Le site actuel de Scabois, près de Lons-le-Saunier.
Le site actuel de Scabois, près de Lons-le-Saunier.

ECO)BREF. Scabois investit 7 millions d'€ sur la zone Innovia près de Dole (Jura). Dans le Val de Saône, la Société de Transformation Légumière (STL) arrête ses activités. L'Aubois Mefro parmi les meilleurs fournisseurs de PSA Peugeot Citroën. Deux étudiants de l'UTBM dessinent la conserve vintage. L'Esta, tête de pont d'une association de promotion des ingénieurs d'affaires. Un nouveau préfet pour la Bourgogne. Eurogerm a 25 ans. Un nouveau président pour Technopole Mulhouse et… de l'ESC Dijon-Bourgogne. Patrick Bataille, délégué territorial de l’Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC) en Bourgogne et Franche-Comté. Le délégué Force Ouvrière de PSA Sochaux secrétaire du comité de groupe européen. Bourgogne Développement et Bourgogne Innovation ne feront bientôt plus qu'une agence économique. Les chaussettes Monnet signent un contrat de génération.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

- Scabois investit 7 millions d'€ sur la zone Innovia près de Dole.

Faute de pouvoir agrandir son site de Perrigny, près de Lons-le-Saunier (Jura), la coopérative d’artisans Scabois construit un atelier de 8000 m2 sur la zone Innovia, face à l'aéroport de Dole-Tavaux (Jura).

Le permis vient d'être déposé pour une fin de chantier en août 2015. L'investissement s'élève à 7 millions d'€.

Les nouveaux locaux mettront en valeur les métiers des adhérents de la coopérative, tous intervenants dans la construction bois. Au nombre de 155, majoritairement Jurassiens, mais aussi de Saône-et-Loire, Côte-d'Or du Doubs et de l'Ain, ils sont menuisiers, charpentiers, constructeurs d'ossature bois, agenceurs.

Leur regroupement en coopérative leur permet de disposer d'une centrale d'achat des matières premières, d'un accompagnement technique et de services de formation à l'obtention du label Reconnu Grenelle de l'Environnement (RGE).

Dans le secteur du bâtiment, en berne, Scabois affiche une croissance de 25% de son chiffre d'affaires en 2013 (11 millions d'€).

« C'est la conséquence du développement des services aux adhérents et du statut coopératif qui n'a pas vocation à faire des bénéfices à tout prix, mais à favoriser l'environnement économique de ses adhérents », affirme George Cerri, directeur général.

Le syndicat mixte d'aménagement d'Innovia porté par le conseil général du Jura annonce par ailleurs l'implantation de Mahytec, fabricant de réservoirs à hydrogène (chiffre d'affaires 2012 de 600 000 €, 15 salariés), aujourd'hui à Dole.

« Les entreprises Mahytec et Scabois travaillent dans des domaines d’activité qui s’intègrent parfaitement avec la dimension « Innovation et Développement durable » de la zone Innovia », commente le syndicat mixte dans un communiqué.

banniere_vigilec-sec

- Filiale de Dijon Céréales, la Société de Transformation Légumière (STL) qui fabrique de l'oignon déshydraté, arrête ses activités à Villers-les-Pots (Côte-d'Or).

Dans un communiqué, la maison mère en explique les raisons : la forte concurrence étrangère (Inde, Chine...) et le prix de l'énergie (gaz naturel) « qui représente 1/3 de la valeur du produit fini ». Elle dit avoir mis en place un système de sous-traitance pour transformer la récolte d'oignons de cette année, dont la culture est faite en Bourgogne, Franche-Comté et dans la Marne.

Informés hier 2 juillet, les 32 salariés seront licenciés. Des solutions de reclassement vont être proposées au sein du groupe Dijon Céréales pour « au moins 40% » d'entre eux.

- L'Aubois Mefro parmi les meilleurs fournisseurs de PSA Peugeot Citroën.

Depuis 10 ans, PSA Peugeot Citroën remet ses Trophées fournisseurs à ses meilleurs partenaires industriels. Organisée le 18 juin 2014 à Poissy, cette cérémonie a notamment récompensé le groupe Mefro dans la catégorie performance de l’après-vente pour le « respect des délais et des quantités de pièces de rechange livrées dans le réseau commercial ».

Une distinction qui honore directement l’usine Mefro située à La Chapelle-Saint-Luc (Aube) dans l’agglomération troyenne qui fabrique des roues pour différents modèles du constructeur automobile.

Le site fait aussi partie des 96 « meilleures usines fournisseurs » du groupe (soit environ 5 % du panel de fournisseurs), un nouveau prix récompensant « l’excellence industrielle ».

Le boîte de conserve redessinée par des étudiants de l'UTBM.
Le boîte de conserve redessinée par des étudiants de l'UTBM.

- Deux étudiants de l'UTBM (Université de technologie de Belfort-Montbéliard) imaginent la conserve vintage.

Julie Morat et Pierre Sauvageot, étudiants au département Ergonomie, Design et Ingénierie Mécanique, remportent un prix au concours de design organisé par Verallia, filiale de Saint-Gobain spécialisée dans le verre d'emballage.

Cette création va faire l’objet d’une étude de faisabilité, puis d’une étude commerciale. Les lauréats participeront à toutes les phases du projet jusqu’à la mise sur le marché.

- L’Ecole Supérieure de Technologies et des Affaires (Esta) à Belfort, veut renforcer l'image du métier d'ingénieur d'affaires auprès des entreprises.

