Pour promouvoir le concept d’éco-innovation, l’Agence Economique Régionale (AER) Bourgogne-Franche-Comté organise chaque année avec l’Ademe, les Trophées Eco-innovez qui ont été remis en format digital le 25 novembre, au terme du salon Créer demain. Les lauréats sont des entrepreneurs qui ont entrepris une démarche volontaire pour réduire l’impact de leur process sur l’environnement et raisonner en terme de cycle de vie de leurs fabrications pour économiser les ressources.


• Cristel (Doubs) rechape casseroles et poêles

cristel
Cristel fabrique des articles culinaires haut de gamme dont elle rechape le revêtement pour prolonger leur utilisation. © AER

 

Le fabricant d’articles culinaires haut de gamme qu'il « garantie à vie » depuis 1995, est parti du principe qu’aucune de ses casseroles ou poêles ne devrait être jeté. Leur usure principale se situant dans le revêtement anti-adhésif fait de nickel, de chrome et d’aluminium, l'industriel a créé un service de rechapage qui redonne la même adhérence et conductivité thermique qu'un produit neuf, économisant du coup de la matière première.
« C’est le bon sens qui nous a guidés » , commente Emmanuel Bruger, son directeur général. L’usine de Fesches-le-Chatel (Doubs) réalise par ailleurs des économies d’énergie en récupérant la chaleur des compresseurs et l’eau du cycle de production.



• Label Palette (Doubs) redonne vie aux bois usagés

labelpalette
Label Palette recycle les palettes usagées pour en faire mobilier et objets. © Label Palettee



L’entreprise née il y a cinq ans de l’expérience du P’tit Dépanneur Comtois, société de réemploi de toutes sortes d’objets, transforme les palettes usagées en mobilier pour l’agencement des magasins et des entreprises, et les loisirs.  Elle a commencé par un fauteuil. Aujourd'hui, la gamme s’étend (tables, mobilier de jardin, tabourets, petits meubles) et va soigner son look grâce à la collaboration d’un designer.
L’entreprise de 14 salariés organise également des formations à « l’up-cycling » pour tous les publics dans un atelier dédié. Elle a aussi un service de location de mobilier pour les stands d’exposition. « Car pourquoi acheter du mobilier pour des événements éphémères ? », affirme son dirigeant Dominique Campagne.

mecateam


• Odic (Saône-et-Loire) conçoit des équipements frigorifiques  moins énergivores

 

odic
Dans la conception de ses équipements frigorifiques, Odic cherche à économiser la matière et réduire leur consommation d'énergie. © AER



Le fabricant d’équipements frigorifiques professionnels (restauration collective, industries agroalimentaires), implanté sur la zone Coriolis de la gare TGV de Montchanin, a conçu une cellule de refroidissement rapide. Elle baisse la température de + 63 degrés à + 12 degrés en moins de 2 heures. Les équipes de l’entreprise de 60 salariés ont cherché à réduire la consommation d’énergie (de 4 à 5%), la quantité de matière première utilisée pour sa fabrication et revu  l’ergonomie. Le même exercice va être fait pour une table basse.

Xavier Baro, dirigeant de Odic : « Nous sommes plusieurs fabricants, et concurrents, d’équipements professionnels pour la restauration en Bourgogne, – Robot Coupe, Tournus Equipement, Lacanche, Ambassadeurs de Bourgogne –. Pour sortir par le haut de cette crise qui nous prive des investissements de la restauration, une logique de réseau sera bénéfique pour travailler sur des produits complémentaires. »

 

marchenoel

 


camera• TEB (Côte-d’Or) fabrique une caméra de vidéosurveillance sans câblage électrique

Le fabricant de solutions de vidéosurveillance, basé à Corpeau (Côte-d'Or), a conçu une borne vidéo qui ne nécessite aucun câblage électrique. Elle se branche sur les candélabres et se recharge la nuit en 3h lorsque l’éclairage public est allumé, et cela en deux cycles d’éclairage. Sa batterie qui prend le relais dans la journée offre une autonomie jusqu’à 18h en continu. La ville de Beaune qui s’est en équipée, témoigne de sa facilité d’utilisation et de l’avantage de pouvoir les déplacer facilement.


• Sintermat (Côte-d’Or) invente des matériaux en agglomérant des poudres

sintermatatelier
Dans l'atelier de Sintermat, le procédé de frittage des poudres permet d'agglomérer différents matériaux. © Sintermat


« Imaginez un matériau, et laissez Sintermat le développer », introduit Foad Naimi, le président de cette société d’ingénierie issue de 20 ans de recherche dans les laboratoires de l’Université de Bourgogne. L’entreprise  utilise un procédé de frittage de poudre qui consiste à agglomérer des poudres sans additif ni liant, en les chauffant. Cette technologie lui permet « d’inventer » n’importe quel matériau (ses clients sont dans l’aéronautique, le luxe, l’outillage) et de recycler des déchets industriels pour leur redonner une nouvelle vie.
Elle peut aussi transformer des ressources naturelles comme le sarment de vigne dont elle fait une « farine » pour fabriquer des emballages biodégradables. Dans un avenir proche, explique son  président, Sintermat va changer d’échelle pour réaliser de grandes pièces jusqu’à 1 mètre carré. 




 

bpbfcvirus


• Xydrogen (Doubs) créée une place des marchés des énergies renouvelables

 

equipexydrogen
Une partie de l'équipe de Xydrogen, créée en début d'année par  Xavier Sauge (à gauche). © Xydrogen


Le nom de Xydrogen, lauréat du prix Créer Demain, évoque l’hydrogène mais ce sont toutes les énergies renouvelables, celles à partir desquelles on peut faire de l’hydrogène vert (photovoltaïque, éolien, biomasse) que la jeune société, née début 2020, embrasse dans deux activités. Ingénieur des Arts et Métiers de Cluny, Xavier Sauge lance en début d’année prochaine une place des marchés qui réunira 800 fournisseurs d’équipements pour la production, le stockage et la distribution des énergies renouvelables, dont l'hydrogène, et recueillera les appels d’offres des entreprises et collectivités locales du monde entier.
La seconde activité est celle d’un bureau d’études qui élabore des solutions comparatives avec différentes énergies et fait de la veille technologique et commerciale. Installée dans la pépinière d’entreprises d’Etupes, dans le Pays de Montbéliard, Xydrogen vient de signer un contrat avec l’incubateur régional DecaBFC pour développer un système d’intelligence artificielle qui rendra place de marché et études plus performantes.


conextdays

 


Le salon Créer demain, une première en format virtuel



hallexpo

Pendant deux jours, les 25 et 26 novembre, s’est déroulé en format virtuel le salon « Créer demain », un rendez-vous annuel de l’Agence Economique Régionale (AER) Bourgogne-Franche-Comté qui veut montrer les initiatives entrepreneuriales en innovation.
Avec 456 inscrits aux conférences, tables-rondes et pitchs, ce fut une belle réussite pour une première digitale et avec un chiffre dont est fier l’organisateur : 17% des « spectateurs » sont basés hors de la région Bourgogne-Franche-Comté.
« C’est un début de notoriété de l’événement en dehors de la région », commente l’AER. 105 rendez-vous B2B se sont déroulés, 10 pitchs sous format vidéo ont eu lieu, 13 entreprises ont exposé dans deux halls virtuels et 35 structures d’accompagnement à l’innovation étaient présentes pour informer les entrepreneurs.

forum

Commentez !

Combien font "10 plus 5" ?