L’entreprise que dirige Philippe Wagner remodèle son unité de Breuches-lès-Luxeuil (Haute-Saône) sur trois ans en améliorant son outil productif, étoffant ses bureaux et réduisant sa consommation énergétique pour un seul objectif : monter encore plus haut en qualité et sécurité. Et ceux, tant pour l’industrie du plat cuisiné, son principal marché que pour son étonnante gamme maison.

ARTICLE PUBLIÉ LE 8 FÉVRIER 2021. Crise sanitaire ou pas, Philippe Wagner, président de la société André Bazin, trace sa route. La perte de volume d’environ 30% de cette charcuterie industrielle, implantée sur 16.500 m2 couverts à Breuches-lès-Luxeuil (Haute-Saône), ne......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "1 plus 1" ?