Novium s'apprête à doubler son chiffre d'affaires.
Novium s'apprête à doubler son chiffre d'affaires.

ECO)BREF. Le constructeur d'engins pour infrastructures ferroviaires Novium va doubler son chiffre d'affaires. Constellium investit 180 millions d’€ en Alsace. La fonderie Vigalu (Haute-Marne) liquidée. Le port alsacien d’Ottmarsheim, alternative de proximité aux convois exceptionnels de General Electric ? Passage de témoin chez Cérévia, filiale de commercialisation des groupes céréaliers coopératifs de Bourgogne, Franche-Comté et Rhône-Alpes.

- Novium, implantée à Saint-Vallier (Saône-et-Loire), décroche trois beaux contrats de nature à doubler son chiffre d’affaires de 5,7 millions d’€ dans les trois ans.

Deux concernent la SNCF qui confie au concepteur et constructeur d’engins pour infrastructures, principalement ferroviaires, la réalisation de quinze wagons de travaux sur caténaires et voies, avec option pour cinq supplémentaires.

L’industriel signe également avec la marine militaire la livraison de deux systèmes hydrauliques complexes pour ses navires. Ce succès commercial résulte d’une stratégie qui a vu l’entreprise compléter son offre en hydraulique par des compétences pointues en électricité, automatisme et mécanique.

« Nous recrutons d’ailleurs dans tous ces domaines », indique Didier Stainmesse, le directeur général. Pas moins de 12 CDI sont venus porter l’effectif à 42 personnes depuis le début de l’année et une dizaine d’autres devrait suivre à terme.

L'entreprise utilise majoritairement de l’aluminium recyclé.
Constellium utilise majoritairement de l’aluminium recyclé.

- Constellium investit 180 millions d’€ sur son site de Neuf-Brisach (Haut-Rhin).

L'investissement concerne un four de traitement thermique de l’aluminium destiné à alimenter l’industrie automobile (carrosseries), essentiellement allemande et à tripler les capacités de laminage de tonnes d'aluminium à 150 000 tonnes par an.

Préféré à l'usine de Singen (Allemagne), le site alsacien gagnera 60 postes de travail. Un accord avec trois des quatre syndicats de l’entreprise prévoit le maintien des effectifs à 1 400 salariés fin 2017 au niveau de fin 2013.

- Le tribunal de commerce de Chaumont a prononcé la liquidation judiciaire de la fonderie Vigalu à Wassy (Haute-Marne).

En redressement judiciaire depuis 2008, elle comptait encore une quinzaine de salariés.

- Les Ports de Mulhouse-Rhin (PMR) ont enregistré une hausse de 3 % de leur trafic l’an dernier, pour atteindre 5,1 millions de tonnes.

Les vecteurs de croissance sont venus des produits pétroliers (+ 4 %, 1,11 million de tonnes), des minéraux (+ 8 %, 1,2 million de tonnes), des engrais portés par Borealis Pec-Rhin (+ 11 %, 308 000 tonnes) et des produits chimiques sous l’impulsion notamment du site Rhodia-Solvay (+ 35 %, 478 000 tonnes).

Le port d’Ottmarsheim.
Le port d’Ottmarsheim.

Très tributaires de l’industrie automobile, les conteneurs ont chuté de 23 % en fluvial (29 060 unités équivalents-vingt pieds - EVP-) et de 16,5 % en tous modes (95 650 EVP). Les flux venant de PSA ont reculé de 40 %. L’arrêt des expéditions de pièces détachées vers l’Iran n’a pas du tout été compensé par la nouvelle liaison ferroviaire vers l’usine russe de Kaluga qui démarre très timidement.

Mulhouse n’a pas manqué de réagir aux péripéties du transport jusqu’au port de Strasbourg de la turbine géante de General Electric à Belfort qui a largement perturbé la circulation une semaine durant dans toute l’Alsace. « Notre port d’Ottmarsheim serait une alternative plus proche », souligne le directeur du port, Jacky Scheidecker.

Cela supposerait soit un aménagement de la réglementation du transport de ce type de convois sur autoroute, soit de débloquer 5 à 6 millions d’€ de travaux pour l’aménagement d’un autre parcours non-autoroutier qui se terminerait le long du canal d’Alsace. Coûteux, mais pas rédhibitoire si la volonté politique est là, estiment les PMR.

Laurent Vittoz, nommé directeur général adjoint de Cérévia.
Laurent Vittoz, nommé directeur général adjoint de Cérévia.

- Laurent Vittoz, nommé directeur général adjoint de Cérévia (groupe Dijon Céréales) à partir de juin, pour remplacer Robert Bilbot, directeur général qui prendra sa retraite à la fin de l'année.

Responsable des achats de matière première du groupe Nutrixo, Laurent Vittoz a fait une grande partie de sa carrière dans le groupe américain Cargill comme trader/acheteur matières premières à la division malterie, puis comme directeur européen des achats.

Cérévia est la filiale de commercialisation des grains des groupes coopératifs de Bourgogne, Franche-Comté et Rhône-Alpes Dijon Céréales, Seine-Yonne, Cérépy, Terre Comtoise, Bourgogne du Sud, Terres d’Alliance et la Dauphinoise.

Photos : Traces Ecrites, Christian Robischon, Ports de Mulhouse-Rhin, Dijon Céréales.

Commentez !

Combien font "2 plus 8" ?