ECO)BREF.

- La  charcuterie Tempé reprise par son concurrent Maurer. En redressement judiciaire depuis janvier 2012, la  charcuterie Tempé à Mulhouse est reprise par son concurrent Maurer, à la barre de la chambre commerciale du TGI de Mulhouse. Basé à Kingersheim, également dans le Haut-Rhin, Maurer supprime 82 emplois sur 272 salariés. Le centre de production de Tempé à Rixheim ferme ainsi que 9 des 31 magasins et stands. En revanche, l’activité traiteur à Burnhaupt est conservée.

Le groupe Tempé avait été sauvé de la faillite en 2008 par Ambassador Foods, un fonds d’investissement italien basé au Luxembourg, mais il était de nouveau en proie à d'énormes difficultés de trésorerie. Avec la reprise de son concurrent, Maurer (23 M€ de chiffre d'affaires, 200 salariés et 12 points de vente) double de poids.

Lire l'article de l'alsace.fr

Lire aussi l'article de Traces Ecrites News : Le groupe Tempé menacé de découpe

- Eurosit donne du sens à l'éco-socio-responsabilité. Le fabricant de mobilier de bureaux Eurosit à Nevers (Nièvre) vient d'obtenir le niveau Maturité à l’évaluation ISO 26000, le référentiel international de la responsabilité sociétale des entreprises (RSE). L'entreprise (chiffre d'affaires de 21 millions d'€ en 2011, 135 salariés) inclut l’éco-socio conception dans le développement de ses produits depuis 2001 (matériaux déjà pour partie recyclés, recyclage des pièces en fin de vie, réduction des consommations énergétiques de 30% en trois ans, ambition de réduire de 10% des émissions de CO2 d'ici à la fin de 2013). Elle distribue 30% de la valeur ajoutée aux salariés et a réaménagé 70% des postes de travail. La R&D mobilise 70% des investissements, autofinancés à hauteur de 1 million d'€ chaque année.

Relire à ce sujet les articles de Traces Ecrites News : Eurosit élargit son assise à Nevers et Eurosit et Tollix font le siège du bon goût

- Résultats encourageants pour Bourgogne Développement. L’agence économique ne cache pas qu’elle souffre également de la crise mais en tirant toutefois plutôt bien son épingle du jeu. Si le nombre de projets aboutis dont elle revendique la co-paternité avec les autres agences locales de développement de Bourgogne, se tasse légèrement à 17 en 2011 (contre une vingtaine en moyenne), les visites d’investisseurs se multiplient (+20%). La prospection a permis en outre d’identifier 115 nouveaux projets, dont plus de trois quarts sont étrangers. «Notre objectif est de devenir de plus en plus une agence d’ingénierie et de travailler une stratégie de niche : secteurs émergents, clusters…», explique Marc Benner, président de Bourgogne Développement. Les biotech Crossject et Bioscan illustrent à merveille cette stratégie.

Relire nos articles : Crossject : qui s'y frotte, ne s'y pique plus et Bioscan confirme son implantation dijonnaise

- De nouvelles turbulences chez PSA Peugeot-Citroën. Jugée non rentable, la division rénovation des moteurs de PSA à Hérimoncourt (Doubs) serait menacée selon les syndicats, d'une réduction de 10% des effectifs. Le sujet sera abordé au cours du prochain comité d'entreprise central. L'assemblage des moteurs de fin de série, autre activité de cette usine de 400 salariés, a en revanche bien connu un regain d'activité en 2011 (63 embauches pour créer une équipe de nuit).

Le Pays Aire Urbaine, Patrica Louis et JBD, 6 et 7 avril 2012.

- Un fort en thème à la présidence de l'université de Franche-Comté. Jacques Mohcine Bahi est le nouveau président de l'université de Franche-Comté, élu le 5 avril 2012 au 1er tour de scrutin par 18 voix contre 1 à Benoît Pigé et 3 blancs. Professeur des universités de Classe Exceptionnelle en Informatique à l’UFR Sciences et Techniques de Besançon, il est membre du département Informatique des Systèmes Complexes (DISC) de l’Institut Femto-St et du laboratoire d’excellence Action. Il a activement participé au lancement de la filière Multimédia à Montbéliard (UFR STGI). Il s'engage à construire «une université interrégionale organisée en réseau» avec sa voisine de Bourgogne et entend renforcer les masters en « fort manque d’attractivité».

- Un nouveau président pour la 1ère cave coopérative de Bourgogne. Administrateur et membre du bureau de la Cave de Lugny (Saône-et-Loire) depuis 2002, Marc Sangoy succède à Michel Baldassini (élu en 1992) à la présidence de la 1ère cave coopérative de Bourgogne (250 exploitants, 49 salariés, 7 millions de cols vendus en 2011 pour un chiffre d'affaires de 30 millions d’€). Âgé de 42 ans, Marc Sangoy dirige un exploitation de 15ha sur la commune de Bissy-la-Mâconnaise (Saône-et-Loire). Il entend renforcer la marque "Cave de Lugny".

- Les villes se branchent sur les smartphones. Fin avril, la ville de Chalon-sur-Saône et le Grand Chalon lancent une application mobile gratuite sur smartphones (iPhone et Androïd) qui donnera des informations pratiques sur les travaux, les services publics et leurs horaires,  les transports en commun et diffusera les actualités municipales et communautaires sous la forme d'un flux RSS. L'accès service Allô Mairie offrira la possibilité de signaler en temps réel tout problème sur le domaine public. Début juillet, une rubrique Commerces sera disponible.

Les informations sont sourcées sont de l'agence de presse Traces Ecrites.

Commentez !

Combien font "4 plus 6" ?