La boutique atelier de la moutarderie Fallot à Dijon, située presque en face de la chouette porte-bonheur.
La boutique atelier de la moutarderie Fallot à Dijon, située presque en face de la chouette porte-bonheur.
©Traces Ecrites.

EVASION. En guise d'au-revoir, le temps des vacances, la rédaction de Traces Ecrites News a sélectionné un éventail de manifestations et activités de loisirs en Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne et Franche-Comté.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

- Il n'y a de moutarde que de Dijon, dit une publicité.

Mais c'est un moutardier de Beaune qui ouvre au public le premier atelier de fabrication dans la capitale de la Bourgogne.

La moutarderie Fallot associée au commerçant dijonnais Guillaume Vieillard, spécialiste des produits régionaux, a choisi le centre historique pour installer sa première boutique-atelier.

A la fin du mois (les après-midis), les visiteurs pourront assister à la fabrication de la moutarde avec une meule de pierre, qui sera ensuite vendue sur place en vrac : il suffit d'apporter un pot ou d'en acheter un.

©Spectaculaires.
©Spectaculaires.

- La cathédrale de Sens brille de tous feux pour ses 850 ans.

Tous les vendredis et samedis de l’été, la cathédrale Saint-Etienne de Sens s'illumine pour fêter son 850ème anniversaire, un festival d'orgue se prolonge jusqu'au 7 septembre et deux expositions racontent son histoire.

Fermée depuis sept ans pour travaux, la tour sud de la cathédrale offre à nouveau un panorama sur la ville, après avoir gravi 311 marches (visites avec l'office de tourisme).

1164, la première date connue avec précision et certitude, en ferait la 1ère cathédrale gothique de France. Les historiens font remonter le début du chantier vers 1130.

C'est le 19 avril 1164 que fut consacré, par le Pape Alexandre III en personne, un autel en l’honneur des apôtres Pierre et Paul : on peut le voir, depuis le déambulatoire, à travers les grilles du rond-point de l’abside (côté nord).

Un aperçu des illuminations sur http://youtu.be/dOu2-n19XZU

Le nouvel espace d'accueil de la maison du Parc du Morvan.
Le nouvel espace d'accueil de la maison du Parc du Morvan. ©Correia Architectes.

- En cette année de double commémoration, du débarquement des alliés sur les plages de Normandie et du centenaire de la guerre 1914-18, trois expositions se déroulent tout l'été.

Dans le Morvan, le musée de la résistance à Saint-Brisson (Nièvre) dont la muséographie a été modernisée avec des outils numériques, propose de découvrir l’implication des étrangers dans la lutte contre le régime de Vichy et l’occupant durant la guerre 1939-45, au travers de l’exposition “ Les étrangers dans la résistance ”. Jusqu’au 11 novembre 2014, de 10h à 13h et de 14h à 18h.

La visite est aussi l'occasion de découvrir le nouvel espace d'accueil tout en bois, avec notamment un bistrot et une boutique de produits du terroir. Informations : 03 86 78 72 89.

En Suisse, de l'autre côté de la frontière avec le Territoire de Belfort, l’exposition “ Le Jura et l'Ajoie durant la Première Guerre mondiale ” expose de nombreux documents (affiches, articles de presse, photos et archives) qui illustrent comment cette zone frontalière avec les nations françaises et allemandes, a vécu le conflit. Au musée de l’Hôtel-dieu, à Porrentruy. Du 28 juin au 15 mars. Ouvert du mardi au dimanche, de 14h à 17h, 5 Grande rue. Informationswww.mhdp.ch

afficheexpohautesaone En Haute-Saône, l’exposition "1914 : la fin d’un monde" au musée d’arts et traditions populaires de Champlitte présente la Belle époque à travers diverses œuvres et objets : peintures, arts graphiques, textiles, mobiliers, faïences, objets de la vie quotidienne et tirages photographiques.

L’occasion aussi de retracer l’histoire des progrès de cette période tels que le vélo, le cinéma et l’aviation. Au château de Champlitte. Jusqu’au 19 octobre. Informations : 03 84 67 82 00.

- L’écomusée d’Alsace fête ses 30 ans, jusqu’au 2 novembre.

Une exposition sur la vie d’une famille alsacienne pendant la Première Guerre mondiale est proposée aux visiteurs ainsi qu’une découverte des métiers, outils et matériaux nécessaires à la construction d’une maison typiquement alsacienne.

Aménagés comme un village, les bâtiments d’autrefois sont investis par de nombreuses expositions et des villageois (ménagère, instituteur, potier) qui présentent les traditions de cette époque. Ouvert de 10h à 19h, chemin Grosswald, à Ungersheim. Informationswww.ecomusee-alsace.fr

Juste pour le plaisir des yeux : un souffleur de verre.
 Un souffleur de verre.

