Le conseil municipal de Beaune se prononcera le 7 novembre sur le choix du jury de la cité des vins de Beaune qui a retenu le projet du groupe bourguignon de travaux publics Rougeot avec l'architecte lyonnaise Emmanuelle Andreani. La ville de Beaune, maître d'ouvrage, a choisi la procédure particulière d'un marché public global de performance en conception, réalisation et exploitation-maintenance.


Le jury de la future cité des vins de Beaune, équipement culturel consacré à la culture du vin et au vignoble de Bourgogne, a choisi le projet local piloté par l’entreprise de travaux publics Rougeot à Meursault (Côte-d’Or) associé à l’architecte lyonnaise Emmanuelle Andreani, co-fondatrice de l’agence [ siz’-ix ] Architectes et major de la promotion 1993  de l’École Nationale Supérieure des Arts et Industries de Strasbourg (ENSAIS).

La ville de Beaune, maître d'ouvrage, avait lancé un marché public global de performance en conception, réalisation et exploitation-maintenance sur une période initiale de 5 ans. L'intérêt de cette procédure de dialogue compétitif est de permettre à l'acheteur public de dialoguer avec les opérateurs afin de déterminer la meilleure manière de satisfaire son besoin et de répondre notamment aux objectifs de performance technique/coût. Ils étaient trois finalistes, le groupe Rougeot, C3B  (groupe Vinci) et Léon Grosse.
Le bâtiment de 3.500 m2 érigé sur quatre niveaux du péage sud de l’autoroute A6, aura la forme d’une vrille de vigne qui s’enroule autour d’un fil de palissage à une hauteur de 21 mètres, mêlant métal, verre et béton.

 

negociants

 
Le groupe de travaux publics Rougeot qui a également une activité dans le bâtiment, le génie civil et bientôt l'hydrogène (chiffre d'affaires de 85 millions d'€ en 2018, 540 salariés) a révélé le choix du jury dans un communiqué alors qu’il n’a pas encore été validé par le conseil municipal de Beaune – ce dernier le fera le 7 novembre. Le lauréat attend de signer le marché, à priori le 8 novembre, pour donner le nom des autres entreprises du groupement, notamment la société chargée de l'exploitation-maintenance. Le projet devrait être présenté publiquement à la vente des vins des Hospices de Beaune qui a lieu les 16 et 17 novembre.
La cité des vins de Beaune fait partie d’un réseau d'équipements culturels consacrés au vin de Bourgogne, baptisé Cité des vins et des Climats de Bourgogne, avec deux autres localisations : à Chablis, dans l’Yonne et à Mâcon, en Saône-et-Loire. La profession viticole à travers le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) est maître d’ouvrage de ces deux dernières, et partenaire de celle de Beaune pour définir le la muséographie. Le BIVB prend également part au financement.

 

groupepm


Le coût prévisionnel de la cité des vins de Beaune était de 10,5 millions d’€ sur un projet d’ensemble (les trois cités) chiffré à 16,6 millions d’€ avec pour premier financeur, le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté à hauteur de 4 millions d’€, suivi du Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB) pour 3,5 millions, le conseil départemental de la Côte-d’Or, la ville de Beaune et l’agglomération Beaune Côte et Sud pour chacun 2 millions d’€ ainsi que les conseils départementaux de Saône-et-Loire et de l'Yonne, les villes et intercommunalités qui accueillent une cité, deux groupements de viticulteurs, l’Etat et l’Europe.
Parallèlement et à côté de la cité des vins de Beaune, un projet privé s’installe, comprenant un hôtel haut de gamme de 75 chambres à l’initiative de l’acteur Christophe Lambert et de l’homme d’affaires Michel Halimi, ainsi qu'une galerie marchande et un grand hall de réception de 1.200 m2 que réalisera le promoteur lyonnais AnaHome.

halldaccueil
Le hall d'accueil de la Cité des vins de Beaune qui s'élèvera sur quatre niveaux. © Rougeot/ Siz’-ix Architectes
7 commentaire(s) pour cet article
  1. edwige blancdit :

    Magnifique ! Mausolée du vin....

  2. falcetdit :

    Christophe Lambert....à la cité du vin.... accroché à un cep ...avec comme unique tenue une feuille de vigne....j'y cours !

  3. marie-france Soulierdit :

    La lanterne magique, les ateliers du cinéma, le palais des congrès, le bastion.....il va falloir peut être arrêter avec la construction des halles de réception....cela devient une manie de collectionneur.

  4. Porcheraydit :

    Je suis viticulteur à Meloisey. Cette cité du vin ne va promouvoir ma production. C'est un supermarché pour les grands domaines.

  5. bravamafiadit :

    Il a beau faire sa tour de Babel pour essayer d'approcher la noblesse et la lumière politique, sa tour de 3 étages ne lui permettra que de compter les voitures de l'A6. Rien qui ne rappelle notre territoire, ni les couleurs, ni l'histoire, ni la pierre, la terre, les formes,la vigne ou le vin ....très éloigné de la typicité de nos climats Et pas ancré dans les racines et la trajectoire de la culture viticole... Un beau projet pour Abou Dabi. ..une aberration architecturale pour Beaune et le monde du vin. Les visiteurs seront bercés par le trafic de l'autoroute et auront vue sur un champ d'hôtels et d'enseignes lumineuses...

  6. Henri latourelledit :

    Bravo ! Le future mausolée du maire actuel est très esthétique.

  7. Marion rikacdit :

    Ce nouveau musée de l'ampoule halogène à vis est splendide. Bravo !

Commentez !

Combien font "6 plus 1" ?