A Dijon, le marché de l’immobilier d’entreprises n’a pas été particulièrement souffert de la crise sanitaire. L’offre tertiaire est bien équilibrée. En revanche, la pénurie de petites surfaces industrielles se confirme.

L’année 2020 s’est terminée par un recul marqué du volume des transactions des locaux d’activités dans l’agglomération dijonnaise : 40.737 m2 ont été commercialisés, ce qui représente 36 % de moins qu’en 2019, certes une année record. La crise......
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 7,50 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "6 plus 9" ?