ECO)BREF.

- Coup de théâtre dans le secteur du meuble. Le groupe Parisot, l'un des leaders français, spécialiste du meuble en kit (250 millions d'€ de chiffre d'affaires), a été placé, le 6 novembre, en procédure de sauvegarde pour une durée de 6 mois. Le lendemain, sa filiale vosgienne qui fabrique essentiellement des cuisines, a été déclarée en cessation de paiement.

Présent en Haute-Saône, son berceau d'origine, avec deux usines, la SAS Parisot à Saint-Loup-sur Semouse (650 salariés) et la Compagnie Française du Panneau (CFP) à Corbenay (210 salariés), ainsi que le siège social, Parisot subit pour la seconde fois en deux ans, une baisse des commandes (moins 15%).

Cliquez sur la photo pour l'agrandir.

Si le groupe se met à l'abri de ses créanciers, le temps de renégocier avec ses banques, Manufacture vosgienne de meubles (MVM) à Mattaincourt (Vosges) est mise en redressement avec une période d'observation de 6 mois. Rendez-vous est pris avec le tribunal de commerce d'Epinal le 8 janvier 2013.

Selon la direction, la perte de son client historique, Castorama, a fait chuté le chiffre d'affaires de 30%.

Déjà en octobre, 83 des 382 salariés du site vosgien avaient été mis en chômage partiel jusqu'à la fin décembre. Fin 2011, MVM accusait un déficit d'exploitation cumulé de 3 millions d'€.

En 2010, le Fonds Stratégique d’Investissement était entré à hauteur de 20% dans le capital du groupe Windhurst -qui possède aussi l'alsacien Clestra (cloisons amovibles) - pour l'aider à acquérir 51% du groupe Parisot, fondé par le grand-père de Laurence Parisot, la présidente du Medef.

- La crise passe aussi par la foire gastronomique de Dijon qui a fermé ses portes le 11 novembre. Avec 176 000 visiteurs, la fréquentation est en baisse de 2,38% (180 300 en 2011).

Dans un communiqué, DijonCongrexpo explique que le secteur de la gastronomie, cœur traditionnel de la foire, est celui qui a le mieux résisté, même si les dépenses moyennes dans les restaurants sont en deçà des années précédentes. Le secteur de l’ameublement et de l’équipement de la maison a déclaré un léger recul des affaires.

La prochaine foire aura lieu du 31 octobre 2012 au 11 novembre 2013 et accueillera une région viticole étrangère.

Entre-temps, Dijon Congrexpo organisera une foire de printemps qui se tiendra du 4 au 7 avril 2013  : «une renaissance puisque la dernière date de 1984».

- Anvis S.D. suspend le projet d’implantation de son pôle Recherche et développement (50 salariés) sur la technopole du circuit de Magny-Cours (Nièvre). Olaf Hahn, actionnaire unique du fabricant de pièces anti-vibratoires, qui emploie 400 personnes dans son usine de Decize (Nièvre), dit attendre une éclaircie sur les intentions de l'industrie automobile.

- Faute d'aides publiques, Floridis ne s'installera pas dans la Nièvre. Porté par Stéphanie et Alain Ronflet, le projet de serres de production de fleurs coupées, pour 22 millions d'€, se voit refuser coup sur coup l'aide d'Oseo et de l'Etat. Le Journal du Centre, 25 octobre 2011, Ariane Boujours.

- Les élus du Morvan réagissent à ce qu'ils considèrent comme «une campagne de dénigrement» contre le projet de scierie Erscia à Sardy-les-Epirey (Nièvre). «Les subventions publiques ne couvrent pas plus de la moitié des 10 millions d'€ pour aménager la zone et 13 % des 148 millions pour construire le pôle industriel», répondent-ils à Adret Morvan, l'association qui s'oppose au projet.

Par deux fois, le tribunal administratif de Dijon a suspendu, en référé, l’arrêté préfectoral autorisant le déplacement d’espèces protégées. L'aménageur revoit sa copie. Lire Le Journal du Centre.fr, 12-11-2012. Relire l'article de Traces Ecrites News en cliquant ici.

- La commune de Hirsingue (2200 habitants), dans le Haut-Rhin, va racheter les machines de l'entreprise textile Virtuose (11 millions d'€ de chiffre d'affaires prévu en 2012, 100 salariés), implantée sur son territoire, pour l'aider à traverser des problèmes momentanés de trésorerie, «alors qu'elle a paradoxalement un carnet de commandes bien garni», explique le maire, Armand Reinhard.

Le conseil municipal a approuvé un emprunt de 655 500 € que la commune remboursera avec les loyers versés par l'entreprise pendant cinq ans. Lire challenge.fr, Gilbert Reilhac, 9-11-2012.

- Sept mois après son ouverture le 26 mars 2012, le MuséoParc Alésia a franchi le cap des 136 000 visiteurs. Objectif atteint, indique le conseil général de Côte-d'Or, initiateur de l'équipement, qu'il avait fixé à 120 000 visiteurs au 31 décembre 2012.

Vercingétorix inspire : plus de 700 articles auraient été consacrés au projet.

- Parenthèse optimiste le week-end dernier, dans le bassin d'emploi de Bourbon-Lancy (Saône-et-Loire) pour le 90ème anniversaire de la fonderie PSA de Sept-Fons (Allier).

La fonderie produit des blocs cylindres qui équipent un véhicule sur 6 du groupe PSA, ainsi que des éléments de freinage montés sur la moitié des voitures du groupe et pour d’autres constructeurs.

Moyennant un investissement de 7 millions d’€ sur deux ans, le site sortira en 2013 un nouveau modèle de carters cylindre à la norme Euro 6 ainsi que 5 nouvelles références de pièces de freinage.

La récente restructuration de PSA a entraîné la suppression de 20 postes sur un effectif de 710 personnes. Lire Le Journal de Saône-et-Loire, 11-11-2012.

- Comme attendu faute de repreneurs, la librairie Camponovo à Besançon est en liquidation judiciaire. Les 39 salariés attendent leur licenciement dans les 15 jours. MaCommune.info, du 5-11-2012.

A noter que MaCommune.info dispose maintenant d'une version iPhone avec des notifications Push (alertes) sur demande. En savoir plus : MaCommune.info a son application IPhone

Commentez !

Combien font "1 plus 3" ?