Les valeurs que Cristel affiche depuis plusieurs années semblent en phase avec celles recherchées par les consommateurs en réaction à la crise de la Covid-19 : le made in France et la préservation de l'environnement notamment. A tel point que les ventes ont explosé à l'issue du premier confinement et se sont maintenues depuis. En 2020, la hausse du chiffre d'affaires de l’entreprise du Doubs dépasse 25%.


ARTICLE PUBLIÉ LE 12 FÉVRIER 2021. « 2020 a été l'année de toutes les émotions », résume Damien Dodane, directeur général délégué de Cristel. Comme toute entreprise, il y a eu le choc du confinement de mars, qui s'est accompagné de l'interruption de la production de l’usine de Fesches-le-Chatel (Doubs) et de la fermeture des commerces où le fabricant d'articles culinaires réalise plus de 80% du chiffre d'affaires.

Après dix jours de confinement, les ventes explosent sur le site Internet. L'entreprise s'organise alors pour reprendre expéditions et livraisons, si bien que lorsque la production est relancée au bout d’un mois, le stock est presque épuisé.

 

bpbfc

 
Parallèlement, Cristel décide d'accroître l'intéressement des revendeurs en points de vente à la vente en ligne, sachant que le site Internet propose aussi au client d'être livré en magasin. Une façon de soutenir les commerçants touchés par la crise sanitaire, glisse Damien Dodane. Mais aussi une mesure qui s'avère doublement vertueuse commercialement : non seulement les ventes sur internet passent de 5 à 10 %, mais en magasin, elles continuent de progresser.

Presque un an après le confinement du printemps dernier, Cristel n'a pas encore reconstitué son stock antérieur. Le niveau de ventes n'a pas faibli, bien au contraire : le bilan 2020 va faire apparaître une hausse du chiffre d'affaires de plus de 26%, à plus de 15 millions d’€, « après une année 2019 déjà excellente », relève Damien Dodane. Et la tendance est la même pour début 2021.

cristeldeux
Pour faire face à la demande, la direction de Cristel est en pleine réflexion sur le passage total ou partiel de la production en deux équipes. © Cristel – Antoine Devanne

 

Fait notable, l’entreprise qui emploie 90 personnes a poursuivi les recrutements en 2020 : dix équivalents temps pleins, en production et dans le réseau commercial. Là aussi, la tendance pourrait être la même cette année. L'entreprise est en pleine réflexion pour peser le pour et le contre d'un passage total ou partiel de la production en deux équipes afin de répondre à la demande. La question étant de savoir si cette « situation exceptionnelle » va durer, insiste Damien Dodane. « Il n'y a pas d'urgence, pas de plan Mashall, tempère-t-il. La vraie question est de savoir quels murs on va pousser et quels sont les investissements qui vont nous permettre de nous développer. »

Ces cinq dernières années, Cristel a investit 5 millions d’€ pour automatiser une ligne de production, renforcer le polissage, et créer une nouvelle ligne de revêtements anti-adhérents. « Heureusement que nous avons fait ces investissements », se réjouit aujourd'hui Damien Dodane.


Le Trophée Eco-Innovez remis le 16 février

cristelpoignees
Parmi les premières innovations de Cristel, les poignées amovibles qui peuvent s’adapter à plusieurs contenants. © Cristel – Antoine Devanne


Pour expliquer ce succès commercial en pleine période de crise, Damien Dodane avance sans hésiter les valeurs revendiquées par Cristel depuis des années. « Nous avons une identité associée à la qualité « made in France », mais aussi à la capacité d'innovation. »

Le dirigeant les résume : le concept de poignée amovible, la compatibilité des casseroles avec l'induction dès les années 1990, des produits garantis à vie, ce qui veut dire qu'on ne les jette pas. Au contraire, depuis cinq ans, ils sont rechapés grâce à un service de pose d'un nouvel revêtement anti-adhérent.


crri

 
« Depuis son arrivée dans l'entreprise, en 1995-97, Emmanuel Brugger [ directeur général, la direction de Cristel étant assurée de manière collégiale, Ndlr ] nous sensibilise à l'environnement et à la responsabilité sociétale de l'entreprise. Chaque investissement, chaque étape de production est étudiée en fonction de son impact que l'on veut le plus faible possible sur son environnement. Nous recherchons les fournisseurs les plus proches et l'intégration industrielle représente plus de 90% de notre production, fait unique dans notre secteur d'activité », résume le dirigeant. A preuve, l'entreprise recevra mardi 16 février, un trophée Eco-Innovez, un concours organisé par l’Agence Economique Régionale de Bourgogne-Franche-Comté. qui met en exergue les valeurs environnementales et d’innovation des entreprises.

Une intégration industrielle poussée n'empêche pas, dans les circonstances actuelles, des difficultés d'approvisionnement de certains accessoires comme des couvercles en verre, les anses ou les poignées venues d'Asie. Pour pallier les retards que cela engendre sur ses propres livraisons, Cristel étudie la possibilité de trouver des fournisseurs plus proches de son usine, voire de prendre en charge une partie de la réalisation de certaines pièces : par exemple le polissage sur des pièces en fonte-inox, ce qui demande toutefois un savoir-faire spécifique. Là aussi, des choix stratégiques à faire pour préparer l'avenir.

cristelabrasion
Ces dernières années, Cristel a investi dans de nouveaux équipements de polissage. © Cristel – Antoine Devanne

 

Relire l'article de Traces Ecrites News : Cristel, Label Palette, Odic, TEB, Sintermat, Xydrogen : six entreprises qui ont l’innovation à fleur de peau

 

1 commentaire(s) pour cet article
  1. MARTINATdit :

    Nous possédons quelques casseroles et poêles, qualité extra.

Commentez !

Combien font "4 plus 2" ?