VENTILATION INDUSTRIELLE/MOSELLE. Cet expert dans les solutions de ventilation sur les chantiers en espace confiné (mines, carrières, BTP) créé ce 1er juin une filiale en Asie du sud-est.
Partnair Industries pourrait également diffuser son savoir-faire issu de Charbonnages de France dans de nouveaux secteurs comme le pétrole, le gaz et l’agroalimentaire.
En France, l’entreprise est récemment intervenue dans le cadre du déstockage partiel des déchets de Stocamine (Haut-Rhin).

 

partnairbollinger
Partnair Industries va tester ses solutions de ventilation industrielle au Proche-Orient, en Asie centrale, Amérique du sud et Allemagne. © Philippe Bohlinger.

 

L’acte de naissance de Partnair Industries Asean doit être officiellement signé ce 1er juin à Forbach (Moselle) en présence des deux collaborateurs asiatiques de l’équipementier industriel. La filiale implantée à Hanoï (Vietnam) est la troisième antenne à l’étranger créée en l’espace de trois ans, après l’Italie et le Maghreb.

 

Ce nouveau pied à terre à l'étranger devrait permettre à cet expert des solutions de ventilation sur chantiers en espace clos ou confiné (mines, carrières, BTP) de déployer sa gamme de services dans le sud-est asiatique : études, conception, location et vente de matériel.

 

petrochimie
L’équipementier industriel va prospecter cette année le secteur des chantiers pétroliers et gaziers. © Partnair Industries

 

« Nous comptons explorer trois marchés par an », déclare Jean Bertolotti, directeur-général de Partnair Industries entre deux déplacements, l’un à Dubaï et l’autre au Maroc.

 

L’entreprise qui dépense plus de 100.000 € par an en prospection, va sonder dans les mois qui viennent les marchés du Proche-Orient, d’Asie centrale, d’Amérique du sud et l’Allemagne. « Dans chaque zone géographique, nous entendons réaliser au minimum trois ventes chez trois clients différents en douze mois. Mais nous ne nous sommes pas fixés d’objectifs en termes de chiffre d’affaires », glisse le dirigeant.

 

Celui-ci cherche davantage à tester les marchés internationaux avec en ligne de mire l’horizon 2019, date à laquelle l’entreprise devrait être en mesure d’offrir un catalogue complet de produits, tout en s’étant structurée sur les plans commercial, juridique et technique.

 

partnairhaut
La PME a conçu un filtre innovant en collaboration avec le roboticien mosellan Arpitec pour le déstockage des déchets de Stocamine (Haut-Rhin). © Partnair Industries

Méthode de « test lab »


« Quand nous prospectons un marché étranger, nous entrons par le domaine de la ventilation des mines, car nous sommes dans la continuation historique de l’activité de Charbonnages de France. A partir de là, nous cherchons ensuite à conquérir des clients dans le BTP », détaille le directeur-général.

 

Partnair Industries utilise la méthode de « test lab » : «  Nos filiales ne seront pas éternelles. Demain si nous devons éteindre une ampoule en raison d’un changement de stratégie ou d’une réduction du marché, nous le ferons. Mais le générateur restera à Forbach ».

 

Depuis un an, tout va très vite pour la jeune pousse et ses 15 salariés. Son chiffre d’affaires a grimpé de 200.000 € à 1 million d’€ en 2015. Il pourrait encore progresser de 50% cette année. L’équipementier industriel n’entend pas s’arrêter là.

 

Parallèlement à son déploiement international, il compte proposer ses solutions de ventilation industrielle (5 à 200 kW) sur de nouveaux secteurs comme le pétrole, le gaz et l’agroalimentaire.

 

Pour autant, son appétit devrait se cantonner au secteur de la ventilation destinée aux chantiers, le marché de la ventilation « permanente » étant soumis au procédé des appels d’offres, difficilement accessible pour une TPE.

 

exercice_illegal_boucle

 

Hébergée par la pépinière d’entreprises Eurodev Center à Forbach, la société est également très présente sur le marché français, notamment via son agence commerciale et technique à Grasse (Alpes-Maritimes). Ses solutions sont actuellement utilisées sur le chantier du prolongement de la ligne 14 du métro parisien, mais aussi ou encore pour la reconversion du Grand Hôtel-Dieu à Lyon.

 

Pour les opérations de déstockage des déchets de Stocamine (mercure, arsenic, etc.), actuellement en cours à Wittelsheim (Haut-Rhin), elle a conçu un filtre innovant en collaboration avec le spécialiste de la robotique industrielle Arpitec, également hébergé par l’Eurodev Center.

 

Un partenariat qui devrait se poursuivre dans le cadre d’un chantier sur les deux plus grandes carrières d’Europe du groupe Placoplâtre (Saint-Gobain).

 

partnairdirigeantQui est Jean Bertolotti ?

 

L’expertise de Partnair Industries est directement issue des savoir-faire acquis par son père, Jean-Marc Bertolotti, 65 ans, chez Charbonnages de France.

En charge de missions internationales liées aux problématiques de ventilation souterraine, ce dernier a quitté l’établissement pour créer son propre bureau d’études en 2001 à Forbach (Moselle) : Avec Ingénierie.
Arrivé en 2008, son fils Jean, 26 ans, a ouvert l’activité au secteur du BTP (Vinci, Eiffage, Bouygues, etc.). Ce jeune autodidacte a également lancé l’activité de conception, location/vente de matériel de ventilation en créant la société Sysven en 2015. Le holding Partnair industries a vu le jour la même année pour coiffer ces deux entités.

Commentez !

Combien font "7 plus 5" ?