Avec Les Entrep’, les étudiants apprennent à devenir chefs d’entreprises. La Commaraine agrandit son domaine viticole. La Pierre de Comblanchien devient le domaine réservé de SETP. Tunneling Equipment au Creusot en période d’observation de 6 mois. Dijon Congrexo certifiée ISO 20121 pour son management responsable. SNCF Réseau rénove la ligne Paris-Mulhouse autour de Lure.


• Avec Les Entrep’, les étudiants apprennent à devenir chefs d’entreprises


Confinement oblige, la soirée de la 10e édition des Entrep’ (ex Entrepreneuriales) de Bourgogne n’a pas eu lieu comme prévu, mais elle s’est déroulée sous la forme d’une vidéo de son président Jérôme Deliry, diffusée sur Facebook. La visionner ici. Destiné à promouvoir la création d’entreprise auprès des étudiants de l’enseignement supérieur, la simulation de création d’une entreprise mobilisent des étudiants de l’IUT, des UFR de l’Université de Bourgogne, d’AgroSup, de l’Ensam et de BSB, encadrés pendant cinq mois, à raison d’un atelier hebdomadaire, par une dizaine de chefs d’entreprises – dont une partie de Réseau Entreprendre Bourgogne  – qui les guident et réorientent leur réflexion si besoin.
Malgré l’absence de soutenance publique, le jury a pu délibérer au moyen de vidéos et business plans écrits. Certains de ses projets peuvent aller jusqu’à la création d’entreprises. Sinon, l’exercice aura permis, explique Jérôme Deliry, « de faire comprendre aux étudiants qu’une entreprise, ce n’est pas une idée, mais un écosystème qui va créer de la valeur et générer de la richesse. »
Le 1er prix revient au projet Les Alternatifs, trois étudiants de l’IAE et deux d’Agrosup qui ont élaboré une lessive solide baptisée La P’tite Lessive.  Les sept autres prix : Parcours d’entreprendre, Karène Beurre de karaté ; Innovation, Thealthy Gain ; Dream team : Micro Algue Citadine et Shoette Chaussures Piezo ; Ecoconception : Sydra ; Valorisation agroalimentaire : Myumies ; Numérique : ACT Mesure et diminue ton empreinte carbone et coup de coeur du jury : Rido&Co. C.P.  

 

micronora

 

• Le domaine de la Commaraine à Pommard étoffe ses vignes en Côte de Nuits

commmaraine
© Domaine de la Commaraine

Propriété depuis 2017 du couple américain Dupré-Nunnely, le domaine de la Commaraine à Pommard (Côte-d’Or) annonce l’acquisition de 2 hectares et 35 ares de vigne en Côte de Nuits. Elles se répartissent en nuits-saint-georges 1er cru Aux Bousselots pour 28 ares 32 ca ; nuits-saint-georges 1er cru Roncières pour 50 ares 45 ca ; nuits-saint-georges village pour 29 ares 89 ca et chambolle-musigny village ; pour 15 ares 23 ca.
À noter aussi « 1 hectare 11 ares et 65 ca, exploités par le fermier en place », qui regroupe aussi les mêmes appellations. Ces surfaces viticoles étoffent un domaine prestigieux bénéficiaire d’un monopole (*) de 3,75 hectares en appellation pommard 1er cru. « Notre objectif est d'être présent dans les plus beaux vignobles de la Bourgogne pour y faire de grands vins et reconstituer le domaine historique qui s'étendait sur une dizaine d'hectares », déclare dans un communiqué Jean-Luc Vitoux, directeur de la Commaraine. D.H.
(*) Cette mention indique que le vin appartient à un seul propriétaire et qu’on ne produit qu’un seul vin à partir de ce clos ou de cette appellation (Dico du Vin).

 

crri

 


• La Pierre de Comblanchien devient le domaine réservé de SETP

pierredebourgogne
Dans les ateliers de la STEP à Comblanchien (Côte-d'Or). © Traces Ecrites

La Pierre de Comblanchien n’a plus qu’un seul exploitant, depuis la fin de l’année dernière. Alors qu’elle était partagée entre l’entreprise Sogepierre et le groupe SETP (Société d’extraction et de transformation de la pierre), la première a cédé au second sa partie d’exploitation de la carrière de 66 hectares de la pierre calcaire marbrière,  dans la commune éponyme de Côte d’Or, comprenant deux usines de transformation.
SETP  va investir dans l’accroissement des capacités et la modernisation du site faisant appel au numérique. L’opération s’inscrit pour lui dans une stratégie de concentration sur la pierre calcaire, après la cession de son activité de granit. Sogepierre, quant à elle, se recentre sur ses sites historiques du Châtillonnais et du Mâconnais, fief de la pierre de Buxy. M.N.

 

BPBFC


• La SAS Tunneling Equipment en période d’observation de 6 mois


La mise en redressement judiciaire de SAS Tunneling Equipment au Creusot (Saône-et-Loire), plus connue sous le nom de NFM Technologie (son nom à l'époque de Framatome) remonte à début mars, avant le confinement qui n’a donc aucune incidence sur les difficultés du tunnelier.
Reprise fin 2018 par le groupe allemand Mulhouse, lui même placé en liquidation judiciaire en juin 2019, ne laissant subsister que l’entité française, l’industriel du Creusot qui a également un bureau d’études à Villeurbanne, dans l’agglomération de Lyon, n’a plus de commande depuis un an et affiche 2 millions d’€ de pertes. La période d’observation de 6 mois doit être mise à profit pour rechercher un repreneur y compris pour une nouvelle activité de production industrielle, iindique le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône. C.P.

 

nouveau reseauconcept

• Dijon Congrexo certifiée ISO 20121 pour son management responsable

dijoncongrexpo
La foire internationale et gastronomique de Dijon est la plus grosse manifestation de Dijon Congrexpo, 160.000 visiteurs en 2019. La prochaine a lieu du 31 octobre au 11 novembre 2020. © DijonCongrexpo.

Alors que son activité d’accueils de séminaires, congrès et expositions, est au point zéro en raison du confinement, Dijon Congrexo qui gère le parc des expositions et congrès de Dijon reçoit une bonne nouvelle. L’association vient d’obtenir la certification ISO 20121, une norme spécifique à la filière événementielle qui garantit un management responsable, conciliant à la fois la recherche de l’amélioration de la performance globale et la maîtrise des impacts économiques, sociaux et environnementaux liés à l’activité du site.
Engagé depuis plusieurs années dans une démarche RSE, le parc des expositions et congrès qui accueille près de 250 événements par an, devient le 1er site certifié en Bourgogne-Franche-Comté et rejoint le club des destinations labellisées dans l’Est que sont les parcs des expositions de Metz et de Nancy. C.P.

Mieux connaître l'activité économique de la Côte-d'Or en cliquant sur le logo

invest

Commentez !

Combien font "8 plus 2" ?