PROMOTION/JURA. Il est destiné à promouvoir les savoir-faire industriels du Jura, malgré le timide accueil de quelques entreprises des départements voisins, le Doubs et la Côte-d’Or. Jusqu’à dimanche à Dole, le salon du Made in Jura veut aussi promouvoir un savoir-vivre avec, aux côtés des 180 exposants de l’Association d’entrepreneurs Made in Jura, des associations culturelles, sportives et à vocation sociale.
Découverte ou redécouverte de quelques entreprises.

• Prenas Plastique tord le fil plastique en mille objets

prenas
Etienne Prénas étire le plastique des applications industrielles à la décoration. © Traces Écrites.


Les vignerons de Bourgogne connaissent les attaches de ceps de vigne en plastique, les entreprises de travaux publics, les gaines spiralées de protection des câbles, et les agriculteurs, les isolants de clôture électrique que Prénas Plastique (6 salariés, chiffre d’affaires de 800.000 €), fabrique depuis trois générations.
Etienne Prénas, gérant de l’entreprise familiale de Domblans, près de Dole, et sa sœur Marlène développent maintenant une gamme d’objets de décoration pour la maison, commercialisée en ligne : supports de savons pour la douche, pour les pots de fleurs, attaches cannes, range-carte de visites etc.
La forme en spirale du fil, choisie soit pour sa fonctionnalité, soit pour son esthétique, est obtenue par la technique de la déformation à chaud.  Pour les utilisations industrielles, les couleurs suivent les codes des normes de sécurité.

 

cdjura


• Chauvin Mécagraphic met ses planétarium héliocentriques sur orbite.

 

chauvinpasemant
William Chauvin conçoit et fabrique notamment des planétariums, c'est-à-dire des modèles réduits du système solaire. © Traces Écrites


Waouh ! Si vous parlez engrenages, pignonnerie, transmissions mécaniques, avec William Chauvin (44 ans), créateur en septembre 2015 de l’entreprise qui porte son nom à Champagnole, vous aurez du répondant. Chez ce mécanicien dans l’âme, l’atavisme a joué à fond car son grand-père et son père vivaient la même passion professionnelle.
Au-delà d’un savoir-faire pour des objets de PLV (promotion sur le lieu de vente), à destination du monde du luxe : présentoir à chapeau, support d’assiette, en laiton, alu, inox…, et des boîtes de vitesse pour véhicules anciens, l’entreprise a une activité singulière : elle conçoit et réalise, sous la marque Passemant, des planétariums, soit des modèles réduits du système solaire.
L’ensemble de ces rouages est mû par un servomoteur électrique en relation hertzienne avec une horloge mère parfaitement radio synchronisée, assurant ainsi une précision absolue au module de commande solaire, et dans tous les pays du globe. Tout simplement magique !

 

NicephoreciteRenduGIF3-Boucle

 

rogermartin
Le siège du groupe de BTP Roger Martin est à Dijon, mais ses racines sont jurassiennes. Le Domaine viticole de la Pinte le rappelle. Une autre filiale oeuvre dans le département, la SNCTP, société de génie civil rachetée il y a quelques années qui dispose d’une agence dans le Jura. L’achat l’an dernier d’une trancheuse en fait un acteur du déploiement de la fibre optique, dans le Jura et les départements voisins.


• Elcam, une croissance de 20% par an ces trois dernières années.

elcam
Mathilde Cartaux (à gauche) et sa mère, Annette Macle. © Traces Écrites.


Vous avez bien sûr deviné l’anagramme comme le palindrome.  Elcam se lit à l’envers Macle, l’ancienne entreprise d’usinage emblématique de Poligny. Stéphane Macle, le fils de Michel et d’Annette, tout comme sa sœur Mathilde Cartaux, ont voulu au 1er juillet 2017 changer de nom pour imprimer leur propre marque.
Bonne pioche ! L’industriel bénéficie d’une croissance de 20% par an, et ses 25 équipements robotisés : des centres d’usinage et tours numériques en mode MES (*) fonctionnent à fond pour une clientèle spécialisée dans les machines spéciales, le machinisme agricole et l’agroalimentaire.
« Nous travaillons à façon des pièces de 10 mm jusqu’à 1 mètre », indique Mathilde Cartaux qui n’est pas peu fier d’indiquer qu’Elcam vit à l’heure de la parité au niveau de son personnel.

