ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR. Inauguré hier 23 janvier, le nouveau restaurant universitaire du Creusot, flanqué d'un pôle de services, a vocation à renforcer l'attractivité de l'enseignement supérieur dans le bassin industriel de Saône-et-Loire qui accueille près de 1500 étudiants de bac+2 à bac+8.

Ouvert le 3 janvier, il est le fruit d'un partenariat entre l’État, le Crous et les collectivités territoriales, avec la communauté Creusot Montceau comme chef de file. (1).

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Sa localisation est symbolique : à la lisière de la plaine des Riaux, ancien cœur de l'empire sidérurgique des Schneider, muté en campus universitaire il y a une vingtaine d'années, avec un IUT en génie mécanique, électrique et informatique industrielle (700 étudiants), le Centre universitaire Condorcet (filières universitaires) et une bibliothèque.

Construit par la communauté urbaine Creusot Montceau, l'équipement de 1200 m2 peut servir jusqu'à 550 repas par jour.

Dessiné par l'architecte dijonnais François Brandon, il égrène plusieurs dispositifs "haute qualité environnementale" : chaudière gaz à condensation, 44 m2 de capteurs solaires pour l'eau chaude, 83 m2 de panneaux photovoltaïques, récupération des eaux de pluie pour les sanitaires et le lavage des poubelles.

«La communauté urbaine Creusot Montceau s'est engagée depuis plus de vingt ans dans l’enseignement supérieur et la recherche,», rappelle Jean-Claude Lagrange, président de la communauté urbaine Creusot Montceau.

Et elle continue... Un second projet partenarial est en marche pour la rentrée 2013.

1er du genre en Bourgogne, un lycée d'excellence ouvrira dans la ville voisine de Montceau (2).

Il hébergera les étudiants de la nouvelle classe préparatoire aux grandes écoles que dispense le lycée Herni Parriat de Montceau. Cette voie est ouverte aux bacheliers de l’enseignement professionnel qui souhaitent suivre un cursus de 3 ans en sciences de l’ingénieur.

Né du dispositif instauré par l’Etat «Internat d’excellence et égalité des chances», il sera réservé en priorité aux élèves issus de familles aux revenus modestes.

(1) Coût du restau U : 3,3 millions d'€ hors taxes, financé pour moitié par le conseil régional de Bourgogne, le reste par l’État (600 000 €), la communauté urbaine Creusot Montceau (maître d’ouvrage), la ville du Creusot (415 000 euros) chacun et le CROUS (370 000 €).

(2) L'internat d'excellence construit à proximité du lycée Henri Parriat à Montceau, représente un investissement de 4,8 millions d’€ pour 110 places (66 chambres individuelles et 11 à quatre lits).

Photos :communauté Creusot Montceau.

Commentez !

Combien font "5 plus 7" ?