BRÈVES CHAMPENOISES.  Garnica officialise l’implantation d’une usine de contreplaqué dans l’Aube. L’Européenne de Biomasse construit une usine de pellets pour l’industrie près de Reims. A Troyes, l’ESTP aura ses propres locaux pour la rentrée 2022. L’opération Reims Grand Centre en bonne voie. Christian Brethon, élu président du Medef Marne.

 

• Garnica officialise l’implantation d’une usine de contreplaqué dans l’Aube.

 

garnicausine
Déroulement de feuilles de peuplier pour la fabrication de contreplaqué.© Garnica.


L’Espagnol qui possède déjà une usine dans le Lot-et-Garonne, va implanter une unité de transformation de peuplier à Troyes. L’investissement de 80 millions d’€ se fera en deux temps, d’abord pour 2020 un outil de déroulage de feuilles de peuplier qui emploiera une centaine de personnes, puis d’ici à 2025, un atelier de fabrication de contreplaqué.
La construction d’un bâtiment de 40.000 m2 démarrera au printemps 2019 sur le Parc du Grand Troyes à Sainte-Sabine. La présence de forêts de peupliers à proximité, dans les vallées de l’Aube, de la Seine et de la Marne, explique ce choix.

 

Banniere-640x90-BTD-SYSTEMS

• L’Européenne de Biomasse implante une usine de pellets pour l’industrie près de Reims.

pomacle
Aperçu de la future unité de production de pellet de l'Européenne de biomasse.

 

L’Européenne de Biomasse, associée au fonds Meridiam et à la Banque des Territoires (Caisse des Dépôts) s’associent pour implanter à Bazancourt-Pomacle, près de Reims (Marne), une unité de production de pellets (granulés de bois) à haut pouvoir calorifique pour le marché industriel.

Les recherches menées depuis 12 ans par la PME ont conduit à la mise au point d’un combustible « neutre en CO2 » , baptisé « HPCI® Black Pellet », qui par son traitement haute température et haute pression est, selon l’industriel, capable de rivaliser avec le charbon et le fuel pour les chaufferies des usines, sans changement majeur d’équipement.
L’ensemble industriel nommé FICA–HPCI (Filière Industrielle Champagne-Ardenne–Haut Pouvoir Calorifique pour Industriels) engage un investissement de 100 millions d’€ et devrait être mis en service en 2020. 
Le pellet sera fabriqué à partir de déchets d’exploitation de coopératives sylvicoles, ainsi que de vieux ceps et tailles de vignes.

La centrale de cogénération d’une puissance de 12 mégawatts alimentera en électricité le réseau Enedis et en vapeur, l’usine de production de pellets.  « La Champagne, en tant que 1ère région agricole et 2ème région sylvicole nous permet de compter sur un réseau d’approvisionnement riche et stable », commente Jean-Baptiste Marin, PDG de l’Européenne de Biomasse qui veut faire de cette usine, un modèle duplicable, en France puis en Europe.
L’implantation est prévue sur le site de la bioraffinerie des coopératives Cristal Union et Vivescia et du Pôle de compétitivité à vocation mondiale "Industries & Agro-Ressources.

 

 industriesfutur

 

• A Troyes, l’ESTP aura ses propres locaux pour la rentrée 2022.

esquisseestptroyes
Esquisse de la future École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie à Troyes. © Jean-Pierre Lott

 

Les 63 élèves de la seconde promotion de l’antenne de l’ESTP-Paris (École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l’industrie) à Troyes viennent de découvrir où leurs successeurs viendront étudier dans 4 ans : un bâtiment de 4.500 m2 que le Conseil départemental de l'Aube leur construit à côté de l’Université de technologie de Troyes (UTT).

Signé de l'architecte parisien Jean-Pierre Lott, la future école est constituée de plusieurs bâtiments imbriqués les uns aux autres et de conceptions différentes « pour offrir aux élèves un panel de types de constructions ». L’investissement de 10 millions d’€ est partagé entre le Département de l’Aube, la Région Grand Est et la Communauté d’agglomération Troyes Champagne Métropole. En attendant la rentrée 2022,  l'école occupe des locaux provisoires, propriétés du Département, sur la Technopole de l’Aube en Champagne.

 

Kremernouvellepub

• L’opération Reims Grand Centre en bonne voie.

centreeaqualudiquereims
Esquise du complexe aqualudique de Reims. © Marc Mimram Architecture


La première pierre du complexe aqualudique, un des trois piliers de l’opération de réhabilitation de la friche de la Sernam baptisée Reims Grand Centre, avec une grande salle événementielle et la rénovation du parc des expositions et des congrès, a été posée le 12 septembre 2018.
L’équipement programmé pour l’été 2020 est réalisé sous la forme d’une délégation de service public incluant l’exploitation confiée à l’UCPA pendant 25 ans. L’investissement de plus de 49,6 millions d’€ est réalisé par Exterimmo, filiale de la Banque des Territoires, investisseur à 80 %, et le reste par l’UCPA ; le portage de l’opération par ADIM Est, filiale immobilier de Vinci Construction France qui assure les travaux à travers plusieurs de ses filiales (Sotram, GTM Hallé et Sogea Picardie). Et la conception architecturale est signée Marc Mimram Architecture avec les bureaux d’études Egis et Optimal Solutions.
L’ensemble abrite une piscine de 50 mètres, une patinoire intérieure et extérieure, plusieurs espaces forme et loisirs, ainsi qu’une salle d’événementiel modulable et même des lieux de co-working. Les loisirs d’été extérieurs se transformeront en hiver en sentier de glace.
Les autres projets de Reims Grand Centre sont également en route. L’embellissement des Promenades a démarré cet été. Le 24 septembre, le conseil municipal doit valider le choix du concessionnaire du contrat de délégation, pour une durée de 25 ans également, de la future salle événementielle et du programme de rénovation-reconstruction du parc des expositions et des congrès à une équipe pluridisciplinaire constituée des cabinets d’architectes, Wilmotte et Associés (pour la salle) et Ballan Architecte (pour le parc des expositions), Eiffage Service pour l’exploitation technique et la maintenance, et GL Events pour l’exploitation.

La rénovation du centre des congrès et du parc des expositions s’étalera entre octobre 2019 et février 2021, la salle événementielle sera opérationnelle en octobre 2021 mais l’exploitation des équipements parcs et congrès sera transférée à GL Events dès le 1er janvier 2019. Le coût de ces 3 équipements s’élève à 76,6 millions d’€, moyennant un loyer annuel de la Ville de 5,745 millions d’€ durant 25 ans.

arenabasket
La future salle événementielle baptisée Arena Reims accueillera notamment des manifestations sportives. © Wilmotte-Associés Architectes.

 

bpalcseconde


brethonmedefmarne• Christian Brethon, président du Medef Marne.

Christian Brethon, 54 ans, succède à Bruno Arcadipane comme président du Medef Marne. À la tête d’un groupe de PME industrielles d’une centaine de personnes, Conception et Réalisations Industrielles de Champagne, Christian Brethon conserve néanmoins son poste de président de l’UIMM Grand Est, la branche métallurgique du Medef.

Bruno Arcadipane, président de Consortium Peintures Revêtements, a dû laisser son fauteuil en raison de son élection, il y a un an, au poste de président du Medef Grand Est puis en début d'année, à la présidence d'Action Logement.

Commentez !

Combien font "7 plus 3" ?