ECO)BREF. Le conseil régional de Bourgogne pourrait adhérer à la société publique locale de l'agglomération dijonnaise. Le sénat approuve l'autonomie de l'Alsace. Simonnet-Febvre investit dans le vignoble de l’Auxois. MGD Tertiaire 39  repris par le groupe rhône-alpin Hasap.

La télé locale de la Meuse et de la Haute-Marne n'est plus. Premier groupement d'achat de gaz en Côte-d'Or. Vitagora veut doper le quartier des saveurs à la foire de Dijon. Janssen aide la pharma-santé à Strasbourg. Vix Technology installe les tickets de bus sur smartphone. L'Alsace distinguée au Sial avec une moutarde au wasabi. Nouvelle destination à l'aéroport de Dole-Tavaux.

 

lycees
Localisation des lycées de Bourgogne (pastille orange) dont les travaux vont être avancés. Le plus important chantier se situe au Creusot où le lycée Léon Blum va être regroupé sur un seul site pour 26,9 millions d'€. Carte : Conseil régional de Bourgogne

 

- Le conseil régional de Bourgogne candidat à une adhésion à la société publique locale de l'agglomération dijonnaise.

Pour gérer le surplus de chantiers des lycées prévus dans le plan d'accélération des investissements dans le BTP qu'il vient de voter (Lire ici), le conseil régional de Bourgogne envisage de rentrer dans le capital de la société publique locale de l'agglomération dijonnaise (Splaad).

Le projet qui devrait être soumis au vote des conseillers régionaux le 24 novembre, consisterait à devenir actionnaire à hauteur de 10% aux côtés du Grand Dijon, de Dijon et d'une dizaine de villes de l'agglomération. La Région pourrait ainsi confier à la Splaad, sans mise en concurrence, tout ou partie des chantiers des lycées (54 millions d'€ de travaux), dont il a avancé le calendrier pour aider les entreprises du BTP à passer le creux de la vague actuelle.

Cette maîtrise d'ouvrage déléguée ne remet pas en cause les dossiers traités en interne par le service des lycées, assure le conseil régional.

 

- Le sénat approuve l'autonomie de l'Alsace.

Jeudi 30 octobre, le Sénat a dessiné un carte de quinze régions, sur laquelle l'Alsace figure seule comme les élus locaux le souhaitaient.

Les sénateurs ont rejeté le projet gouvernemental d'une région Alsace, Champagne Ardenne et Lorraine. Ces deux dernières devraient donc former ensemble une région.

Cette carte sera toutefois à nouveau soumise à l’Assemblée nationale ces prochaines semaines.

 

vignobleauxois- La Bourgogne manquant de vin, Simonnet-Febvre trouve la solution dans la région de l’Auxois.

Simonnet-Febvre  (9 salariés, 4 millions d’€ de chiffre d’affaires), dans l'Yonne, s’investit dans la renaissance du vignoble de l’Auxois. La maison de vin de Chablis a racheté un domaine viticole à Villaines-les-Prévôtes (Côte-d’Or) et l'a agrandi à 15 hectares.

Dans ces vignes, on travaille avec d’autres cépages que le seul Chardonnay, comme l’Auxerrois et on pratique la Lyre.

Il s'agit d'un mode de palissage qui consiste à conduire une plante sur une structure en y attachant ses tiges et ses branches à l’aide de liens, dans le but d’en améliorer la qualité et le rendement. Cette technique est notamment utilisée dans les domaines de la viticulture, de l’arboriculture, mais intéresse aussi la production de houblon et certaines cultures maraîchères. (source : Wikipédia).

Reste maintenant à goûter ces blancs annoncés comme très prometteurs qui ont connu un certain intérêt lorsque le vignoble de l’Auxois comptait vers 1830, pas moins de 4500 hectares. Simonnet-Febvre est filiale du négociant beaunois Louis Latour (60 millions d’€ de chiffre d’affaires consolidé, 200 personnes).

 

- MGD Tertiaire 39  repris par le groupe rhône-alpin Hasap.

Le groupe Hasap, l’un des principaux groupes français en matière d’agencement et menuiserie, annonce la reprise des actifs et des 21 salariés de la société MGD Tertiaire 39 (chiffre d'affaires de 5 millions d'€) à Montmorot (Jura), mise en liquidation judiciaire.

Hasap basé dans la Loire a réalisé un chiffre d'affaires de 40 millions d'€ en 2013.

 

- La télé locale de la Meuse et de la Haute-Marne n'est plus.

La page facebook de Territorial TV annonce la fermeture définitive de l'antenne après la mise en liquidation judiciaire par le tribunal de Chaumont. Créée en 2006 à Saint-Dizier (Haute-Marne), la télévision locale de la Meuse et de la Haute-Marne diffusée sur la TNT n'a pas trouvé les nouveaux partenaires nécessaires à compenser ses difficultés financières.

