S’il est un secteur qui a bien traversé la crise sanitaire, c’est le vin de Bourgogne. Dommage qu’un accroc figure à ce beau tableau : une toute petite récolte, estimée à la moitié de son volume habituel, à cause de la météo. La vente aux enchères des vins des Hospices de Beaune qui se déroule ce diman...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "3 plus 1" ?