Après l’Italien Modenplast Medical, en juillet dernier, le concepteur et fabricant bourguignon de poudres et compounds ou granulés PVC récidive avec deux autres croissances externes sur ce mois de septembre. Benvic Group, propriété du fonds d’investissement Investindustrial, complète ainsi son offre produits et met un pied dans le recyclage du PVC. Ces acquisitions portent à sept le nombre d’unités de production en Europe et en font en valeur le numéro un incontesté.

La faim de croissance externe ne se tarit pas chez Benvic group (ex Benvic Europe), fabricant dijonnais de poudres et compounds (granulés) PVC, qui reprend coup sur coup pour des montants demeurés confidentiels le recycleur français Ereplast et l’Anglais Dugdale. Ces acquisitions font suite en juillet dernier à celle de la société transalpine Modenplast Medical.

 

groupepm 

« Ereplast nous procure un très bon savoir-faire dans le recyclage de PVC et, grâce à notre réseau de collecte, nous prévoyons de doubler à 4.000 tonnes le volume annuel », argumente Luc Mertens, le PDG de Benvic. Implantée à Porcieu-Amblagneu (Isère), cette PME réalise un chiffre d’affaires de 1,4 million d’€ avec seulement 6 personnes.

melangeurbenvic
Mélangeurs en action pour concevoir une des solutions thermoplastiques à base de PVC. © Benvic.

Beaucoup plus gros avec pas moins de 40,5 millions de ventes annuelles, 26.000 tonnes produites et 125 salariés, le Britannique Dugdale, situé à Sowerby Bridge dans le West Yorkshire, enrichit la gamme de compounds avec des produits de spécialité en couleur et petites séries.
« Nous sécurisons ce marché, où nous sommes déjà fort présent, car les incertitudes économiques liées au Brexit nous inquiétent », explique le dirigeant, qui certifie vouloir maintenant faire une pause sur les acquisitions afin de ne pas générer de prise de risque « excessive », notamment pour l’équilibre financier. 

 

D’importants investissements industriels

Depuis son rachat, le 1er janvier 2018, par Investindustrial, l’un des fonds d’investissement de l’entrepreneur italien Andrea Bonomi, le plasturgiste respecte parfaitement sa feuille de route pour atteindre la taille critique souhaitée (Notre article ici). En décembre de l’année dernière, il s’offrait le polonais Alfa et comblait ainsi en partie un manque de dynamisme commercial sur les marchés d’Europe de l’Est.

 

 Kremernouvellepub

 

Dans le même temps, il s’offrait la start-up italienne Plantura, titulaire de brevets européens permettant de une diversification vers d’autres polymères que le PVC. Reprécisons qu’au mois de juillet de cette année, il s’est offert la société transalpine Modenplast Medical, implantée à Modène, en Émilie-Romagne, spécialisée dans la conception et fabrication des compounds et tubes pour le secteur médical. L’entreprise atteint les 12 millions d’€ de chiffre d’affaires, dont 85% à l’export, et s’appuie sur un effectif de trente personnes.

benvic
Le site et siège de Benvic Group, à Chevigny-Saint-Sauveur, dans l'agglomération dijonnaise. © Benvic Group.

Toutes ces croissances externes s’ajoutent à l’usine espagnole, située au nord de Barcelone, ainsi qu’à celle de Ferrare, également en Italie, et porte à ses 7 le nombre d’unités de production, en comptant le siège social de Chevigny-Saint-Sauveur, près de Dijon.
Cette stratégie s’accompagne d’une politique d’investissement dans l’outil industriel. En plus des investissements courants de l’ordre de 4 millions d’€ par an pour l'ensemble des sites, l’usine de Ferrare s’est dotée d’une nouvelle ligne industrielle très polyvalente pour une enveloppe équivalente.
L’industriel bourguignon a également racheté pour 6 millions d'€ les murs de son unité espagnole. Benvic dépasse aujourd’hui les 265 millions d’€ de chiffre d’affaires et accueille un effectif global de 450 salariés. Pas moins de 70% de l’activité concerne le secteur du bâtiment et le plasturgiste vend ses solutions dans une soixantaine de pays.

En savoir plus sur la plasturgie en Côte-d'Or avec le site

invest

Commentez !

Combien font "5 plus 6" ?