ECO)BREF.

- Infrastuctures. Le débat public sur la ligne à grande vitesse (LGV), Paris-Orléans - Clermont-Ferrand- Paris, se déroule du 4 octobre 2011 au 25 janvier 2012. Cinq régions, dont la Bourgogne, sont concernées par ce projet à l’horizon 2020.

Trois scénarios parmi les quatre présentés offrent une desserte à Nevers (Nièvre), mettant ainsi la préfecture de la Nièvre à moins d’une heure de Paris et Lyon. Première réunion le 9 novembre au parc des expositions de Nevers.

Les élus et décideurs nivernais ont créé un site internet pour soutenir la desserte de la Nièvre.

www.lgv-en-nievre.info/

La Saône-et-Loire milite pour le tracé le plus à l'ouest, par Roanne. Iguerande, en Pays Charolais-Brionnais pourrait accueillir une gare TGV.

http://www.macon-infos.com/article.php?sid=21790&thold=0

- Transports en commun. Ouverte le 20 septembre, la maison du tramway de Besançon, se situe 24 rue de la République, dans la boucle. Décoré des sièges du tram, cet espace de 120 m2 apporte toutes les informations nécessaires sur le projet (calendrier, matériel, financement, stations, aménagements urbains...)

Une borne interactive plonge le visiteur en 2015, dans une déambulation à l'intérieur de la cabine de pilotage, des Hauts-du-Chazal aux Marnières à Chalezeule.

Présentée les 24 et 25 septembre au salon ferroviaire de la miniature à Besançon, la maquette grandeur nature du tram prendra place prochainement au bout de la rue de la République, vers le Centre Saint-Pierre.

Le conseil général de Saône-et-Loire créée la société publique locale (SPL) "Sud Bourgogne Transport Mobilité", avec pour autre actionnaire, le conseil régional de Bourgogne. Au 1er janvier 2012, elle prendra en charge l'exploitation de la ligne de bus Mâcon-Cluny-Chalon-sur-Saône, la plus importante du réseau départemental avec 40% du trafic, jusqu'alors gérée par Véolia Transdev.

Le conseil général motive ce choix par «plus grande flexibilité pour la gestion des transports interurbains» et l'absence d'exigence de bénéfices pour ses actionnaires.

Cette société anonyme est susceptible d’exploiter d’autres services de transport public pour le compte de ses actionnaires.

Lire l'interview de Jean-Luc Fonteray, vice-président en charge des transports

www.mobilettre.com/saone-et-loire-une-spl-pour-la-ligne-chalon-macon/

- Industrie. Le tribunal de grande instance de Nanterre refuse de suspendre le plan social d'Alstom Power (turbines pour centrales énergétiques) qui concerne une centaine de postes dans l'usine de Belfort. Le comité central d'entreprise avait fait cette demande en référé en attendant une audience sur le manquement sur le droit d'information des salariés, prévu le 4 octobre 2011.

Le Pays, Simon Barthélémy, 21 septembre 2011, p. 25.

- Nanotechnologies. Spécialisée dans les systèmes plasma pour la synthèse des matériaux, l'entreprise canadienne Tekna Plasma Systems implante à Mâcon, sa filiale Europe.

A terme, une unité de production pourrait compléter la R&D et le service commercial qui s'installera à la cité des entreprises, d'ici l'été 2012.

Le Journal de Saône-et-Loire, Damien Valette et Laurent Bolleet, 13 septembre 2011, p. 2.

- Biomédical. Le 19 septembre, a été posée la 1ère pierre du CEN Expérimental à Dijon, un centre d'évaluation nutritionnelle expérimental pour tester les compléments alimentaires sur l'homme.

Relire : https://www.tracesecritesnews.fr/actualite/bionetwork-revolutionne-les-medicaments-1403

- Energies renouvelables. L'entreprise espagnole Zemper, spécialiste de l'électricité photovoltaïque, implante prochainement à Charnay-lès-Mâcon (Saône-et-Loire), son futur centre de distribution et de maintenance France, dans un bâtiment de 1 400 m2 à construire (livraison fin 2012). 15 emplois devraient être créés.