En créant l'Academic Association of Sales Engineering (ou association des formations en ingénierie d'affaires) avec 14 universités et écoles supérieures d'Allemagne et d'Autriche, l'Esta vise un label pour le contenu des formations en ingénierie d'affaires.

« Un ingénieur d’affaires associe dans sa formation une double compétence, technologique et managériale. Or, un certain nombre d’établissements de formation supérieure ne proposent pas cette formation spécifique », explique t-on à l'Esta.

Eric Delzant, nouveau préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne. ©Jean-Christophe Tardivon.
Eric Delzant, nouveau préfet de Côte-d'Or et de Bourgogne.
©Jean-Christophe Tardivon.

- Un nouveau préfet pour la Bourgogne…

Ancien délégué interministériel à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale (Datar), Eric Delzant, préfet de Bourgogne en fonction depuis le début de la semaine trouve dans ses nouvelles fonctions des dossiers à sa mesure : la transformation de la communauté d'agglomération du Grand Dijon en communauté urbaine, la fusion avec la Franche-comté et la préparation du contrat de plan Etat-région.

Ayant exercé ces fonctions en Haute-Corse puis en Ariège, il sera - dit-il - « un préfet de terrain », proche du monde économique avec « le dialogue social », comme fil conducteur.

- Un nouveau président pour Technopole Mulhouse.

Jean Rottner, maire de Mulhouse et Vice Président de m2A (Mulhouse Alsace Agglomération) succède à André Clad à la présidence de Technopole Mulhouse.

L'association Situé sur le Parc de la Mer Rouge gère la Pépinière d’entreprises et la Maison du Technopole et soutient le développement de filières innovantes comme le pôle de compétences TIC Rhénatic.

eurogerm- Eurogerm, le numéro un français des ingrédients et correcteurs pour la filière blé-farine-pain, vient de fêter son quart de siècle.

L’occasion pour Jean-Philippe Girard, son président-fondateur et Benoît Huvet, le directeur général, de célébrer l’événement en grandes pompes avec 350 invités venus du monde entier. Car l’ingrédientiste est devenu au gré d’un fort développement de ses marchés et d'opérations de croissance externe régulières un véritable groupe international coté à la bourse de Paris.

L’assistance ne s’y est pas trompée en saluant souvent à l’américaine les deux dirigeants. Mais revenons 25 ans en arrière avec une photo des débuts, un jour où une certaine passion est née…, avec l’esprit d’entreprendre. Et devinez qui est qui ?

- Gérard Desbois, nouveau président de l'association Groupe ESC Dijon-Bourgogne.

L'ancien président du directoire de Hillebrand Group (logistique du vin à Beaune) prend la succession de Xavier Mirepoix, actuel président de la CCI Côte-d'Or.

Gérard Desbois mettra son expérience professionnelle au profit du nouveau cursus de formation dans l'industrie du vin, la School of Wine & Spirits Business, lancée à la rentrée 2013.

bataille- Patrick Bataille est depuis le 1er juillet le délégué territorial de l’Association Pour l’Emploi des Cadres (APEC) en Bourgogne et Franche-Comté.

Ce combattant infatigable pour l’emploi, âgé de 58 ans et diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Dijon, a rejoint l’APEC en 1977. Il occupait précédemment le poste de responsable de la filière cadre en Bourgogne et en Lorraine.

Ses nouvelles missions s’articuleront autour de trois axes: renforcer la présence de l’APEC sur le territoire, piloter l’ensemble des activités cadres et entreprises et intensifier les liens avec les acteurs institutionnels locaux. La délégation territoriale de Bourgogne Franche-Comté compte un centre situé à Dijon et une antenne basée à Besançon.

- Patrick Michel, délégué syndical Force Ouvrière de PSA Sochaux élu secrétaire du comité de groupe européen.

Cette instance réunit les délégués syndicaux de tous les comités d'établissements, les usines comme les garages ou les magasins de pièces de rechange.

- Bourgogne Développement et Bourgogne Innovation ne feront bientôt plus qu’une seule agence régionale économique.

« De l’efficacité, de la cohérence, une meilleure lecture de nos actions et plus de visibilité pour les entreprises», c’est par ses mots que Philippe Crevoisier, président de Bourgogne Développement justifie ce choix dans une conjoncture qui demeure toujours difficile.

Bourgogne Développement tire toutefois son épingle du jeu en 2013. Sur 90 projets étudiés, 15 se sont concrétisés avec la perspective de 545 emplois créés d’ici à trois ans et 39 millions d’€ d’investissements.

Le secteur de la logistique tient le haut du pavé avec notamment l’arrivée de Massa, la venue en fin d’année de Vente-Privée, ainsi que celle de Rhenus Logistics. L’agence base aussi une partie de sa stratégie pour attirer sur le secteur de la santé, très présent régionalement avec 7000 emplois et 1,7 milliard d’€ de chiffre d’affaires.

Philippe Crevoisier, par ailleurs directeur général de l’activité culinaire électrique du groupe SEB, évoque un futur secteur où la Bourgogne pourrait être précurseur : celui des produits connectés. A suivre…

- Monnet signe un contrat de génération.

A cette occasion, Fabien Sudry, préfet de Saône-et-Loire, fait le déplacement, aujourd'hui 3 juillet, dans l'usine du fabricant de chaussettes à Montceau pour promouvoir ce dispositif de l'Etat.

Photos fournies par Scabois, Eurogerm, l'UTBM et l'Apec.

Commentez !

Combien font "10 plus 5" ?