C’est une première. La 17ème édition de la cérémonie des Lauréats du Réseau Entreprendre Bourgogne se déroule ce jeudi 25 juin en visioconférence. L’ambiance ne sera pas la même, mais le contexte méritait plus que jamais cette mise en avant car, eux qui viennent de créer ou de reprendre une activité, auront peut-être plus de difficultés à traverser « une tempête économique sans précédent », selon les termes du président du réseau Franck Béguin. Ils sont cette année, 17 entreprises et 25 chefs d’entreprises, certains étant associés.



vaovert• Mélanie Mambré, VaoVert, Saône-et-Loire


Sa passion des voyages et son intérêt pour l’économie sociale et solidaire l’a conduite en 2018 à créer une plateforme de tourisme durable.  Un algorithme mesure et qualifie le niveau d’engagement d’un hébergement : gîtes, chambres d’hôte, hébergements insolites. Le client peut faire sa sélection selon différents critères : construction à faible impact environnemental, isolée avec des matériaux naturels, dotés d’une piscine naturelle ou chauffée à l’énergie solaire etc. 
VaoVert accompagne aussi les hébergeurs à devenir de plus en plus écoresponsables et entre dans sa communauté.



• Gwendoline Bressand et Fanny Preney, Druydès, Dijon

druydes
Fanny Preney (à gauche) et Gwendoline Bressand © Traces Ecrites

Un aboutissement vers le zéro-déchet motivent les deux jeunes femmes dans la fabrication de cosmétiques fabrique des produits solides (shampoing, démaquillant, déodorants, produits de douche…). Les créatrices de Druydès pratiquent la vente en ligne, sur des marchés en Bourgogne-Franche-Comté et ont multiplié les points de vente un peu partout en France.

 

cdcotedor



• Charlotte Rolland, Merempsa, Dijon

merempsa
© Traces Ecrites

Son outil de recrutement en ligne sur abonnement permet aux établissements de soin de remplacer au débotté leur personnel permanent par des professionnels réunis au sein d’une communauté de candidat(e)s. Merempsa a l’ambition de devenir le partenaire incontournable des Ehpad qui furent ses premiers clients.

• Clément Pichet et Maxime Lepers-Tassy, Cogs-Technology, Chalon-sur-Saône

cogsClément Pichet et Maxime Lepers-Tassy

L’application Eazen de cet éditeur de logiciels aide les chefs d’entreprise à assurer la santé et la sécurité de leurs employés comme le stipule le code du travail (article L230-2 de la loi n°91-1414), lorsque ceux travaillent en dehors des locaux de l’entreprise : sur chantier, en déplacement, en travail nocturne …. Lorsqu’un incident se produit (chute, choc, déclenchement manuel volontaire), le smartphone de l’employé envoie un message d’alerte au veilleur qui peut déclencher les secours.


bannierecommunebp

 


• Bruno Russier et et Janine Prabel, B’Alu, Saône-et-Loire

balu
Bruno Russier et Janine Prabel, repreneurs de B’Alu

Ce couple a repris l’an dernier cette activité de fabrication et de pose de menuiseries aluminium qui emploie une douzaine de salariés à Iguerande. Elle travaille uniquement en B to B, dans le cadre d’appels d’offre publics, et sur prescription des architectes.

• Mathieu Sabbath, Alambic Bourguignon, Beaune


Cet artisan distillateur a repris les actifs de la distillerie Eric Pigneret, bien connue dans le vignoble bourguignon. Il a l’intention de relancer le Marc de Bourgogne en revalorisant ce produit et ses dérivés et, en créant sa propre marque. Mathieu Sabbath est en photo à la Une de l'article.

• Guillaume Boulaton, Vincent Moalic & Davy Ferrera, Toolib, Dijon

toolib
Les trois associés de Toolib

Les trois co-fondateurs ont lancé en 2019 une plateforme de services de particuliers à particuliers, pour les personnes en perte d’autonomie. Matériel, logement, véhicules, fauteuil, l’offre est accessible
avec une application numérique qui recense notamment les logements adaptés. La start-up a été lauréate du prix des Élanceurs de La Poste de Bourgogne-Franche-Comté.

