ECO)BREF. Mobilisation pour la papeterie de Docelles. Made in Jura est de retour. Lure aura une nouvelle prison. Médaillés du travail chez Sahgev et Sograydis. Les performances de l'Euroairport de Bâle-Mulhouse. De nouveaux mécènes pour la maison Colette. Fréquentation en hausse à la foire de Strasbourg. Bons résultats des sociétés cotées Delfingen et TFF Group. Nomination à la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté.

 

- Les salariés de la papeterie de Docelles mobilisent les parlementaires pour sa reprise sous forme d’une Scop.

 

papeteriedocelles

 

Porteurs d’un projet de reprise, sous la forme d’une Scop, de la papeterie de Docelles, dans les Vosges (Lorraine), fermée par le groupe finlandais UPM, les salariés de la plus vieille papeterie de France mobilisent les parlementaires avant le jugement du tribunal d’Epinal attendu le 29 septembre 2015.

 

Celui-ci doit trancher sur le litige qui les opposent à UPM sur les conditions de la cession des actifs de l’entreprise. D’abord proposée, selon les salariés, pour l’euro symbolique, puis pour 3 millions d’€, l’offre de vente a grimpé à 12 millions d’€.

 

L'association Sauver La Papeterie de Docelles a réussi à réunir cette somme, pour moitié grâce aux primes de licenciement des salariés, pour l’autre auprès de BpiFrance et deux établissements bancaires, grâce à l’appui du conseil régional de Lorraine, du conseil départemental des Vosges et de l’Union régionale des Scop.

 

Cependant, les 12 millions d'€ ne sont pas destinés à racheter les actifs, mais à constituer le fonds de roulement nécessaire à la remise en route de l’usine. « Dans ce secteur, il faut des stocks importants de pâte à papier et c’est coûteux », explique Nicolas Prévot, président de l’association.

 

Une délégation s'est rendue, mercredi dernier, au Parlement Européen pour rencontrer les députés Nathalie Griesbeck (groupe démocrates et libéraux), Edouard Martin (groupe socialistes et démocrates) et Marie-Christine Vergiat (groupe gauche unitaire) et leur faire signer une tribune (voir la page Facebook de l’association ici), rejointe depuis par une vingtaine de parlementaires de tous bords politiques. En espérant en mobiliser encore davantage.

 

Le projet des salariés porte sur 85 emplois, tous anciens de la papeterie avec 30 au démarrage. « Il était prévu qu’en deux ans, les effectifs remontraient à 160 salariés », précise l’association.

 

La Scop a délibérément choisi un marché qu’UPM n’avait pas développé : la fabrication de papiers d’emballage alimentaire et de papiers spéciaux destinés à la digigraphie (technique numérique d’impression d’œuvres d’art).

 

- Made in Jura est de retour.

 

La marque, longtemps emblème du département comtois, fait son grand « come back » autour de trois idées-forces. Elle veut renforcer l’idée d’appartenance au Jura avec la création d’événements et de produits dérivés.

En matière économique, Made in Jura compte «redonner de la fierté aux entrepreneurs » et soutenir leur savoir-faire. Elle viendra aussi en appui aux différents territoires en accompagnant leurs projets locaux.

 

novium 20150316_1

 

- Lure aura une nouvelle prison.

 

Rarement un Président de la République ne se déplace en province sans cadeaux...

La Haute-Saône qui a accueilli lundi 14 septembre, le comité interministériel aux ruralités, l’a constaté avec la promesse d’une nouvelle prison appelée de ses vœux par Yves Krattinger, le président du conseil départemental. L’actuel établissement pénitientiaire avait fermé en avril 2014 à cause de sa vétusté. Il menaçait de s'effondrer.

 

Le projet de 300 places sera inscrit à la prochaine programmation budgétaire triennale qui débute en 2017, a précisé le président de la République, « ce qui veut dire que les travaux pourront commencer en 2018 ». La communauté de communes et de la ville de Lure s’emploient à trouver le terrain ad hoc.

 

Le Président de la République a également annoncé le déblocage de crédits de paiement dès 2016 pour la déviation de Port-sur-Saône, près de Vesoul, sur l’itinéraire de la RN 19, ce qui confirme là encore des travaux dès le début de l’année prochaine.

 

Son financement de 130 millions d’€ a été finalisé cet été entre l’Etat, maître d’ouvrage, le conseil départemental et le conseil régional de Franche-Comté.

Nous ne résistons pas à joindre, à ce sujet, cette note humoristique de L’écho de la Boucle.

 

- 36 médaillés du travail chez Sahgev et Sograydis.

 

quivogne_1

 

Les deux entreprises de Haute-Saône, spécialisées respectivement dans les vérins hydrauliques et l’usinage, avaient rendez-vous avec leur histoire ce vendredi 11 septembre. Pas moins de 36 salariés recevaient leur médaille du travail : argent vermeil, or et même « grand or », décerné à Lionel Denizet, aujourd’hui en retraite, mais qui a travaillé chez Sahgev durant 40 ans.

