SALON/JURA. Le Conseil départemental du Jura envoie du lourd dès ce matin du 18 octobre à l’occasion du salon Made in Jura, qui se tient à Dolexpo jusqu’au dimanche 21. Les 60.000 visiteurs attendus pourront découvrir pas moins de 420 exposants, dont 280 entreprises, parmi lesquelles Traces Écrites et son web développeur Calico (stand 78 - Allée : rue Lacuzon). L’entrée est gratuite et la manifestation entièrement autofinancée.

 

salonmadeinjura
Le salon Made in Jura accueille du 18 au 21 octobre à Dolexpo - Parc du Jura. © Traces Ecrites.
Jeudi 18 octobre de 10h00 à 18h00
Vendredi 19 octobre de 10h00 à 19h00
Samedi 20 octobre de 10h00 à 19h00
Dimanche 21 octobre de 10h00 à 18h00

 

Comme toujours et la Foire internationale et gastronomique de Dijon, qui se tiendra du 1er au 11 novembre prochain, le démontre chaque année, rien n’est prêt avant le jour J à l’heure H.

 

Le salon Made in Jura, organisé par le conseil départemental, ne déroge pas à la règle. La visite quelques jours auparavant de Dolexpo - Parc du Jura, où se tient la manifestation de ce jeudi 18 au 21 octobre, laissait toujours place à deux vastes halls bien vides, avec pour seul habillage les armatures des futurs stands.

 

Clément Pernot, président du Conseil départemental du Jura venu présenter l’événement, voulait aussi féliciter et encourager son équipe qui œuvre depuis trois semaines à peaufiner pas moins de 18.000 m2 d’exposition, dont 2.000 m2 sous chapiteau pour les trois espaces de restauration et une salle de réception.

 

 

Kremernouvellepub

 

 

« Cette cinquième édition et la seconde à Dole se veut le reflet de la vie jurassienne sous toutes ses formes, économique, sociale, culturelle, touristique…, et un fédérateur de l’identité de tout un massif », explique Clément Pernot.

 

montagemadeinjura
Le logo de la marque territoriale Made in Jura. © Traces Ecrites

 

« Étouffé  par la majorité précédente », celle que présidait Christophe Perny, aujourd’hui retiré de la vie politique et qui n’a jamais compris que Made in Jura n’était pas une simple signalétique de stand, mais une véritable marque territoriale qui a pour vocation à dynamiser un territoire.

 

Imaginée en 2003 par Joël Simon, devenu aujourd’hui l’un des bras droit de Clément Pernot, cette stratégie de marketing territoriale a fait florès depuis, au point d’essaimer par exemple en Moselle (Mosl sans limite) ou dans des villes comme Dijon (Just Dijon), Metz (Inspire Metz), pour ne citer que quelques exemples récents.


Une meilleure gestion des flux


Un nouvelle génération d’élus - et ce n’est pas une question d’âge - a bien compris tout le potentiel à en tirer. « Seront réunis ces quatre journées pas moins de 420 exposants qui font le Jura au quotidien », se félicite le président du conseil départemental qui laisse ensuite à Kévin Muzic, son directeur de la communication et commissaire général du salon, le soin d’expliquer plus avant.

 

 

banquepopmars
 
« Nous bénéficions d’une centaine d’exposants de plus par rapport à l’édition de 2016 et pas moins de 50 collectivités locales et 280 entreprises. En outre la salon est totalement autofinancé, à hauteur de 380.000 €, grâce à cinq sponsors », indique Kévin Muzic.


L’Association Made in Jura (*), présidée par l’industriel Anselme Hoffmann (société EMCO), fournit logiquement le gros des troupes avec 180 exposants sur les 298 membres qui la compose. Des poids lourds locaux ont par ailleurs répondu à l’appel : le groupe Bel, Smoby, V33 (stand recrutement), Signaux Girod…

 

 

k6rFe
Clément Pernot, président du Conseil départemental du Jura, à gauche, écoute les explications de Kévin Muzic, commissaire général du salon. © Traces Ecrites.


Pour contenir un public attendu de 60.000 personnes (50.000 en 2016) et éviter les embouteillages de l’édition précédente, avec stationnement anarchique à la clé, les exposants disposeront de deux parkings (2.200 places) et les visiteurs d’une immense esplanade le long du Doubs, avec des navettes de liaison.


