TRANSFRONTALIER/MOSELLE. La pépinière d’entreprises de la communauté d’agglomération de Forbach, située côté français à une centaine de mètres de la frontière, héberge seize entreprises dont un tiers d’origine allemande. Ce qui représente une centaine d’emplois en Moselle-Est.
La délégation de service public pour la gestion de l’Eurodev Center attribuée au réseau privé Interfaces va être renouvelée cette année. En attendant les résultats, la structure ouvre ses portes le 17 juin.

 

eurodev
L’Eurodev Center propose des domiciliations croisées à ses entreprises adhérentes par le biais d’un partenariat avec la pépinière Sarterzentrum de Sarrebruck (Allemagne). © Philippe Bohlinger

 

Dans l’écosystème économique de Moselle-Est, la pépinière Eurodev Center fait figure de tremplin transfrontalier. Depuis sa sortie de terre en 2008 à Forbach, à une centaine de mètres de la frontière avec l'Allemagne, elle a accueilli depuis le début une cinquantaine d’entreprises dans ses 2.000 m² de bureaux, ateliers et espaces communs, avec un taux de pérennité de 75% cinq ans après leur création.

 

De quoi donner des ailes à son gestionnaire, la société Interfaces, à l’heure du renouvellement de sa délégation de service public (DSP). La communauté d’agglomération de Forbach Porte de France a ramassé les offres le 1er juin dernier.

 

« Nous nous battons pour cette région entre l’Alsace et le Sillon lorrain (ndlr : pôle métropolitain qui rassemble les quatre villes de Thionville, Metz, Nancy et Épinal). Elle rassemble un million d’habitants dans un rayon de 50 km ! », lance Laurent Damiani, directeur de l’Eurodev Center qui ouvre ses portes au public ce vendredi 17 juin.


Parmi ses récents faits d’armes, le développement d’un partenariat avec la pépinière Sarterzentrum de Sarrebruck, en Allemagne. Ensemble, les deux structures co-animent des formations, des réunions économiques et proposent des domiciliations croisées aux sociétés hébergées en vue notamment de tester les marchés.

 

banniere-635x102

 

« Théoriquement, les entreprises sont accueillies ici pour quatre ans. Nous leur servons de tremplin en perspective d’une installation définitive dans une des zones d’activités de Forbach », résume le directeur de l’Eurodev Center.


Parmi les seize entreprises actuellement hébergées par la pépinière, un tiers d'entre elles sont d’origine allemande. Parmi elles, figure Formation SaarLor FSL, l’antenne française de TÜV Nord. Sa gérante, Corina Mörsdorf, a été parmi les premiers hôtes de l’Eurodev Center.


L’organisme allemand spécialisé dans les formations industrielles souhaitait implanter une antenne en France pour répondre à la demande de travailleurs frontaliers. « J’ai démarré seule. Par conséquent, j’ai apprécié de pouvoir compter sur une secrétaire qui réceptionne les appels, gère le courrier, etc. Par la suite, la pépinière nous a aidé dans le recrutement d’une attachée commerciale par le biais d’un dispositif régional ARDAN », se remémore la gérante de Formation SaarLor FSL.


Zone d’activités binationale

 

partnairindustrie
La société Partnair Industries exploite une partie des 800 m² d’ateliers de la pépinière d’entreprises. © Philippe Bohlinger.

 

L’antenne française de TÜV Nord (2 personnes, 300.000 € de chiffre d’affaires) a formé 2.000 personnes depuis sa création. Elle a déménagé il y a un an dans l’Hôtel d’entreprises de l’agglomération de Forbach également géré par Interfaces.

 

Interrogé sur les raisons qui l’ont poussé à rejoindre il y a un an l’Eurodev Center, Jean Bertolotti, directeur-général de Partnair Industries, évoque son désir de profiter du réseau de la pépinière outre-Rhin : « L’Allemagne est un marché stratégique que nous devrions attaquer fin 2017 ». Par ailleurs, l’équipementier industriel estime que ce suivi était utile pour accompagner sa croissance : son chiffre d’affaires a grimpé de 200.000€ à 1 million d’€ en 2015.

 

Enfin, le dirigeant identifie une motivation d’ordre humain, à savoir la qualité des relations nouées avec le directeur de la pépinière : « C’est une personne extérieure avec laquelle on peut échanger en toute confidentialité. »


pub_TP_longue

 

Bien entendu, l’Eurodev Center n’est pas né ex-nihilo. Il a poussé sur un terreau transfrontalier : l’Eurozone Forbach-Sarrebruck, une zone d’activités binationale inaugurée en 2003 et cofinancée grâce à des fonds Interreg.

 

Gérée sous la forme d’un Groupement européen de coopération territoriale (GECT), elle héberge 22 entreprises soit 194 emplois. « L’idée qui a présidé à la création de cette eurozone était d’aménager une zone exceptionnelle avec les mêmes avantages fiscaux de part et d’autre de la frontière. Mais l’Europe a mis son veto », détaille Laurent Damiani.

 

Du coup, les quatre collectivités territoriales concernées (département de Moselle, Land de Sarre, agglomérations de Forbach et de Sarrebruck) ont repris le flambeau, lorsque l’Europe a stoppé ses financements en 2008.

 


damianiQui est Laurent Damiani ?

 

Originaire de Thionville (Moselle), le directeur de l’Eurodev Center et de l’Hôtel d’entreprises de Forbach, a fait ses premières armes en Allemagne.

 

Après une formation bac +4 en commerce international à Dortmund, Laurent Damiani, 41 ans, a exercé pendant dix ans outre-Rhin.

 

« Le fil rouge de mon parcours, ce sont les relations franco-allemandes », résume l’intéressé qui a rejoint en 2008 la société Interfaces qui revendique le titre de premier réseau national de gestion privée de pépinières.

Commentez !

Combien font "1 plus 9" ?