-  La cristallerie La Rochère, en Haute-Saône présente une nouvelle muséographie.

On y découvre une frise chronologique qui retrace l’histoire de l’entreprise depuis sa création en 1475 par le gentilhomme Simon de Thysac. Au cours de la visite, les verriers de l'entreprise font une démonstration de la manipulation du verre soufflé.

Ouvert de 10h à 12 et de 14h30 à 16h30. Rue de la Verrerie, à Passavant-la-Rochère.

Pour en savoir plus sur l’entreprise découvrez l’article de Traces Ecrites NewsLa Rochère fait briller ses verres.

- Dépaysants, loin de la foule touristique, les canaux offrent une vision différente de la région.

Le canal de la Marne au Rhin, en Alsace, sur la section Réchicourt-Strasbourg invite à découvrir la vallée de la Zorn, les ruines de châteaux médiévaux comme à Lutzelbourg, la ville de Hochfelden, haut lieu de fabrication de la bière et Brumath, la capitale de l’Alsace à l’époque romaine.

L'ascenseur à bâteaux d'Aslziller ©Nicols.
L'ascenseur à bateaux d'Arzziller
©Nicols.

Sur le trajet, on peut découvrir le seul ascenseur à bateaux de France à Saint-Louis-Arzviller. Sa réouverture ce printemps permet de nouveau relier de Harskirchen à Saverne en évitant 17 écluses ! Renseignements : http://www.nicols.com/

En Franche-Comté, le long du canal du Rhône au Rhin, à Dole, des demi-journées éco-patrimoine sont organisées jusqu'au 15 août. Pendant 2 heures, il est proposé de découvrir la cité Pasteur en canoë, la faune et la flore ainsi que le patrimoine historique. Réservations : 06 81 34 17 01. Pour s’approprier les légendes franc-comtoises, rendez-vous le 8 août pour une promenade enchantée avec la fée Bûcheronne à Autet (Haute-Saône). Informations : 03 84 67 16 94. www.ot-dampierre.fr

gex- Pour la 1ère fois, les producteurs de bleu de Gex Haut-Jura fêtent leur fromage.

De la Franche-Comté, on connaît surtout le comté, mais un autre fromage bénéficie une AOC et découle d'une tradition ancestrale. Quatre coopératives fabriquent 550 tonnes de bleu de Gex Haut-Jura, dans les montagnes du Jura.

La fête se déroule à Lajoux le 27 juillet avec des dégustations et des démonstrations de la fabrication.

Quant au Morbier, autre AOC de Franche-Comté, il sera sur le devant de la scène le 23 août dans son berceau à Morbier (Doubs) à l'occasion du 24ème concours interprofessionnel, complété d'un concours grand public.

- Les festivals sont légion. Nous en retenons trois.

Celui qui monte…, Le chien à plumes les 9,10 et 11 août, au bord au lac de Villegusien, en Haute-Marne, commence à se faire une réputation, et reste dans une dimension modeste qui fait tout son attrait.

Dans le prolongement des animations de l'association Le chien à plumes tout au long de l'année à La Niche du Chien - un lieu de diffusion de musiques actuelles installé dans une maison éclusière le long du canal de la Marne à la Saône -, une 3ème scène est réservée avec des artistes locaux.

Dans le Jura, le festival de la Paille à Métabief, les 1er et 2 août, a accueilli 13 000 visiteurs en 2013.

Le festival se professionnalise : un nouvel espace pour camper gratuitement vient d'être installé avec plus de confort et même des barbecues.

Selon Wikipédia, le nom du festival vient de l'expression locale « se prendre une paille », autrement dit « se prendre une cuite »… pas forcément indispensable pour apprécier la programmation dont les organisateurs ont édité une playlist sur http://www.deezer.com/playlist/857960441

A Saulieu (Côte-d'Or), danse et convivialité avec les 21ième Nuits Cajun & Zydeco. Du jeudi 7 au lundi 11 août 2014. programme COMPLET : http://bayouprod.com/fr/nuits-cajun-de-saulieu.html

augustodunum- Les spectacles historiques font toujours recette.

A Autun, en Saône-et-Loire, la vedette s'appelle Jules César. Un show pyrotechnique, alliant son et lumières, retrace sa vie, de son enfance à ses premiers pas dans la conquête du pouvoir.

Il s'achève avec Auguste, son successeur  et fondateur de la ville d’Augustodunum devenue Autun.

Les 25, 26 et 30 juillet et les 1, 2, 6, 8 et 9 août, au théâtre Romain. Informations auprès de l’office de tourisme d’Autun au 03 85 86 80 38 et

http://benevolesspectaclejulescesarautun.over-blog.com/  

Commentez !

Combien font "4 plus 9" ?