« Précisons aussi que de nombreux conseillers départementaux seront présents sur le stand Jura de 600 m2 pour être en contact direct avec la population et expliquer nos missions », ajoute Clément Pernot.


(*) L'Association Made in Jura organise le vendredi 19 octobre de 8h30 à 9h30 environ un petit déjeuner intitulé « Atour d’un Caf’Exposant » sur l’espace Temps Forts, stand 52, Avenue du Jura. Son but : favoriser un moment de partage, d’échange, de communication et de convivialité entre les adhérents de l’association exposants au salon.

standjura
© Traces Ecrites.
madeinjuratencalico
Le stand commun de Traces Écrites News avec Calico, notre web développeur. Venez nous voir nombreux. Stand 78 - Allée : rue Lacuzon. © Traces Ecrites.

 

Droit de réponse de Christophe Perny, ancien président du conseil départemental du Jura.

 

Christophe Perny, ancien président socialiste du Conseil départemental du Jura (2011-2015) n’a guère apprécié l'article ci-dessus où nous mettions en cause sa gestion de la marque territoriale Made in Jura.

Nous publions un droit de réponse qui lui permet de faire valoir son point de vue. Le droit de réponse est de droit dans la législation sur la presse et ne souffre aucune exception, s’il est en corrélation avec le texte auquel il prétend répliquer.

 

perny” Je réagis aux propos suivants de Clément Pernot, président du Conseil département du jura : « Étouffé  par la majorité précédente », celle que présidait Christophe Perny, aujourd’hui retiré de la vie politique et qui n’a jamais compris que Made in Jura n’était pas une simple signalétique de stand, mais une véritable marque territoriale qui a pour vocation à dynamiser un territoire ».

 

[ Ndlr : seul les propos indiqués en italique sont à attribuer à Clément Pernot, ce qui suit relève exclusivement de l’auteur de l’article ].

 

Ces propos sont faux et irrespectueux de la démarche que j'ai initiée durant quatre ans avec les entreprises jurassiennes, la CCI du Jura, l'unanimité des conseillers généraux, et le même "chef de projet" qu'aujourd'hui.

 

Je veux rappeler que ma position sur le salon était la suivante : après deux éditions très réussies à Lons-le-Saunier, importantes pour ancrer le sentiment d'appartenance et l'identité du territoire, il me semblait déterminant d'entrer dans une phase 2 du concept, en allant à la conquête, en exportant nos entreprises et notre savoir-faire.

 

J'ai donc mis en place une vraie cohérence d'actions entre tous ceux qui portent l'image du Jura : le Conseil départemental ; le Comité du tourisme du Jura ; l'aéroport Dole Jura qui s'est fortement développé sous ma présidence, une politique de soutien des sportifs de haut niveau ; une collaboration étroite avec la CCI du Jura.

 

Ainsi chaque entité portait à travers ses actions la marque Jura et donc valorisait ses acteurs.

 

Des actions sont venues soutenir cette stratégie :

 

• Chaque année, une soirée MADE IN JURA réunissait plus de 300 entreprises au conseil départemental avec la nomination d'ambassadeurs, pour poursuivre le travail d'identité et le sentiment d'appartenance.

 

• Le Jura, avec des entreprises, s'est déplacé sur des foires ou des événements à Besançon, Bourg-en-Bresse, Lyon, Nice, Paris (salon de l'agriculture), Tunis, Montevideo, Lisbonne, parfois en cohérence avec les lignes ouvertes depuis l'aéroport de Dole Jura, fort vecteur de visibilité de notre département, le plus souvent en présence de conseillers généraux d'opposition dont l'actuel président.

 

• Une présence forte sur des médias économiques en Franche-Comté, en Rhône-Alpes, et nationaux via le soutien à nos sportifs de haut-niveau en particulier les skieurs.

 

Les budgets consacrés et les ressources humaines étant sensiblement les mêmes qu'aujourd'hui.

 

MADE IN JURA n'est pas un sujet "clivant" pour les élus jurassiens, ni avant, ni pendant ma présidence, je souhaite que ce soit ainsi aujourd'hui et pour l'avenir. Les objectifs sont les mêmes, les stratégies et les méthodes peuvent différer, mais le développement du Jura et de son économie doivent rester un combat commun.

 

Je reste un ambassadeur très actif du Jura.

 

Vive le Jura ! ”

 

Christophe Perny

Président du Conseil général du Jura (2011 - 2015)

 

Commentez !

Combien font "7 plus 1" ?