Dominique Girard, dirigeant de Trio2Sys, l'une des huit entreprises réalisatrices du démonstrateur des fonctions domotiques d'un logement.
Dominique Girard, dirigeant de Trio2Sys, l'une des huit entreprises réalisatrices du démonstrateur des fonctions domotiques d'un logement.

AUTOMATISMES. A l'occasion des journées nationales de la domotique, hier 26 novembre à Dijon, le cluster GA2B pour Gestion active du bâtiment, a présenté un stand démonstrateur de toutes les fonctions automatisées qui peuvent être installées dans un logement.

Conçu par huit entreprises, membres du cluster, l'appartement équipé circulera dans les salons l'habitat de la région Bourgogne et cherche un lieu où se poser pour être vu du pubic.

Prochaine étape : commercialiser des solutions sous forme de packs plus ou moins élaborés prêts à installer.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

« Le stand démonstrateur montre ce que les fabricants locaux sont capables de faire », expose Julien Bardin, directeur régional nord-est de l'association Promotelec, dédiée à la promotion du confort dans l'habitat et membre du cluster GA2B (gestion active du bâtiment).

Huit entreprises (*), fabricants et installateurs présents en Bourgogne, ont mis au point ensemble des solutions technologiques au service du maintien à domicile, de la santé et du confort dans le bâtiment.

Neuf mois de travail ont abouti à trois types d'équipements, aujourd'hui en phase de préindustrialisation : du pack de base qui apporte les services minimum principalement axés sur la sécurité des personnes, au plus sophistiqué avec des connexions par l'internet qui permettent d'actionner à distance n'importe quelle commande (fermer les volets, allumer le chauffage...)

Ces équipements sont regroupés dans un stand démonstrateur qui circulera dans les salons de l'habitat en Bourgogne afin de familiariser le public à la domotique encore souvent restreinte à la fermeture du volet roulant ou à l'automatisation de l'éclairage de pièce en pièce.

« Nous voulons faire prendre conscience aux acteurs de l'habitat et de la santé de l'importance  de la domotique en compensation de la perte d'autonomie », explique Julien Bardin qui pilote les travaux du cluster sur le maintien à domicile des personnes âgées.

Parmi les partenaires du projet, Trio2Sys à Flavignerot (Côte-d'Or) fabrique et conçoit des capteurs sans fil et sans pile.

Un suivi émotionnel

Les fonctions sont multiples : ajuster la température d'une pièce à l'ouverture d'une fenêtre, détecter une présence qui déclenche un chemin lumineux, enclencher un interrupteur, etc.

En association avec le constructeur de systèmes de télécommunication Damalisk, basé à Ecuisses (Saône-et-Loire), l'installation devient plus élaborée.

Une centrale de télécommunications prend en charge tous les usages d'un logement.

Fabricant de systèmes d'électronique embarquée à Dijon, GlobalSensing Technologies et le laboratoire d'étude de l'apprentissage et du développement (Lead) de l'Université de Bourgogne, rapprochés grâce à la société de transfert de technologies Welience, ont conçu un outil original.

Yannick Gérard, chef de projet chez Welience, explique le fonctionnement d'un outil de suivi émotionnel des personnes âgées.
Yannick Gérard, chef de projet chez Welience, explique le fonctionnement d'un outil de suivi émotionnel des personnes âgées.

Aujourd'hui au stade du prototype, il s'agit d'un logiciel de suivi émotionnel des personnes âgées depuis leur domicile.

A travers un questionnaire quotidien de quelques secondes réalisé par l'intermédiaire d'un outil de communication (tablette tactile, interface TV, smartphone), un logiciel connecté à un service d'assistance détecte à distance l'état psychologique de la personne.

Les questions changent tous les jours et le logiciel interprète dans la durée les réponses erronées, puis déclenche si nécessaire la visite d'une aide à domicile.

Du business pour les 30 entreprises adhérentes

Première concrétisation des travaux du cluster (**) après moins de deux ans d'existence, le stand démonstrateur n'est que l'un de ses sujets d'études.

« La qualité de l'air devient notre  prochain grand chantier du bâtiment après la rénovation thermique, car elle concerne à la fois la santé des personnes et la pérennité du bâti, surtout dans des bâtiments étanches à l'air », expose Patrick Tabouret, président de GA2B.

La grappe d'entreprise souhaite instrumenter un bâtiment pilote abritant soit des personnes âgées, soit des enfants - deux publics sensibles à la pollution de l'air -. Avis aux maîtres d'ouvrage.

Avec le même but démonstratif, un autre chantier portera en 2014 sur la réhabilitation d'un bâtiment industriel avec des systèmes automatisés pour le chauffage, la ventilation, l'éclairage…

Ces expériences collectives ont pour finalité de créer du business pour les 30 entreprises adhérentes (80 millions d'€ de chiffre d'affaires cumulé, 600 collaborateurs).

Mais aussi de formaliser des pratiques pour faciliter la mise en œuvre par des artisans et entrepreneurs du bâtiment.

L'équipe de gestion de l'association surveille de près les appels à projets.

A l'instar de Nanosense, fabricant de systèmes électroniques à Chevigny-Saint-Sauveur (Côte-d'Or), Trio2sys, fabricant d'instruments à Flavignerot (Côte-d'Or) et Arcom, concepteur et  intégrateur d'automatismes communicants.

Les trois entreprises ont remporté ensemble un appel à projet de la ville de Paris pour des chantiers expérimentaux sur la qualité de l'air dans les crèches.

(*) ABB, fabricant de solutions dans les technologies de l'énergie et de l'automatisation (Talant, Côte-d'Or), AETEL, installateur à Saint-Pierre-de-Varennes (Saône-et-Loire), Damalisk, constructeur de systèmes de télécommunication à Ecuisses (Saône-et-Loire), Trio2Sys, fabricant d'instruments à Flavignerot (Côte-d'Or), SDME, distributeur de matériels électriques à Dijon, GlobalSensing Technologies, fabricant de systèmes d'électronique embarquée  à Dijon, Welience, société de transfert de technologies à Dijon et Promotelec, association de promotion du confort dans l'habitat.

(**) Le cluster GA2B compte 30 entreprises, 4 grands groupes d'électronique, 9 institutions, organisations professionnelles (fédération du bâtiment, chambre de métiers) et organismes de formation.

Commentez !

Combien font "10 plus 9" ?