Son grand-père Jean, globe-trotter émérite, lui a dicté une ligne de conduite : « Vise haut et tient ton rang ». Ce rang, un temps perdu en Bourgogne, mais gagné dans d’autres vignobles plus méridionaux, Laurent Delaunay n’a de cesse de le retrouver. Sans soif revancharde ni ambition dévorante, juste par petites touches, au rythme tranquille du vieillissement de ses dives bouteilles. Portrait d’un homme à l’itinéraire singulier qui vit une très belle aventure économique.

Sachez avec Laurent Delaunay donner du temps au temps. S’il vous reçoit dans sa nouvelle, mais ancestrale maison de vin bourguignonne à l’Étang-Vergy, dans la région des Hautes-Côtes-de-Nuits, en Côte-d’Or, ce ne sera jamais pour une visite éclair. Cet homme de 53 ans,......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "4 plus 9" ?