IMAGE L'ESSENTIELECO)BREF.

- Les 148 salariés de TRW Dijon, dont l’usine est menacée de fermeture (Relire notre article en cliquant ici), se mobilisent fortement toute cette semaine. Alors que s’ouvre ce mardi 26 mars la procédure légale, la direction européenne de l'équipementier américain est convoquée demain au ministère du Redressement Productif que pilote Arnaud Montebourg.

Le préfet de Côte-d’Or recevra les représentants des salariés jeudi matin et vendredi, ils donnent rendez-vous à tous ceux qui combattent les « licenciements boursiers » place Wilson à Dijon, à 9 h-9h30, pour une manifestation dans les rues de la capitale bourguignonne. À 11 heures, François Rebsamen, sénateur-maire accueillera une délégation.

- Crise de succession à l'aéroport de Dijon-Bourgogne : le 31 mai, il devrait être administré directement par la Direction générale de l’aviation civile. Hier en assemblée générale, les élus de la CCI de Côte-d'Or, gestionnaire de l'aéroport, ont refusé à l'unanimité de prolonger la concession qui doit prendre fin le 31 mai 2012.

La Direction générale de l’aviation civile lui avait demandé d’assumer le rôle de concessionnaire pendant une année supplémentaire, en attendant que le conseil régional de Bourgogne prenne le relais. Nouvelle autorité de gestion par les lois de décentralisation, la Région où les transports aériens ne font pas l'unanimité politique, a obtenu de l'Etat que ce transfert soit reporté d’un an.

Associée à la SNC Lavalin, la CCI de Côte-d'Or avait déposé en juillet 2012, une offre dans le cadre d'une délégation de service public, que le conseil régional n'a pas retenue. 

- Simon Benmarraze, dirigeant de  Solar Euromed à Dijon, spécialisée dans la technologie solaire dynamique, reçoit aujourd'hui 26 mars, l'un des 10 prix  MIT Technology Review Innovateurs de moins de 35 ans France, décerné par l’Institut de Technologie du Massachusetts.

- Lors de sa session du 22 mars, le conseil régional de Franche-Comté a voté l'acquisition de 7 rames de TER auprès d'Alstom pour un montant de 49 millions d'€. D'ici 2025, les besoins de renouvellement de matériel roulant s'élèvent à 200 millions.

- EDF Commerce Est a inauguré hier 25 mars, sa nouvelle plateforme internet, rue Bersot à Besançon. Destinée à traiter les demandes effectuées via internet et les smartphones, elle emploie 14 personnes.

- Dijon (Côte-d'Or) et Montbéliard (Doubs) rejoignent les villes qui réfléchissent à réduire la vitesse à 30 km/h. A Dijon, l'association cycliste Evad a lancé son projet au cours d'une conférence de presse hier soir, 25 mars. Parmi leurs arguments : entre 30 et 50 km/h, les chances de survie d'un piéton ou d'un cycliste sont décuplées et un automobile ne gagne que 2 minutes sur 3 km. Lire ici  Le Bien Public du 25 mars.

A Montbéliard, le relais au manifeste européen pour une ville à 30 km/h, a été donné le 23 mars à l'initiative des adhérents de VéloCité, adhérente à la fédération des usagers de la bicyclette. « Ils n’ont pas fait une grande moisson de signatures, mais ils ont pu engager le dialogue avec les rares clients qui, défiant une température extérieure des plus fraîches, se sont prêtés au jeu d’une brève halte écocitoyenne », raconte Le Pays dans son édition du 24 mars. Lire ici.

L'usine historique Delfingen d'Anteuil.
L'usine historique Delfingen d'Anteuil.

- L'équipementier automobile Delfingen Industry dont le siège social est à Anteuil (Doubs) annonce une très forte progression de ses résultats en 2012.

Le chiffre d'affaires de 122,4 millions d'€ affiche une croissance de 8,9%, principalement en Asie (+ 42%) et un résultat net consolidé est de 3,9 millions, soit 3,2% du chiffre d'affaires.

Au 31 décembre 2012, le groupe (170 salariés dans le Doubs, 1300 dans le monde) dispose d'une trésorerie de 8,9 millions d'€ avec un endettement de 19,7 millions, soit 58 % des fonds propres. Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale du 24 mai 2013, la distribution d'un dividende à hauteur de 0,36 € par action.

- Des poules pour réduire ses déchets : l'idée, originale et qui commence à faire des petits un peu partout dans l'hexagone, a fait un bœuf dans le Doubs. Le syndicat mixte en charge du traitement des déchets de Besançon et sa région se réjouit d'avoir reçu la candidature de plus de 200 familles pour accueillir deux poules chez elles !

Le 23 mars, les seize foyers retenus ont reçu leur nouvel animal de compagnie en provenance du Couvoir comtois de Flagey où une équipe de huit personnes élève chaque année 50 000 volailles. L'envie de consommer des œufs frais rejoint une démarche de recyclage des déchets organiques.

Photo : Delfingen Industry.

Commentez !

Combien font "3 plus 5" ?