(*) Manufacturing Execution System (MES) ou gestion des processus industriels est un système informatique dont les objectifs sont d'abord de collecter en temps réel, les données de production de tout ou partie d'une usine ou d'un atelier.

 

industriesfutur

 

 

afuludine
Le fabricant de lubrifiants écologiques prépare son déménagement en janvier 2019 de Besançon à Dole, dans les anciens locaux de Cylindre, et entame la prospection d’une clientèle d’artisans, un travail de longue haleine qui a conduit à l’embauche toute récente d’une commerciale. AFULudine adapte ses formulations sans huile à chaque métier, aux côtés d’une gamme plus polyvalente à l’adresse de gros industriels que distribue Eurosol et une collection grand public réalisée par leur confrère Onyx qui ouvrent les portes de la grande distribution.



juratextiles
Jean-Jacques Krzyzaniak, l'un des associés de Jura Textiles. © Traces Écrites.

• Jura Textiles décline la marque Made in Jura sur coussins et poufs.

De la grande distribution, le fabricant de coussins de plein air et de matelas, est passé à la vente en ligne par l’intermédiaire de distributeurs.

Cela réussit bien à la petite entreprise d’Orchamps qui dit s’adapter en fonction de la concurrence, souvent de provenance asiatique.
Elle emploie 10 salariés (chiffre d’affaires d’environ 800.000 €), des couturières et des opérateurs de remplissage (avec de la mousse ou des billes de polystyrène) dans son usine de 15.000 m2 flanquée d’un magasin d’usine.
Membre de l’Association Made in Jura, la société dirigée par Renée Demon et Jean-Jacques Krzyzaniak décline tout naturellement le logo de la marque territoriale sur coussins et poufs.

 

 

 

 

 

banquepopmars

 

acadir
La maintenance prédictive des parcs informatiques, dont s’est fait une spécialité l’entreprise doloise Acadir, se fait dorénavant dans un fauteuil. Ici, Sébastien Bertrand, l’un des deux associés en pleine démonstration. © Traces Écrites.


Kremernouvellepub


• Partition lance la planche à griller 100% Jura

planchepartition
Yannick Rannou, directeur de Partition et Merryl Marchant, commerciale. © Traces Écrites.

 

La méthode de cuisson vient du Canada, concède Yannick Rannou, directeur de Partition à Dole. Crée pour distribuer du matériel de cuisson, la filiale de la Maison Chazal, fabricant de charcuteries et produits traiteurs pour les métiers de bouche (chiffre d’affaires de 1,6 million d’€, 150 salariés) lance la planche à griller 100% jurassienne, avec deux essences, l’épicéa et le hêtre, en provenance des forêts du massif.
Une fois trempée dans l’eau, la planche, façonnée par un scieur jurassien, est déposée dans le barbecue, fermé : le bois qui chauffe sans brûler, diffuse ses arômes à la viande. La commercialisation a démarré en juin par l’intermédiaire des bouchers et charcutiers. Ses inventeurs parient sur l’étendue de la saison du barbecue sur une grande partie de l’année.

inauguration
Ce n’est pas par hasard que Christian Prudhomme (à gauche), directeur du Tour de France, a été invité à l’inauguration du Salon Made in Jura. Clément Pernot, président du Conseil départemental du Jura, organisateur, aimerait bien que la Grande Boucle passe à nouveau dans les montagnes du Jura comme ce fut le cas en 2017. Il y travaille, confie son entourage. © Traces Écrites.

 

rochstand
Présent déjà il y a deux ans, Thierry Dubrulle, dont nous présentions hier, jeudi 18 octobre, les derniers développements, [ Lire ici ] n’aurait pas raté le salon Made in Jura. « J’explique notre manière de concevoir et de réaliser un habitat en bois en adéquation avec les besoins et les désirs des clients qui deviennent ensuite mes meilleurs ambassadeurs. » © Traces Écrites.

Commentez !

Combien font "6 plus 4" ?