Les élections aux chambres de métiers se dérouleront du 1er au 14 octobre par vote électronique sécurisé ou par courrier postal pour désigner en Bourgogne-Franche-Comté pas moins de 200 membres. Après la partie concurrente fédérée par la bannière « Fiers d’être artisans », dont la Fédération nationale du Bâtiment (FFB) est l'un des principaux représentants, la liste baptisée « Union des Entreprises de Proximité (U2P) » entend à son tour mobiliser les artisans.
Aux commandes de la chambre régionale Bourgogne-Franche-Comté sous la mandature précédente, l’U2P (*), compte le demeurer au bénéfice d’un scrutin qui voit la liste arrivée en tête rafler la majorité des sièges en raison d’une prime attribuée au vainqueur. Récemment élu à la présidence de la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb), Jean-Sébastien Nonque évoque des thèmes qui portent et appuient souvent où cela fait mal.
Dirigeant d’une entreprise de maçonnerie qui porte son nom à Aiserey (Côte-d’Or), cet homme de 51 ans qui revendique un franc-parler et, glisse-t-il avec humour, revêt « une tenue vestimentaire inappropriée aux hautes sphères », dénonce la double pénurie de matières premières qui fait flamber les prix, et de main-d’œuvre. «  Pour cette dernière, c’est d’une totale aberration, dans la mesure où nous formons à de beaux métiers, payons bien et animons nos équipes. » Le président de la Capeb dénonce aussi les incohérences administratives liées à la gestion des déchets. D.Hugue

(*) L’U2P fédère, outre la Capeb, la Confédération Générale de l'Alimentation en Détail (CGAD), la Confédération Nationale de l'Artisanat, des Métiers et des Services (CNAMS) et l’Union Nationale des Professions Libérales (UNAPL). Fiers d'être artisans regroupe de son côté la Fédération nationale du Bâtiment,

 

ui-investissement-062021

 

marquealsace • Fabriqué en Alsace, une nouvelle déclinaison de la marque Alsace


Et une marque de plus, au risque de semer la confusion… L’Adira, l’agence de développement de l’Alsace qui pilote la stratégie de marketing territorial ajoute une nouvelle strate à la marque Alsace : Fabriqué en Alsace, le pendant des marques Savourez l’Alsace et Savourez l’Alsace Produit du Terroir pour les produits alimentaires.
La nouvelle marque est dédiée dédiée aux produits artisanaux ou industriels alsaciens, de tous secteurs d’activités : cosmétique, textile, menuiserie, habitat, équipements électriques, métallurgie… comme le montrent les 30 premières qui ont entrepris la démarche d'accréditatioin d'un ou plusieurs de leurs produits.
Parmi elles, des fabricants de produits de grande consommation comme les chaussettes Labonal et des entreprises moins facilement identifiées alsaciennes comme la corderie Meyer-Sansboeuf, le fabricant de produits verriers Dutriaux Frères ou encore le fabricant de systèmes photovoltaïques  Ecosun Innovations.
« C’est une garantie quant à la provenance et la qualité des produits encore plus plébiscitée par les consommateurs avec la pandémie  [... ]  sur un territoire porteur d’une forte identité », commente Frédéric Berry, président de la Collectivité européeenne d’Alsace et de l’Adira. Et qui s’adresse à des produits qui ne sont pas forcément identifiés Alsace par le public, alors que l’industrie pèse plus de 21% en effectifs et l’artisanat près de 16%. Fabriqué en Alsace est attribuée après candidature, entretien de motivation et visite de l’entreprise. C.P.erruchot

 

sebastienaujard• Sébastien Aujard devient président du comité régional d’Action Logement de Bourgogne Franche-Comté

Le dirigeant du groupe Apolline, courtage et patrimoine sous l’enseigne « La Centrale de Financement », dans les départements de l’Ain, du Doubs et du Jura, prend la présidence tournante du comité régional d’Action Logement de Bourgogne Franche-Comté. Organisme paritaire, il a pour vice-président Fabrice Martinerie de la CFDT.
Sébastien Aujard est mandataire du comité régional d’Action Logement depuis janvier 2018. Très impliqué au sein du Medef de Franche-comté, cet homme de 49 ans était auparavant administrateur du CIL (Comité interprofessionnel du Logement) du Jura. D.Hugue

Commentez !

Combien font "4 plus 1" ?