Industrie. L'entreprise Nicolas à Auxerre, a construit le plus grand porte-bobine du monde. Cette société, l'une des plus vieilles entreprises de l'Yonne, est le leader mondial des véhicules de transport lourd : engins destinés à acheminer des avions, des chars ou des plateformes pétrolières et des éléments de fusée.

www.auxerretv.com, rubrique Economie.

Energie. Inaugurée le 8 juillet 2011 à Cluny (Saône-et-Loire), l'artère du Mâconnais transporte du gaz naturel sur 85 km entre Génelard (Saône-et-Loire) et Etrez (Ain). Cet ouvrage réalisé par GRTgaz assure l'interconnexion des stockages du centre de la France avec ceux du centre-est et l'alimentation des régions Bourgogne et Rhône-Alpes.

Le Journal de Saône-et-Loire, 8 juillet 2011.

http://www.macon-infos.com/article.php?sid=20727&thold=0

Transport. Le 3000ème bogie de tramway fabriqué par Alstom Transport au Creusot (Saône-et-Loire) équipera une rame Citadis du tramway de l’agglomération de Dijon. Baptisée Arpège, cette gamme offre un plancher bas intégral facilitant l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. L'usine du Creusot doit fabriquer 96 bogies de ce type pour le tramway de la capitale bourguignonne.

Coopération. Le 8 juillet 2011, les villes et agglomérations de Besançon et Dole (Doubs et Jura), distantes d'une trentaine de km, ont signé une coopération en matière d'aménagement et de développement économique. Baptisé Espace Centre Franche-Comté, ce lieu informel donne lieu à une première initiative : l'édition "Au fil du Doubs"  rassemblant les activités et animations estivales autour de la rivière, véritable trait d’union entre les deux villes.

Infrastructures. Le 12 juillet 2011, la voie des Mercureaux s'ouvre à la circulation. Ces 6 km en 2 X 2 voies assure le contournement ouest de Besançon et devraient détourner 40% du trafic empruntant la côte de Morre.

Cofinancé par l'Etat, le conseil régional de Franche-Comté, le conseil général du Doubs et Le Grand Besançon, ce projet de 135 millions d'€ HT comprend deux tunnels de 580 m et 290 m constitué de deux tubes, pour chaque sens de circulation, et un viaduc de 300 m. Le chantier a duré pas moins de 16 ans, pour partie dans l'attente de la nouvelle réglementation sur la sécurité dans les tunnels, après l'accident mortel du Mont-Blanc en 1999.

Filière bois. L'unité de cogénération et la scierie de résineux en projet dans la Nièvre ne met nullement en danger la forêt française, déclarent les initiateurs du projet Erscia, basé à Sardy-lès-Epiry (Nièvre).

Les Verts de Bourgogne avaient assuré le contraire dans un communiqué le 29 juin dernier, qualifiant ce projet d'«aberration écologique et économique». Ils redoutent «une surexploitation du massif forestier, des déplacements de bois à longue distance et une concurrence avec les scieries traditionnelles existantes».

«Le volume des bois résineux récoltés représente sur la zone Massif central Centre Est, 5 millions de m3, soit à peine plus d'un tiers de l'accroissement naturel», indique pour sa part, Pascal Jacob, directeur du projet qui apporte 2 autres précisions.

1. Les secteurs nord, ouest et sud du massif central où le projet s'approvisionnera en priorité se trouvent éloignés des lieux d'approvisionnement des deux autres projets bourguignons concurrents.

2. Les gros diamètres (jusqu'à 1 m) seront privilégiés, notamment ceux issus du douglas promis à une croissance passant de 200 000 m3 en 2011 à un million en 2030.

En savoir plus sur ce projet de scieries, lire l'article de Traces Ecrites News paru le 17 mars 2011 :

www.tracesecritesnews.fr/actualite/erscia-scie-la-branche-daprovalbois-6103

Aides économiques. Le Conseil général du Doubs confie pour 18 mois à la Banque de France une veille opérationnelle des entreprises les plus sensibles ou les plus stratégiques ayant bénéficié d’une aide départementale. «La maîtrise de ce type d’information en amont permet d’anticiper la situation des entreprises et d’intervenir rapidement», estiment les protagonistes qui ont scellé ce projet le 8 juillet 2011.

Concrètement, chaque semaine, la Banque de France alerte en toute confidentialité, l'agence de développement économique Développement 25, des incidents de paiement des entreprises : actuellement au nombre d'une centaine.

Commentez !

Combien font "5 plus 6" ?