C’est d’une actualité brûlante au lendemain de l’appel de WWF, aux industriels et aux citoyens, d’enrayer la pollution plastique : les marques alsaciennes d’eaux minérales Carola et Wattwiller, du groupe belge Spadel, s’engagent dans une politique visant à réduire l’utilisation de plastique et à renforcer la qualité de ses bouteilles en verre. L’entreprise s’est donné l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2020.

Sur un marché très concurrentiel et dominé par des grands groupes comme Nestlé, Danone et Roxane, Spadel France, filiale du groupe belge Spadel (1.280 salariés, chiffre d’affaires de 250 millions d’€) fait figure de petite entreprise. En 2017, la filiale française, à Ribeauvillé (Haut-Rhin), a vendu 111 millions de litres d’eau minérale et réalisé 34,7 millions d’€ de chiffre d’affaires. 
Mais ses deux marques, chacune sur un segment de marché différent, se défendent bien.
Carola est leader sur le marché des eaux gazeuses dans le Grand Est avec 18% de parts en volume. Wattwiller, la marque premium, possède moins de 3% des parts du marché des eaux minérales plates, mais ses ventes sont en croissance de 47% depuis 5 ans.

BPALC


En 2018, la marque a vendu 67 millions de litres d’eau, soit une augmentation en volume de 19% en un an. La bouteille d’1,5 litre a été relookée : une taille plus affinée et un relief qui dessine les sommets du Parc naturel régional des Ballons des Vosges. 
Un design déjà appliqué depuis 2015 sur les formats 1 litre et 50 cl. L’an dernier, la bouteille d’1,5 litre de Carola a également fait peau neuve. « Le modèle précédent avait 20 ans. Ce nouveau design donne une allure plus moderne et offre une meilleure ergonomie et une meilleure prise en main », précise Valérie Siegler, la directrice générale de Spadel France.
Le choix de cette nouvelle forme a été voté par les salariés de Carola et les internautes sur Facebook. « Hormis le côté esthétique, il s’agit d’un sujet technique car nous souhaitons utiliser le moins de plastique possible tout en conservant une grande résistance », poursuit-elle.


Boissons aux fruits bio

ligneembouteillage
Ligne d'embouteillage des eaux Carola. © Bartosch Salmanski

L’autre innovation de 2018 est le lancement des eaux fruitées bio. Un mélange de Carola bleue et de jus de fruit, décliné en deux parfums : pomme et citronnade. Une boisson 40% moins calorique qu’un soda. Pour ce produit, l’entreprise travaille avec un sous-traitant alsacien qui lui fournit des jus de fruits bio. Positionné sur un petit segment de marché, cette nouveauté ne nécessite pas encore d’investissement dans l’outil industriel. 

Plébiscité par les consommateurs, « le segment du bio affiche une belle dynamique et il existe encore peu d’offres au rayon des boissons. Et puis c’est un choix cohérent avec nos valeurs et notre politique de développement durable », affirme Valérie Siegler.
Les ventes ont démarré avec succès. 
Parmi les nouveaux produits 2018, Carola fruitée bio arrive dans le top 3 des rotations en magasin. L’année précédente, Carola avait également enrichi sa gamme d’eaux aromatisées pétillantes avec la mirabelle de Lorraine. La gamme comprend désormais 7 parfums, pour répondre à la soif de variétés des consommateurs. Aujourd’hui, la priorité consiste à installer durablement ces nouveautés sur le marché de la grande distribution.


LCRDijon

 

Carola poursuit ses investissements sur son autre segment de marché : la consommation hors domicile (CHD). Depuis novembre 2018, la marque propose un décor reprenant le logo « Étoiles d’Alsace » sur ses bouteilles en verre de Carola verte et bleue. Cette nouvelle édition spéciale a pour but de valoriser un partenariat qui dure près de 20 ans entre la marque et l’Association des restaurants gastronomiques d’Alsace.
Le minéralier souhaite aussi renforcer la qualité de ses bouteilles en verre pour l’ensemble du marché cafés, hôtels, restaurants (CHR). Le montant des investissements sur ces projets reste tenu secret.
Les bouteilles en verre ont également fait leur entrée en grande distribution. Sur son site Internet, Carola propose désormais une rubrique « Où nous trouver » pour permettre au consommateur de localiser les enseignes qui proposent les bouteilles en verre consigné. Une démarche cohérente avec la politique de développement durable menée au sein de Spadel France. L’entreprise s’est donné l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2020.
Plusieurs actions concrètes ont été mises en place : achat de deux véhicules électriques, valorisation des déchets à 85% sur les sites de production, réduction du poids des bouteilles PET… Depuis 2016, le film de suremballage des packs d’eau Wattwiller est fabriqué à 100% à partir de matière plastique recyclée. Des recherches sont en cours pour faire de même sur les packs Carola.

Qui est Valérie Siegler ?

siegler
Valérie Siegler, directrice générale depuis 2016. © Julie Giorgi.
Valérie Siegler, 44 ans, est diplômée de l’École supérieure de commerce de Paris. Durant une grande partie de sa carrière, elle a occupé des postes à responsabilité dans le domaine marketing. Elle a travaillé pendant dix ans aux brasseries Kronenbourg, d’abord comme chef de produit puis comme directrice de la marque 1664. Elle a ensuite intégré l’entreprise Mars Chocolat France, puis le groupe Samap en tant que directrice de l’unité commerciale santé bucco-dentaire.
En 2011, elle rejoint le groupe Spadel au poste de directrice marketing France-UK. En 2015, elle devient directrice marketing et ventes hors domicile pour Spadel France. En 2016, Valérie Siegler est nommée directrice générale.

Commentez !

Combien font "10 plus 1" ?