Les effectifs, en recul continu, de l’usine Stellantis de Sochaux, principal donneur d’ordre de la filière automobile en Bourgogne-Franche-Comté, se retrouvent en partie chez ses sous-traitants. L’électrification des véhicules remet toutefois en question l’activité des fournisseurs de pièces liées aux mo...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "10 plus 10" ?