Aider les grosses PME à changer de dimension : c'est l'objet de l'Accélérateur de Bpifrance qui, le même jour 21 septembre, à Dijon et à Strasbourg, passait à une nouvelle étape : la clôture de la seconde promotion en Bourgogne - Franche-Comté et l'ouverture d'une troisième dans le Grand Est.

 

• En Bourgogne - Franche-Comté, fin de partie pour la seconde promotion de l’accélérateur Bpifrance


En Bourgogne - Franche-Comté, la seconde promotion de l’accélérateur Bpifrance fêtait dignement sa sortie ce mardi 21 septembre, au Darcy Comédie de Dijon, après huit séminaires de deux jours, échelonnés durant les 24 mois derniers mois. Créées par la banque publique d’investissement en 2018, ces structures informelles donnent aux entrepreneurs la possibilité de s’évader du quotidien en prenant de la hauteur, à mieux structurer, voire restructurer, en profondeur leur société et à bâtir une croissance pérenne.

 

hydrogene

 


Que des mots dans tout cela ? Et bien pas vraiment selon les protagonistes qui ont tout particulièrement apprécieé l’intervention d’une professeure associée à HEC sur l’évolution du « leadership » du dirigeant confronté à un management, et plus globalement à un personnel, qui n’est plus le doigt sur la couture du pantalon et veut évoluer sans cesse au sein de l'entreprise.
« Nous essayons de les faire monter en puissance ces dirigeants, pour que, ces grosses PME atteignent le rang d'entreprises de taille intermédiaire (ETI) », argumente Nicolas Allard de Bpifrance.

fredericrousseau
De droite à gauche : Le tonnelier Frédéric Rousseau, à Gevrey-Chambertin (Côte-d'Or) de la seconde promotion Bpifrance, en compagnie de son frère Jean-Christophe, de son grand-père Julien et de ses parents, Nicole et Jean-Marie. © Traces Ecrites


Le coût de ces formations est couvert à parité par Bpifrance et le conseil régional. Les chefs d’entreprise participent pour l’ensemble à hauteur de 30.000 €. « C’est instructif, motivant et très convivial », glisse Gilles Bordes, fondateur du groupe Elabor, spécialisé dans l’ingénierie de projets pour les collectivités locales. « On échange, on confronte, on évalue des stratégies avec nos pairs qui évoluent dans des secteurs différents », souligne Didier Stainmesse, patron de Novium, spécialiste des engins de travaux ferroviaires, et président du Mecateamcluster. Didier Hugue

 

businessindustriesdeux

 

• Dans le Grand Est, lever de rideau sur une 3ème promotion

 

plastrance
Plastrance, à Brunstatt, près de Mulhouse (Haut-Rhin) fait partie de la 3ème promotion de 15 entreprises du Grand Est : c'est un fabricant de vitrages en polycarbonate haute sécurité qui axe son développpement sur l'export. © Plastrance


Le 21 septembre, le Conseil régional du Grand Est et Bpifrance ont renouvelé leur partenariat pour une 3ème promotion de l’Accélérateur PME Grand Est. Elles sont quinze entreprises à avoir été sélectionnées pour « leur fort potentiel de croissance et de transformation leur permettant d’ambitionner un changement d’échelle.»  Ces entreprises réalisent en moyenne un chiffre d’affaires de 13 millions d’€ et comptent une soixantaine de collaborateurs. Leur trajectoire de croissance moyenne s’est établie à 1,2% entre 2018 et 2020. Quasiment toutes ont un projet de transformation digitale et des recrutements en vue. Et 83% d’entre elles souhaitent réaliser une opération de croissance externe dans les 2 ans.

 

B 4.0

 
Le dispositif Accélérateur PME est destiné à les conduire vers ces ambitions, avec à la fois un conseil individualisé puis un parcours collectif, avec l’organisation de huit séminaires. Depuis le début du programme Accélérateur PME Grand Est en 2018, ce sont 41 entreprises qui ont été accompagnées. Les entreprises de la première promotion qui a terminé son programme, affichent une croissance de plus de 3% de leur chiffre d’affaires, avec notamment une progression de 14% des exportations, indique Bpifrance. La seconde, de 23 dirigeants, termine sa formation en fin d’année.

Les quinze entreprises de la nouvelle promotion sont les suivantes : AML Microtechnique Lorraine, Astech (mobilier urbain), Aubelec (équipements électriques), Axal (transport), B&F Productions (mobilier), Les Ateliers de Reims (agencement), EGC Galopin (bâtiment, photovoltaïque), Eurodime (chaudronnerie, usinage), Evatec (outils d’usinage), Iso-Top (couverture, étanchéité), Marcotullio Réceptions France (traiteur), Orth (emballages industriels), Plastrance (usinage, formage), Ceva Technologies (injection plastique), SME SAS (chaudronnerie). Christiane Perruchot

Commentez !

Combien font "7 plus 7" ?