Aménagement. Étape décisive pour le pôle d'activités économiques Innovia de Dole-Tavaux (Jura). La réouverture, hier 14 juin, de la route départementale 321, fermée pendant les 13 mois de travaux et la livraison, dans la foulée, d'une 1ère tranche de 15 ha marquent  l'aboutissement d'un projet dans lequel l'agglomération doloise fonde tous ses espoirs.

L'inauguration prochain, le 28 septembre, du centre logistique de Stanley Black&Decker amplifie le mouvement. Promoteur anglais spécialisé, Gazeley achève un bâtiment de 18 000 m2 dans lequel il s'occupera durant 9 ans, de la distribution de la nouvelle gamme professionnelle de l'outilleur, présent à Besançon. L'investissement de 12 millions d'euros devrait générer rapidement une centaine d'emplois.

Troisième étape, la construction d'un hôtel d'entreprises. La société patrimoniale du conseil général du Jura, Expansion 39, démarre prochainement une première tranche de 2000 m2.

Aménageur pour le compte du syndicat mixte du pôle Innovia (1), la société comtoise d’aménagement et de développement (Socad) a mis en place une démarche encore relativement rare pour être soulignée. Le parc d'activités économiques est certifié Iso 14001 pour ses aménagements, son mode d'exploitation et le déroulement du chantier.

Signé des architectes lyonnais Babylone Avenue, le projet prévoit l'éclairage Led des voiries, le traitement des eaux pluviales (toitures, parkings, voiries), des espaces verts relativement denses, la mutualisation des équipements et services (eaux usées, déchets, services aux salariés, etc.) et des prescriptions sur les aspects architectural et éco-responsable des bâtiments (isolation thermique, ventilation, qualité sanitaire des lieux de travail...).

«Les recommandations sont assez souples pour ne pas décourager les investisseurs, mais suffisamment fermes pour préserver la qualité générale du projet», indique Bernard Müller, directeur de la Socad.

Un pôle spécialisé dans les technologies de l'environnement

Tout est donc prêt pour accueillir les premiers porteurs de projets qui seront "chouchoutés" avec un accompagnement individualisé : assistance technique, financière et administrative...

Il faut dire que les élus placent haut la barre !

La zone d'activités n'accueillera pas n'importe quelle activité - le centre de logistique fait donc figure d'exception -. Motivés par la présence locale de quelques pépites comme Maytec qui travaille sur les réservoirs d'hydrogène et a réalisé un prototype de tondeuse autoportée fonctionnant à l'hydrogène, ils visent les technologies de l'environnement.

C'est là que devrait être accueilli le centre de contrôle pour le stockage et le transport d’hydrogène (CEESHY), projet dédié aux nouvelles mobilités développé avec le pôle Véhicule du Futur et les industries chimiques de Solvay.

En plus de la filière du véhicule décarboné, l'ambition est d'accueillir des entreprises spécialisées dans les matériaux durables, les nouvelles énergies, la dépollution etc…

L'idée n'est pas nouvelle. Déjà en 2003, le transformateur de chanvre AFT Plasturgie, implanté à Dijon, devait être le premier occupant de la zone des Champins (l'ancien nom d'Innovia). Les coopératives chanvrières de l’Aube et de Haute-Saône, ses associés, voulait y implanter une nouvelle usine de panneaux en fibres de chanvre pour le bâtiment et l’industrie automobile.

Mais il était peut-être trop tôt…

(1) Les actionnaires du syndicat mixte du pôle Innovia sont Le grand Dole, le conseil général du Jura, la CCI du Jura et le conseil régional de Franche-Comté.

Photos : Traces Ecrites

Lire aussi :

www.tracesecritesnews.fr/actualite/dole-amenage-un-parc-dactivites-vert-81

www.tracesecritesnews.fr/actualite/gazeley-soigne-la-logistique-de-stanley-a-dole-3498

Commentez !

Combien font "10 plus 2" ?