Pas facile d’expliquer le savoir-faire de Livdeo qui, avec son système de médiation baptisé Geed, offre un compagnon de visites touristiques, culturelles ou encore patrimoniales très innovant. Avec lui, pas besoin de connexion Internet 3G ou 4G ni d’applications spécifiques à télécharger. Un plus grand confort pour l’utilisateur, une absence de contraintes techniques pour le site équipé et des possibilités d’évolution toujours plus performantes.

Livdeo est la start-up qui monte, qui monte mais sans faire grand bruit de levées de fonds sidérales ou d’annonces fracassantes. La société de Besançon, née en novembre 2014 à l’initiative de Marc Perrey et Ciprian Melian, est pourtant à pister de près tant son innovation bouscule les petits mondes touristique, culturel, mais aussi patrimonial. Elle propose avec Geed - prononcez guide - d’accéder à des contenus d’information, traduits en de nombreuses langues, dont celle des signes, lors de visites de sites.

 

frtpbfc 

L’utilisateur doit juste avoir sur lui un smartphone ou une tablette. S’il n’y a pas de connexions Internet 3G ou 4G, cela n’a aucune importance, car elles ne sont pas nécessaires. Pas plus que d’avoir à télécharger une application consacrée au lieu. « Ces appareils portables servent juste d’écran pour une diffusion en streaming, ce qui n’occupe aucune place de stockage et le défilement des informations est d’autant plus fluide », explique Marc Perrey.
« Il n’est pas non plus indispensable de préparer sa visite et d’avoir les yeux rivés sur son écran car, avec notre système de reconnaissance d’images, ont peut privilégier le choix d’une œuvre plutôt qu’une autre en bénéficiant de compléments informatifs sous forme de textes, de vidéos, d’audio, voire de jeux », ajoute-t-il.

imagegeed
Livdeo offre par la reconnaissance d'images, d'oeuvres et des contenus informatifs spécifiques. © Livdeo.

 

Une trentaine de sites déjà équipés

Geed offre aussi aux personnes handicapées moteur la visite de sites qui leur étaient jusqu'alors inaccessibles, comme la citadelle de Belfort, grâce à la réalité virtuelle qui  projette les images autour et à l’intérieur. Si des groupes constitués sont multilingues, chacun pourra choisir le sienne (jusqu'à 40), à condition d’utiliser des écouteurs. « Nous avons mis au point un dispositif qui synchronise en temps réel les pistes audio sur les smartphones et les tablettes », révèle Ciprian Melian.
Ce confort d’utilisation repose sur plusieurs prouesses techniques, dont la création de micro-serveurs autonomes sous forme de «box» qui génèrent une connexion wifi et intègrent les différents contenus, réalisés par Livdeo ou fournis par les responsables des sites. « Le muséum d’histoire naturelle de Toulouse réalise ainsi avec ses équipes tout son fonds documentaire », souligne Marc Perrey.

 

granvelle

 

Chaque box offre un rayonnement d’environ 200 mètres et accepte jusqu’à 250 connexions simultanées. Du côté des sites, les avantages sont également très nombreux : pas de terminaux à gérer, peu de maintenance, mises à jour simplifiées des contenus et données d’analyse marketing et statistiques. Livdeo s’occupe actuellement d’une trentaine de sites : la citadelle de Besançon, celle de Belfort, le musée des Maisons comtoises de Nancray, la chapelle Notre-Dame-du-Haut sur la colline de Bourlémont à Ronchamp (Haute-Saône), une création de l'architecte franco-suisse Le Corbusier, et le musée Peugeot à Sochaux.
Ailleurs, on peut indiquer le musée archéologique de Lausanne, en Suisse, ou encore le Pont d’Arc en Ardèche qui reçoit jusqu’à 1,5 million de visiteurs, et le musée de la Poste à Paris. Livdeo emploie 9 salariés et réalise un chiffre d’affaires de 750.000 €. Invest PME, fonds d’investissement régional, possède près d’un quart de son capital.

Qui sont Marc Perrey et Ciprian Melian ?

perreymelian
Les deux fondateurs de Livdeo : Marc Perrey, à gauche et Ciprian Melian. © Livdeo.
Les deux dirigeants se connaissent depuis une vingtaine d’années et se complètent à merveille. Marc Perrey, bientôt 59 ans, est un vidéaste de formation, spécialisé dans la muséographie et les prises de vues aériennes. Il est diplômé de l'Institut National de l'Audiovisuel (INA) qui intègre une école et a travaillé pour l’ancien Centre national de documentation pédagogique (CNDP), devenu le réseau de Création et d'accompagnement pédagogiques (Canopé).
Ciprian Melian, âgé de 42 ans, est un ingénieur doctorant en informatique. Son domaine de prédilection est la linguistique. Il a notamment contribué à des travaux sur le traitement automatique des langues, mais également la gestion numérique des collections et fonds documentaires.

Commentez !

Combien font "9 plus 4" ?