 

- Premier groupement d'achat de gaz en Côte-d'Or.

Pour son premier groupement d’achat de gaz naturel, le syndicat intercommunal d’énergies de la Côte-d'Or (Siceco) choisit Gaz de Bordeaux et GDF pour une durée de deux ans. 94 acheteurs publics forment ce groupement d'achat dont le conseil général de la Côte-d’Or, le SDIS, une trentaine de collèges, 53 communes et quatre communautés de communes.

Le contrat  établit des prix fixes jusqu'au 15 octobre 2016. Selon le Siceco, la négociation collective assure au total une économie de 630 642 € pour 372 sites pour une consommation annuelle de 50 750 MWh.

 

quartiersaveurs
Présent à l'inauguration du quartier des saveurs, en tant que président de l'association nationale des industries agroalimentaires, le bourguignon Jean-Philippe Girard, P-DG d'Eurogerm (2ème sur la droite) a milité contre les pastilles rouges qui pourraient être aposées sur les produits alimentaires tels que saucisson, fromages régionaux, chocolat...

 

- Vitagora veut doper le quartier des saveurs à la foire de Dijon.

Le quartier des saveurs est amené à prendre de l'ampleur, a promis hier Pierre Guez, président du pôle de compétitivité Vitagora, coorganisateur avec l'Association régionale des industries agroalimentaires (Aria) du quartier des saveurs, au sein de la foire gastronomique de Dijon. Le souhait a été relayé par François Patriat, président du conseil régional de Bourgogne, lors de l'inauguration de l'espace qui réunit petites et grandes entreprises de l'alimentaire.

« La moitié de la surface de la foire devrait être un quartier des saveurs », a t-il affirmé. Didier Martin, vice-président du Grand Dijon chargé du tourisme a également encouragé la montée qualitative et quantitative de la manifestation, en souhaitant que « la foire soit le rendez-vous de l'économie de l'agroalimentaire régionale ».

 

- Janssen aide la pharma-santé à Strasbourg.

Janssen retient Strasbourg comme bassin  bénéficiaire de sa convention de revitalisation avec l’Etat en compensation de la suppression nette de 110 emplois en France en fin d’année dernière. Le choix de la capitale alsacienne pour aider à l'installation et au développement de start-up de la santé et des biotech repose sur « une filière à l’excellence reconnue »,  explique la direction de Janssen France.

Pour recréer autant d’emplois qu’elle en a supprimés, la filiale pharma de Johnson & Johnson va injecter 477 000 € en deux ans. Elle participera à un fonds de prêts, porté au  total à 1,2 million d’€ grâce à l’effet de levier de la participation du Crédit Mutuel, ainsi qu’à un fonds de subventions. Le pharmacien soutient par ailleurs l’incubateur régional Semia et apporte son expertise technique à des projets suivis par le pôle de compétitivité Alsace BioValley.

 

- Vix Technology installe les tickets de bus sur smartphone.

La filiale française du spécialiste de la billettique (chiffre d'affaires de 30 millions d'€ en 2013, 130 salariés), installée sur le parc Temis à Besançon annonce sa participation à la création d'une application pour smartphone qui permet l’achat, le stockage et le paiement des titres de transport.

L’Autorité Nationale du Transport d’Irlande est la 1ère à acheter ce service pour les transports en commun de Dublin. La mise au point a été réalisé avec Snapper Services Ltd basée en Nouvelle-Zélande.

 

wa
La moutarde au wasabi de l'alsacien Raifalsa-Alélor.

- L'Alsace distinguée au Sial avec une moutarde au wasabi.

Le fabricant alsacien de moutardes Raifalsa-Alélor est le lauréat du 1er trophée Innovation Alsace, remis dans le cadre du Salon international de l'agroalimentaire (Sial) qui vient de s'achever à Paris.

Sa moutarde Wa !, au raifort et au wasabi a été mise au point dans le cadre du programme Noviaa2 de l’Aria (association régionale de l'industrie agroalimentaire) Alsace qui accompagne les PME dans leurs démarches d’innovation.

 

- Nouvelle destination à l'aéroport de Dole-Tavaux.

Depuis le 29 octobre 2014, la compagnie Jetairfly assure un vol hebdomadaire vers Casablanca (Maroc) depuis  l’aéroport de Dole.

Cette liaison en Boeing 737-800 d’une capacité de 189 sièges aura lieu tous les mercredis jusqu’au 25 mars 2015. Les vols simples sont annoncés à partir de 49,99 €.

 

Commentez !

Combien font "8 plus 6" ?