Le groupe thermal Arenadour a acté ce 2 mars la reprise du pôle thermal d’Amnéville (Moselle) menacé de liquidation judiciaire. Le nouvel exploitant, originaire des Landes, reprend les 277 salariés des trois établissements, ainsi que le passif financier. Il veut élargir la zone d’attractivité des thermes, aujourd’hui à 92% fréquentées par des locaux.


La reprise du pôle thermal d’Amnéville, en Moselle, offre un grand bol d’air aux élus de ce territoire situé à 20 kilomètres au nord de Metz. Le spécialiste du thermalisme Arenadour basé à Dax, dans les Landes, a signé ce mardi 2 mars la reprise des activités des trois établissements du pôle : la cure Saint-Eloy, conventionnée pour des pathologies rhumatismales et des voies respiratoires/ORL et les deux centres de bien-être et de loisirs, Villa Pompéi et Thermapolis. 
« Les 277 salariés du pôle thermal attendaient de connaître leur sort. Le travail fourni ces cinq derniers mois par l’Association Pôle thermal d’Amnéville-les-Thermes et la Société publique locale (SPL) Destination Amnéville, a permis de nouer ce partenariat et de préserver la totalité des emplois », s’est félicité Éric Munier, maire d’Amnéville et président de la SPL.

 

bpest

 
Créé en 1986 sous forme associative, le pôle thermal d’Amnéville était sous la menace d’une liquidation judiciaire. La crise sanitaire avait en effet aggravé les difficultés à rentabiliser son modèle économique. Cette situation a conduit la SPL Destination Amnéville à accompagner à partir de novembre dernier, l’Association Pôle thermal d’Amnéville-les-Thermes dans la recherche d’un repreneur.
Le cahier des charges accepté par le nouvel exploitant prévoit la reprise de la totalité des salariés et du passif financier de 3,5 millions d’€. Parallèlement à la reprise des actifs, le groupe landais a signé un bail de douze ans avec la Ville d’Amnéville, propriétaire des murs et de l’eau minérale issue de deux forages.


Le président d’Arenadour, Michel Baqué, se réjouit d’élargir l’horizon de son groupe au Grand Est. « En dépit de la crise sanitaire, nous avons été séduits par l’offre de reprise du pôle thermal d’Amnéville. Cet accord n’aurait cependant pas été possible sans le concours de notre actionnaire, le groupe SRS [ Sagesse Retraite Santé, Ndlr ]. »
Le nouvel exploitant va concentrer ses efforts sur la réouverture des installations fixée au 12 avril sous réserve des autorisations gouvernementales. Michel Baqué entend parallèlement « créer les conditions d’une redynamisation des trois sites pour 2022, avec l’objectif d’élargir le rayonnement géographique des thermes, les curistes accueillis à Amnéville étant à 92% des locaux. »

 


Premier établissement thermal du Grand Est en terme de fréquentation

 

cuesainteloy
thermapolisamneville
pompeiamneville
Le pôle thermal d'Amnéville est constitué de trois établissements : de haut en bas, la cure Saint-Eloy qui donne des soins "Sécurité sociale" et les centres de bien-être, Thermapolis et Villa Pompéi.  © mairie Amnéville

 

Méconnue en-dehors du périmètre lorrain, la cure Saint-Eloy à Amnéville est pourtant l’établissement le plus fréquenté dans le Grand Est, une région qui totalise huit établissements (Vittel, Contrexéville, Bourbonne-les-Bains, Niederbronn-les-Bains, etc.). D’une capacité de 1.000 personnes par jour, elle a accueilli 16.123 curistes en 2019, une année marquée par un record de fréquentation avec 600.000 entrées totalisées sur les trois établissements mosellans.


La Région Grand Est a d’ores et déjà annoncé un financement de 2 millions d’€ pour accompagner le développement du pôle thermal. Pour sa part, le président du Conseil départemental de Moselle, Patrick Weiten a rappelé l’enjeu d’attractivité et de développement économique qui sous-tend la relance du pôle thermal.
Celui-ci fait en effet partie d’un vaste complexe touristique  composé d'un zoo, d'une salle de concerts, d'un parc d'aventures en forêt, d'un aquarium, d'une piste de ski couverte etc. sorti de terre sur un ancien crassier sidérurgique. « Nous ne pouvions pas laisser le pôle thermal à l’abandon ! Il est essentiel qu’il continue à structurer la Cité des loisirs d’Amnéville », a insisté l’élu.

 

parcmulhouse

 

Une gestion municipale aléatoire, synonyme de sous-investissement, avait assombri l’horizon de ce complexe de 400 hectares. Cette situation avait conduit à la création en octobre 2017 de la SPL Destination Amnéville par quatre communes, deux intercommunalités riveraines, le Département de la Moselle et la Région Grand Est. La SPL, nouveau concessionnaire du complexe de loisirs, a l’ambition de redorer le blason du site grâce à d’ambitieux travaux d’aménagement.

Sous sa houlette, plusieurs équipements ont d’ores-et-déjà trouvé de nouveaux acquéreurs privés : Gaïa pour le golf, Labellemontagne pour la piste de ski indoor, Aux Frontières du Pixel pour la salle de cinéma 3D, S-Pass pour la salle de concert Galaxie et désormais Arenadour pour le pôle thermal.

Qui est Arenadour ?

elus_1
Michel Baqué, président de d’Arenadour (à gauche) et à ses côtés, Eric Munier, maire d’Amnéville. © mairie d'Amnéville

Le groupe Arenadour se présente comme le leader du thermalisme dans le département des Landes, avec plus de 26.500 curistes accueillis en 2018 dans ses six établissements avec hébergement à Dax et Saint-Paul-lès-Dax. Le groupe s’est étendu au-delà de son périmètre géographique « historique » à partir de 2019 en remportant la concession de service public pour la gestion des thermes d'Allègre-les-Fumades, dans le Gard. Son chiffre d'affaires s'élève à 30 millions d'€.
Amnéville lui apporte la spécialité "voies respiratoires" et l'avantage d'être positionnée sur la rhumatologie, première indication de cure thermal en France. Avant la crise de la Covid-19, le chiffre d'affaires cumulé des trois établissements lorrains atteignait 19,6 millions d'€.
Arenadour est détenu par SRS (Sagesse Retraite Santé), une entreprise dédiée au marché de la santé en France, également présente en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique Latine.

 

Sauf mention contraire, les photo sont fournies par la mairie d'Amnéville.

Commentez !

Combien font "7 plus 4" ?