Le Journal de Saône-et-Loire, Fernand Ribeiro, 23 septembre 2011.

L'entreprise belge Windeo, l’un des leaders européens du petit éolien (mât de 12 m de haut) implante une direction régionale Est à Dijon, avec 18 personnes. Elle couvrira les régions Bourgogne, Franche-Comté et Rhône-Alpes. Source : Traces Ecrites.

- Hôpitaux. Les établissements de santé sont malades. L'hôpital spécialisé de Sevrey (Saône-et-Loire) est victime de l'envolée des taux d'intérêt des emprunts révisables. Contractée avec Dexia dans le cadre d'une renégociation d'emprunt, la somme de 2,5 millions d'€ (40% du total des emprunts de l'établissement) est passé sous un taux d'intérêt de 4% à 12%.

Le Journal de Saône-et-Loire, Emmanuelle Bouland, 7 septembre 2011, p. 5.

Les finances du CHU de Dijon sont sous haute surveillance. Le déficit devrait atteindre 1,575 millions d’€ fin 2011. La direction envisage réduire le personnel de la logistique générale.

http://www.gazetteinfo.fr/2011/09/22/chu-dijon-finances-sous-haute/

Le quotidien Libération publie la carte des emprunts toxiques, contractés par les collectivités locales, les hôpitaux et les bailleurs sociaux.

http://www.liberation.fr/societe/01012360988-votre-commune-est-elle-infectee-par-un-emprunt-toxique

Dans un communiqué publié le 21 septembre, la direction du CHU de Dijon, montrée du doigt par cette enquête, répond que «l’établissement a désensibilisé 80% de ses emprunts à risque qui n’atteignent plus que 15 millions d’€, soit 4% de son encours de dette».

- Finances publiques. Le resserrement de l'accès aux crédits bancaires, conduit les collectivités locales à lancer leur agence de financement des investissements locaux. Le futur établissement public ira lui même emprunter sur les marchés financiers, «des produits simples et sécurisés, mais aucun produit structuré».

Les Echos, 21 septembre 2011, Philippe Moreau p. 8.

- Transport aérien. Jet Aviation (filiale de l'américain General Dynamics) confirme le licenciement de 300 de ses 1500 salariés à l'aéroport de Bâle-Mulhouse. La direction évoque l'effondrement du dollar et de l'euro par rapport au franc suisse. Les frontaliers alsaciens qui représentent 60% des effectifs de cette entreprise de maintenance des avions, en feront les frais.

Les Echos, Christian Lienhardt, 21 septembre 2011, p. 20.

Dans le Jura, un collectif milite pour la fermeture de l'aéroport de Dole-Tavaux. Depuis 2007, la propriété et la gestion sont passés de l'État au conseil général, qui a signé en 2009 une délégation de service public avec la CCI du Jura et la société Keolis (filiale de la SNCF) à hauteur de 51 %.

L'Est Républicain, Fred Jimenez, 15 septembre 2011.

- Foires et salons. La foire d’Auxerre se redresse : + 30% de visiteurs (17 000 sur 5 jours à la dernière édition qui vient de s'achever) et une fréquentation en hausse de près de 70% entre 2008 et 2011. La prochaine se tient du 13 au 17 septembre 2012.

- Enseignement supérieur. Le point sur le rapprochement universitaire en oeuvre depuis 2007 entre la Bourgogne et la Franche-Comté, avec Sophie Béjean, présidente de l'Université de Bourgogne et Alain Fuchs, président du Centre national de la recherche scientifique (CNRS), de passage à Dijon jeudi 22 septembre 2011.

http://www.dijonscope.com/015694-recherche-la-bourgogne-epouse-la-franche-comte - Benjamin Hutter, 23 septembre 2011.

- Média. Naissance d'un site Web d'informations sportives à Dijon, à l'intitiave d'Anatole Barbier, diplômé d’un Master en marketing et ancien chargé de la communication du club de rugby, Le Stade Dijonnais.

www.dijon-sportnews.fr/

Commentez !

Combien font "4 plus 10" ?