ECO)BREF.

- Depuis le 1er novembre, le déménagement de Réseau Ferré de France (RFF), de Besançon et à Dijon, est effectif. Le propriétaire et gestionnaire du réseau ferroviaire français s'est installé en gare de Dijon.

Les architectes bisontins d'Archi+Tech et l'entreprise dijonnaise Curot Construction qui ont par ailleurs réalisé le centre de commandes de la LGV, quai Nicolas Rolin dans la même ville, ont relooké avec bonheur une propriété de RFF en bordure de voie, rue de l'Arquebuse.

Une quarantaine d'ingénieurs et techniciens et les agents des fonctions support de l'entreprise l'occupent, tandis qu'une vingtaine sont restés à Besançon. Ils auront bientôt pour voisins SNCF Infra, avec qui ils partageront la gouvernance du réseau ferroviaire dans le cadre de la réforme présentée fin octobre par le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier. Lire à ce sujet : L'Usine nouvelle : SNCF et RFF bientôt réunis dans un pôle ferroviaire

- Dijon a lancé ce lundi 5 novembre le comité de soutien de la candidature à la cité de la gastronomie. Relire ici l'article de Traces Ecrites News publié hier. Pierre Guez, président de Dijon Céréales et du pôle de compétitivité Bourgogne-Franche-Comté Vitagora dédié à l'agroalimentaire, le présidera.

François Patriat, président du conseil régional, en est également un ardent défenseur, délaissant ainsi Beaune, l'autre candidate bourguignonne et… chef lieu de son ancienne circonscription législative.

Cartes postales pour le grand public, promotion auprès des chefs de Bourgogne et des industriels de l'alimentaire doivent accompagner la dernière ligne droite de la candidature, d'ici la fin de l'année.

L'investissement de 55 millions d'€ HT doit générer 3 millions d'€ de recettes annuelles. Ouverture en 2016 si Dijon est l'heureuse élue.

Pour se faire une idée du projet, voir la vidéo postée sur le site dédié www.citedelagastronomie-dijon.fr

- Le 27 mars 2013, l'aéroport de Dole-Tavaux (Jura) proposera 5 nouvelles destinations régulières : Barcelone, Istanbul, Djerba, Londres et le Maroc. Elles s'ajoutent aux vols réguliers pour Porto, Nice, Tunis ou Bastia. Plusieurs compagnies low cost se partagent le marché. Lire l'article de France3 Franche-Comté

- Les Trophées INPI de l’Innovation 2012 en Bourgogne reviennent à Béricap (Côte-d'Or) pour ses bouchons, véritables concentrés de technologie, Eurosit (Nièvre), concepteur de sièges de bureaux ergonomiques pour sa politique de propriété intellectuelle et le laboratoire Lars (Côte-d'Or), fabricant de prothèses ligamentaires.

- Dans une question ouverte sur la mise à deux fois deux voies de la route centre Europe Atlantique (RCEA) posée par le sénateur Jean-Patrick Courtois, maire de Mâcon, Frédéric Cuvellier, ministre des Transports dit n'exclure aucune solution de financement, mais s'interroge sur  l'évolution du coût pour les usagers d'une mise en concession.

Cette proposition du précédent gouvernement pour trouver le milliard d'€ nécessaire à la finalisation de la route en Saône-et-Loire et dans l'Allier, divise les élus locaux : à gauche, on préfère l'écotaxe ; à droite, la concession. Le ministre promet une décision dans quelques semaines.

- Le syndicat professionnel Allizé-Plasturgie Bourgogne a un nouveau président en la personne de Andrew Slinn, directeur général adjoint de Rexam Dispensing SMT à Tournus (Saône-et-Loire). Son entreprise (30 millions d’€, 150 salariés) conçoit et réalise des articles de bouchage et de pulvérisation pour l’hygiène et la cosmétique.

- Fabriquer des sacs à main à partir de bâches publicitaires recyclées, c'est le pari gagné de deux alsaciennes Carole Gassmann, conceptrice designer, et Odile Ehrbar, dirigeante de Adax’O, qui ont créé leur ligne Dosch, sac en alsacien. Voir le reportage de France3 Alsace

- Le Midest, salon de la sous-traitance s'ouvre ce 6 novembre (jusqu'au 9) dans un contexte de baisse des commandes dans l'industrie. Sur l’espace collectif organisé par la CCIR et soutenu par la Région Franche-Comté, 25 entreprises seront réunies sous la bannière Franche-Comté pour promouvoir leurs compétences.

Même opération collective en Bourgogne avec une vingtaine d'entreprises et en Alsace avec 22 entreprises. Hall 6, parc des expositions de Paris Villepinte.

- Natif de la Côte d’Or, Aurélien Lesueur rejoint le réseau Affut’Pro, un concept d'atelier mobile d'affûtage des couteaux né en Corrèze il y a 2 ans. Comme Tupperware, l’affûteur organise une réunion de groupe chez un particulier, au cours de laquelle il réalise la démonstration d’un affûtage et présente ses produits de coutellerie. Il est également sur les marchés et foires.

«Jusqu’à présent, il est nécessaire d'envoyer les couteaux par la poste auprès du fabricant et d’attendre au minimum 2 semaines son retour», indique t-il.  Le concept existe déjà en Franche-Comté. Relire à ce sujet : Au bon vieux temps des rémouleurs

Photo RFF : Curot Construction.

Commentez !

Combien font "4 plus 3" ?