La Maison de l’émail à Morez, fruit d’une poignée de bénévoles, réimplante une activité historique, l’émaillage sur métal dont la cité du haut-Jura s’était fait une spécialité avec les plaques de cimetière et les cadrans d’horloge. Les trois premières artisanes se sont installées, avec le coup...
Cet article est réservé aux abonnés
icone journal
Accédez à tous nos contenus
en illimité à partir de 8 € HT/mois
icone mains
Soutenez un journalisme indépendant
icone ordinateurs check
Accédez à une information vérifiée, documentée et utile à votre business

Commentez !

Combien font "9 plus 4" ?