Sedia, avec sa filiale immobilier d’entreprise Aktya et ses sociétés soeurs du Doubs, s’interroge sur le potentiel d’ici à cinq ans de zones d’activités à Besançon et Montbéliard. La société d’économie mixte qui vient de racheter Expansion 39 dans le Jura, s’intéresse à la reconversion des friches industrielles et à diversifier ses métiers dans l’énergie renouvelable.

Bras armé de Besançon Métropole pour l’aménagement des zones d’activités, la société d’économie mixte Sedia s’interroge sur le potentiel de zones d’activités dans l’agglomération. La question n’est pas urgente, mais les zones vedettes......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "4 plus 7" ?