ECO)BREF. - Le chocolatier suisse Barry Callebaut (3,6 milliards d’€ de chiffre d’affaires) cède à Philippe de Jarcy, directeur général du groupe céréalier allemand Hahne, et deux autres investisseurs, son usine dijonnaise (278 salariés). Les repreneurs ambitionnent une progression de 50% du chiffre d’affaires d’ici 3 à 5 ans à l’appui d’une stratégie basée sur une gamme élargie, des produits à forte valeur ajoutée, de nouveaux marchés à l’international et de la vente directe. Par cette opération, le n°1 mondial du chocolat industriel, achève un désengagement total des produits de grande consommation. Sa division spécialisée dans ce domaine avait été cédée l’an dernier au Belge Baronie, à l’exception notable de l’unité dijonnaise. «Barry Callebaut n’a jamais cru en nous depuis le rachat du site à Nestlé en juillet 2007», souligne un représentant de la CGT. Le syndicaliste en veut pour illustration sa mise en vente dès l’année suivante. Il pointe également une sous activité chronique et le peu d’investissements majeurs pour réadapter l’outil de production.

Positionnez votre curseur sur les photos pour lire les légendes et cliquez dessus pour les agrandir.

- La maison de vin Corton André, filiale du groupe Ballande implantée à Aloxe-Corton (Côte-d’Or), vient d’acquérir 3 ha de vignes en Côte de Beaune, dont des parcelles en appellations Pommard et Meursault. Cette transaction au montant confidentiel a été réalisée auprès de Michel Pont, propriétaire du château de Savigny. Elle porte à 7 ha le domaine du négociant (13 millions d’€ de chiffre d’affaires, dont 50% à l’exportation, 54 salariés), plus connu sous ses marques Pierre André et Reine Pédauque.

- Le projet de concession de la route Centre-Europe-Atlantique (RCEA) est suspendu à «une nouvelle expertise des différentes solutions de financement», annonce le ministère des transports. Les élus locaux, dont Arnaud Montebourg, aujourd'hui ministre du Redressement productif et ancien député de Saône-et-Loire, avaient tous défendu l'absence de péages pour les trajets de proximité. L'élargissement des 160 km entre Montmarault (Allier), Mâcon (Saône-et-Loire) et Paray-le-Monial-Ciry le Noble (Saône-et-Loire) coûte près d'un milliard d'€. Lire à ce sujet l'article de Traces Ecrites News : Route Centre Europe Atlantique avec ou sans péages

- Sur le salon Micronora qui se déroule du 25 au 28 septembre à Besançon (Doubs), les deux clusters français le Pôle des Microtechniques à Besançon et Minalogic à Grenoble, le cluster allemand MicroTEC Südwest et le suisse Micronarc officialisent leur collaboration. Depuis plus de 2 ans, ils participent ensemble à des salons internationaux. Profitant de la complémentarité de chacun des clusters, Microtechnics Alliance vise des partenariats d’affaires. Le lancement officiel a lieu mercredi 26 septembre à 17h30 sur le stand du Pôle des Microtechniques.

- Le parc des expositions de Vesoul ouvre provisoirement le 29 septembre pour le festival de l'élevage. La CCI de Haute-Saône a renoncé à une nouvelle construction, trop coûteuse, au profit du réaménagement de l'ancienne usine Faurecia, dans la zone Technologia. Avec le rachat du bâtiment de 5000 m2 à Action 70, le projet dont les travaux d'embellissement vont reprendre le 20 octobre, revient à 4,1 millions d'€. Le hall d'exposition s'étend sur 3000 m2.

- PSA est entré en phase de négociations exclusives avec la compagnie de chemins de fer russes RZD pour lui céder 75% de sa filiale logistique Gefco. La transaction de 800 millions d’€ doit toutefois recevoir le feu vert des autorités de la concurrence. Gefco assure le transport de quelque 3 millions de voitures par an des usines terminales jusqu’au réseau commercial. Lire Usine Nouvelle.com PSA officialise la cession de Gefco à RZD

- Avec 11 000 m2 supplémentaires et 92 millions d'€ d'investissement, le centre commercial de la Toison d'Or à Dijon (Côte-d'Or), qui n'avait pas bougé d'un pouce depuis son ouverture il y a 22 ans, fait une cure de jouvence. La première pierre de l'extension a été posée le 21 septembre. Fin 2013, elle accueillera 47 nouvelles enseignes et 350 places de parking supplémentaires. Lu dans DijonScope : dijonscope.com/021791-dijon-ccial-toison-d-or-inutile-d-opposer-centre-ville-et-centre-commercial

-  Le Syndicat mixte d’élimination et de valorisation des ordures ménagères (Smevom) du Sud 71 lance une étude de faisabilité sur le transport fluvial pour les ordures ménagères entre le port de Mâcon (Saône-et-Loire) et celui de Villefranche-sur-Saône (Rhône). Ce serait une solution pour réduire des distances kilométriques prônées par le nouveau plan départemental d’élimination des déchets ménagers. Le Journal de Saône-et-Loire, édition Mâcon, Monique Pehu, 23 septembre 2012.

- Un second restaurant inter-entreprise (RIE) verra le jour à l’automne 2013 sur le vaste parc d’activités belfortin de Techn’hom. Il désengorgera l’actuel RIE de l’Etang qui sert chaque jour près d’un millier de repas. Au lieu de faire construire un bâtiment neuf, la société patrimoniale du Territoire de Belfort (SEMPAT), propriétaire des lieux, fait restaurer et aménager un ancien bâtiment d’Alstom, datant de 1920. Des bureaux seront aussi créés au premier étage.

- Les agglomérations de Dijon et de Chalon-sur-Saône et la communauté d'agglomération Le Creusot-Montceau (450 000 habitants au total) disent leur volonté de trouver des coopérations complémentaires, en vue du prochain contrat de plan Etat-Région. L'agglomération de Beaune est invité à les rejoindre.

- Avec son dernier tram-train, le Citadis Dualis, Alstom avance l'idée d'un tram-train Montbéliard, Belfort et Mulhouse, qui relierait les cœurs de ville à la gare TGV de Meroux. Entre cette dernière et la gare de Belfort, le Citadis Dualis pourrait emprunter la futur ligne Belfort-Delle… lepays.fr/actualite/2012/09/19/pourquoi-pas-un-tramway-train-a-montbeliard-belfort-et-mulhouse, J.B. 19-09-2012.

- L'écomusée d'Alsace souhaite élargir son Cercle des Mécènes en invitant des entreprises régionales à soutenir ses nouveaux projets du musée et à financer une partie de ses activités. Le fonctionnement de cette structure est basé sur la mutualisation des moyens, permettant aux petites entreprises qui disposent de fonds peu importants, de prendre part à des projets d’envergure au même titre que des grands groupes. Renseignements auprès de Pascal Schmitt, directeur général, tél.: 03 89 74 44 60 ou cercle-mecenes@ecomusee-alsace.fr

- François Rebsamen, maire de Dijon, a annoncé hier la reprise de la librairie Grangier par la famille Hisler, propriétaire de six librairies dans l'est, notamment à Metz, Thionville et Strasbourg. Frmée depuis mai, elle devrait rouvrir à la mi-octobre.

Commentez !

Combien font "5 plus 8" ?