 

Entouré d’Alain Vernier, directeur général de Sahgev, et de Mickael Vitteaux, son alter ego à Sograydis, Pierre-Antoine Quivogne, vice-président de ce petit groupe n’était pas peu fier - mais également ému - de dire que travail ici permettait : «  de lier des amitiés, de faire partie d’une équipe et d’être fier de montrer ce dont on est capable ».

 

look

 

- L’Euroairport de Bâle-Mulhouse s'attend à un record de voyageurs.

 

Son trafic de fret aérien au premier semestre s’inscrit en hausse de 13 %, à 23 400 tonnes. La progression vient surtout du doublement du trafic cargo, à 4 830 tonnes grâce au nouveau terminal dédié, ouvert en fin d’année dernière.

 

Le trafic passagers a lui aussi le vent en poupe. Sur les six premiers mois de l’année, il augmente de 11 % pour frôler 3,3 millions de passagers. L’Euroairport s’attend à réaliser un nouveau record annuel en 2015 en dépassant le seuil des 7 millions de voyageurs.

 

De quoi confirmer les bons résultats financiers de 2014 qui viennent d’être publiés : + 7 % de chiffre d’affaires (116,8 millions d’€), un bénéfice net de 27,3 millions d’€ (+ 28 %), une capacité d’autofinancement rehaussée de 5 millions d’€ pour atteindre 45 millions, et un endettement ramené à son point bas : 7,8 millions.

 

- De nouveaux mécènes pour la maison Colette.

 

maisoncolette
©Auxerre TV.

 

La Fondation d’entreprise régionale Agir en Champagne-Bourgogne et la Fondation nationale du Crédit Agricole - Pays de France, soutiennent à hauteur de 20 000 €, la restauration et l’aménagement de la maison natale et d’enfance de Colette, en Bourgogne.

Achetée en 2011 par une association, la maison de l’écrivaine à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne) a vocation à accueillir un centre d’études et documentaire et une salle de conférences pour y organiser des manifestations tout au long de l’année. Elle se situe près du musée que lui a consacré depuis 1995.

La fondation du patrimoine accompagne aussi le projet d’un million d’€ à travers une souscription publique. Voir ici. Les travaux en cours doivent être achevés en avril 2016. Plus d'infos sur le site de notre partenaire www.auxerretv.com.

 

- Strasbourg : fréquentation en hausse à la Foire européenne.

 

La 83ème Foire européenne vient de fermer ses portes sur une très belle édition qui confirme la place de Strasbourg parmi les toutes premières foires de France. Du 4 au 14 septembre 2015, elle a accueilli 194 319 visiteurs et près d’un millier d’exposants.

Deux facteurs concourent à ce succès, estime l'organisateur : la présence de l’Inde comme pays invité et le teasing #Bebollywood avec ses 3 000 danseurs strasbourgeois, un événement organisé place Kléber.

 

ridy_1

 

- Sociétés cotées :

 

• Delfingen continue de publier de très bons résultats.

 

delfingen_2

 

L’équipementier automobile mondial (33 sites dans 18 pays), numéro un dans la protection de réseaux embarqués et des tubes de transfert de fluide, affiche un chiffre d’affaires de 88,8 millions d’€ (+15%) et un Ebitda de 8,6 millions (+38%).

Le marché de l’automobile (+18%) porte cette croissance, tandis que celui des autres industries demeure stable. Delfingen a par ailleurs arrêté son activité de tubes pour le bâtiment et l'habitat. A noter aussi que La dette financière nette est en hausse à 34 millions d’€ en raison de l'augmentation du BFR (4,7 millions), des investissements opérationnels (5,4 millions) et d'acquisitions immobilières (2,7 millions).

 

• TFF Group roule toujours plus vite ses tonneaux en chêne à travers la planète.

 

tffgroup_1

 

Le premier fabricant mondial s’offre un premier trimestre très prometteur pour la suite de l’exercice 2015/2016. L’activité globale progresse de 21,1% à 53,3 millions d’€. Le secteur du vin retrouve des couleurs à 31,6 millions (+11,8%).

La situation s’explique par une anticipation des achats aux États-Unis, une récolte de qualité attendue en France et toujours ce fort développement en Espagne découlant en partie du programme de subventions européennes. Les tonneaux à whisky atteignent, de leur côté, un chiffre d’affaires de 21,7 millions (+9,6%), mais révèle une croissance ralentie qui ne devrait pas se démentir.

 

lenanguyen- Nomination : Léna Nguyen devient la directrice de l’audit à la Banque Populaire Bourgogne Franche-Comté.

 

Elle remplace Bertrand Ferreira appelé à prendre de nouvelles fonctions au sein du groupe BPCE.

Diplômée de l’Institut d’Études Politiques de Paris et de HEC Paris, Léna Nguyen intègre déjà la Société Générale, puis rejoint en 2007 Natixis (groupe BPCE).

Depuis 2012, elle était était directrice des risques et membre du comité de Direction de la Banque des Antilles Françaises, filiale de BPCE.

Commentez !

Combien font "3 plus 6" ?