Pour pallier la part perdue des marchés de General Electric, le petit groupe métallurgique s’est tourné vers d'autres secteurs de l’énergie, l’aéronautique de défense ainsi que le sport automobile. De bons débuts, puisque la diversification représente d’ores et déjà 20 % d’un chiffre d’affaires re...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "5 plus 9" ?