Développement. Le fabricant de sièges de bureaux, implanté à Nevers (Nièvre) et racheté en 1997 par le groupe basque Sokoa-Sofikoa (73 millions d’euros de chiffre d’affaires, 700 personnes), propriété de ses salariés, dépasse aujourd’hui le rang d’entreprise citoyenne pour intégrer une véritable dimension humaniste.

L’ouverture du capital aux salariés permet déjà à une trentaine d’entre eux d’être actionnaires.

S’y ajoutent le partage des bénéfices afin de favoriser l’épargne salariale, la transparence de l’information et un suivi constant de l’évolution de chacun.

«Nous allons toutefois encore au-delà pour instaurer l’égalité, voire l’équité, entre nos collaborateurs et ce quelque soient la couleur de la peau, l’âge, le sexe ou le handicap», explique Didier-Arnaud Borea, l’un des deux directeurs généraux chez Eurosit, responsable du marketing et du commercial.

Ce régime nourri au respect des valeurs humaines porte ses fruits.

L’entreprise (21 millions d’euros de chiffre d’affaires, 135 personnes) se porte bien.

Au point d’autofinancer ses investissements industriels, chiffrés à hauteur de 2 à 2,5 millions d’euros jusqu’en 2012.

Pour améliorer de 20% la productivité et réduire de 10% le taux de chute des tissus, une table de découpe aux ciseaux, entièrement automatisée, vient rejoindre le parc des équipements.

Coup de pouce à de jeunes designers

«Nous misons aussi beaucoup sur le renouvellement de notre gamme avec le développement de nouveaux produits et process», souligne Jean-Pierre Alaux, également directeur général, en charge de la production et des ressources humaines.

La société Eurosit produit en moyenne 220 000 sièges par an qu’elle commercialise à parité chez des agenceurs de bureaux et de grands comptes.

Parmi ses derniers, on trouve de nombreux ministères, l’UGAP, Air France, mais aussi des groupes internationaux : Safran, Renault…

L’appel à de jeunes designers, comme Romain Vesvre ou Ariane Epstein fait aussi partie de sa culture maison.

Ce qui permet de dépasser le simple produit mobilier pour imaginer des ambiances professionnelles faites d’espaces plus conviviaux.

«Nous consacrons près de 5% de notre chiffre d’affaires à l’innovation», précise Didier-Arnaud Borea.

Très bonne pioche ! Le fabricant fait aujourd’hui partie de la communauté Oséo Excellence et a décroché le prix MFQ de la qualité 2010.

Crédit photo: Eurosit

Commentez !

Combien font "6 plus 5" ?