TEXTILE. Née sur les cendres de vieux fleurons du textile haut-rhinois, Virtuose tisse sa toile grâce à une capacité d’innovation qui démontre une fois de plus que cette qualité n’est pas réservée qu’au high-tech.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Avec un nom pareil, les attentes sont fortes. Elles ont été plutôt bien satisfaites jusqu’à présent.

Née  à l’automne 2009 à Hirsingue (Haut-Rhin) de la reprise de Siat & Lang et S&L Production qui avaient été liquidées, Virtuose compte désormais 93 salariés - avant leur dépôt de bilan, les deux sociétés précédents en comptaient 172 -. Son chiffre d’affaires a atteint 12,3 millions d’€ en 2011. «Il sera au moins stable en 2012, année que nous prévoyons bénéficiaire», souligne le président Denis Laureau.

Cet ingénieur textile qui était le directeur industriel de la structure précédente, incarne la conversion à la nouvelle ère du textile, celle du web 2.0 qu’il maîtrise avec dextérité, l’œil rivé sur son iPhone, et dont il a fait l’un des vecteurs du marketing de Virtuose.

Les réseaux sociaux ont donné un coup d’accélérateur inattendu à l’entreprise. La vidéo d’un joueur de foot vétéran qui court avec sa «chemise magique» a fait un tabac sur Youtube. (rechercher sur You Tube : innovation : fini les auréoles de transpiration)

Le joueur, c’est Denis Laureau. La chemise, c’est la première innovation de Virtuose, fruit d’un partenariat avec un fabricant britannique : un tissu qui masque les traces de transpiration en gardant la chemise propre, vue de l’extérieur.

Comme les fibres absorbantes se situent au contact de la peau, la transpiration émise par le corps est captée par la couche interne de la chemise, puis évaporée. L’humidité est rapidement transférée au travers du tissu sous forme de vapeur.

Le premier brevet de Virtuose

Cette nouveauté Freshmax ne représente aujourd’hui que 1 % du chiffre d’affaires, mais ce n’est qu’un début.

Elle marque l’entrée de Virtuose sur le marché jugé très prometteur de la chemise hommes et est le point de départ de toute une série de nouveautés qui vont se succéder.

A commencer par un tissu qui cache les conséquences de l’incontinence urinaire, «un problème touchant 3 millions de personnes en France», rappelle Denis Laureau. Le produit a engendré en décembre le dépôt du premier brevet de Virtuose. Une autre innovation est attendue dans les prochains mois ou en 2013.

Par ailleurs l’entreprise fait partie des 168 sociétés textiles françaises à expérimenter l’affichage environnemental des produits.

Son activité principale héritée de 120 ans de savoir-faire continue de se répartir entre la teinture de fil pour le tricotage et le tissage d’une part,  la fabrication de tissus de mode d’autre part.

Virtuose sort deux collections par an qui résultent d’un vrai travail collectif, souligne son président. «Leur création mobilise toutes les étapes de transformation : bureau d’études, laboratoire, production de petites et moyennes séries, achats, marketing…Elle implique directement 40 % de l’effectif».

www.virtuose-textiles.fr Crédit photos : Guy Buchheit
5 commentaire(s) pour cet article
  1. Olivier LITZLERdit :

    Cette entreprise a un système de gestion informatique très moderne, auquel j'ai contribué en tant qu'informaticien, pendant 8 ans. Belle aventure et longue vie à cette entreprise qui a nourrit mes ascendants et moi-même pendant de longues années...Osez les brevets, il y a que ça pour vous démarquez des productions chinoises. Merci encore pour la chance que j'ai eu de travailler avec vous !

  2. votre nomdit :

    Il s'agit donc d'une imprégnation qui nécessite certes des précautions de lavage et une durée de vie limité de cette fonction.

  3. CHRISTIANdit :

    Réponse à l'internaute "votre nom". Il ne s'agit pas de fibre particulière mais bien d'une chemise 100% coton et c'est bien cela l'originalité et le caractère innovant de ce produit.

  4. Votre nom ...dit :

    Je suis surpris car le type de fibre existe depuis 20 ans et est utilisée depuis belle lurette dans le sport et sportswear.... Voir une maison Lyonnaise et une autre Belge

  5. MULLERdit :

    Belle entreprise pleine de magnifiques idées innovatrices ! Alors allez voir la société à Hirsingue et achetez les chemises, elles ne vous décevront pas.

Commentez !

Combien font "3 plus 3" ?