 

nouveau reseauconcept

 


• Francis Cannard, Texisense, Saône-et-Loire

texisense
Le fondateur de Texisense  (à droite) avec ses accompagnateurs du Réseau Entrpendre

La technologie, brevetée, rend sensible à la pression des fibres textiles grâce à des capteurs au nombre de quelques unités à plusieurs milliers. Ces textiles intelligents servent à des dispositifs médicaux de prévention de plaies de pression (escarres, mal perforant). La société d’une vingtaine de salariés a l’ambition d'être leader dans les pays occidentaux de « la prévention numérique » des plaies de pression.



sotren• Benjamin CHARVET, SOTREN, Côte-d’Or

 

Ce diplômé de l’Ecole de Commerce Européenne de Lyon reprend cette société spécialisée dans l’entretien et la rénovation de terrains de sports depuis 1982. Elle est présente sur trois marchés distincts : terrains de grands jeux, parcours de golf et pistes d’hippodrome. Les trois actionnaires historiques sont associés dans son projet de reprise.



• Carlos LIGUORI, Integral Foods, Dijon

foods
Carlos Liguori et Tiffany Schmitt, "brigadier scientifique"

Plus connue sous le nom « la Brigade des Epices », l’entreprise développe des collections d’épices originaires de divers pays pour une clientèle professionnels de la restauration et de l’agro-alimentaire. Les particuliers peuvent aussi commander sur leur site internet. Carlos Liguori suit ainsi les traces de son père qui avait créée une activité similaire au Brésil dans les années 60.


caissedepargnebf


• Anne-Laure Derrien et Emmanuel Fénéon, Blissports, Mâcon

blissport
Anne-Laure Derrien et Emmanuel Fénéon entourent Sylvie Perreau, chargée d’étude Réseau Entrepndre Bourgogne

Elle, venant du marketing, lui, de la distribution : ils forment un tandem pour proposer aux sportifs, une boutique en ligne de matériels multi-marques. Avec une particularité : les fournisseurs sont classés selon des critères écologiquement responsables qui vont de « Admirable » à « En retard ».


• Dominique Doussot et Eric Piegay, Wattohm Equipement, Saône-et-Loire

wattohmDominique Doussot et Eric Piegay entourent Sylvie Perreau, chargée d’étude Réseau Entreprendre Bourgogne

Le premier compétent en chauffage, ventilation, climatisation, le second ingénieur en mécanique ont travaillé ensemble pendant 7 ans. Le duo retrouve sa complémentarité dans la reprise de cette société qui développe des solutions visant à aspirer les polluants aux postes de travail pour protéger les opérateurs et l’environnement de travail. 

• Maxime Viaut, C.E.R.E.S., Yonne

Après 12 ans d’expérience de terrain, tant sur le développement que sur l’exploitation de méthaniseurs, Maxime Viaut créé une société d’ingénierie et de projets pour développer la méthanisation agricole à partir de la fermentation de fourrages, sans pesticides ni engrais de synthèse

 

• Noémie Guerrin Et Estelle Huard, Noes, Dijon

noes
Noémie Guerrin et Estelle Huard avec Cristina Brun (à gauche), chargée d’étude Réseau Entreprendre Bourgogne et Jérôme Deliry, président du Comité d’engagement du
18 Novembre 2019 

Commerciales dans l’assurance, elles se sont rencontrées en 2013 et ont développé quelques années plus tard, un service de mise en relation entre particuliers et professionnels de la santé et du bien-être. Le but, aider les uns et les autres à gérer son stress, concilier sa vie professionnelle et sa vie personnelle.


polevehiculedufuturtexte

 

• Vincent Lapierre et Karim Curtheley,  Mk3D, Chalon-Sur-Saône

mkd
Vincent Lapierre et Karim Curtheley entourent Janine Prabel, chargée d’étude Réseau Entreprendre Bourgogne 


Le premier avec son sens du commercial, le second champion de la mécanique fabriquent tout ce que l’on veut avec l’impression en 3D. MK3D a conquis des clients de l’automobile et de l’aérospatiale et se positionne maintenant sur le marché de la décoration d’intérieur. La start-up s’était fait remarquer pendant le confinement avec la conception d’une visière pour les personnels médicaux.


• Jérôme Cassegrain,  DoYourEvent, Auxerre

doyou
érôme Cassegrai

Avec ses 26 années d’expérience en événementiel, Jérôme Cassegrain a aisément créé une plate-forme qui aide les professionnels et certains particuliers à gérer l’organisation de leurs événements, de l’idée, en passant par la planification, la réalisation et la gestion des coûts.

 

 negociants



igen• Franck Smektala, Ingen, Dijon

 



Cet ingénieur en géosciences a créé en 2018 INGEN, Innovations pour les Géosciences, un bureau d’études couplé à un laboratoire de traitement de données géologiques. Son domaine d’expertise s’étend de la subsurface aux grandes profondeurs (forage – exploration de pétrole et de gaz, géothermie).


 

Connaître les filières économiques de la Côte-d'Or avec    invest

Commentez !

Combien font "7 plus 5" ?