Alors qu’elle doit débattre ce vendredi 24 avril, des mesures de sauvegarde de l’économie, l’assemblée régionale de Bourgogne-Franche-Comté se déchire sur des questions d’organisation pratique de sa session plénière. Une polémique stérile, ou alors un vrai débat sur l’exercice de la démocratie en confinement ?

Pour la première assemblée plénière du Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté depuis le confinement, ce vendredi 24 avril, Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste, aurait sans doute rêvé d’un climat plus serein. Il s’est au contraire singulièrement......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "8 plus 9" ?