rougeotEVASION. Cette nouvelle rubrique parrainée par l'entreprise de travaux publics, Rougeot à Meursault (Côte-d'Or), se déroulera comme un voyage à travers les régions Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne et Franche-Comté, à la rencontre de gens, d'expériences et d'initiatives...

 

...insolites, originales, décalées, avant-gardistes, traditionnelles que ne renierait pas Jack Kerouac dans son "Sur la route", livre fondateur de toutes les Road-movies du monde.

 

Premier épisode : un chapitre des Chevaliers du Tastevin au Clos de Vougeot, une expérience exceptionnelle de la rédaction de Traces Ecrites News.

 

Avant même de trouver sa place, à une table forcément baptisée du nom d’un cru de bourgogne, le plan de la salle de ce chapitre des Chevaliers du Tastevin, un soir de novembre au château du clos de Vougeot, saute aux yeux.

 

barbier
Vincent Barbier, le Grand Maître, intronise toujours les chevaliers avec un cep de vigne. ©JL Bernuy.

 

L’espace, entre les piliers séculaires de la grande salle de l'édifice cistercien est optimisé : 600 couverts au coude à coude, dans un alignement de tables dressées perpendiculairement à la scène qui, d’office, donne la couleur de la soirée. Le groupe de chanteurs, Cadets de Bourgogne, mains sur les hanches ou accrochées aux bretelles, attendent que les invités s'asseyent pour entonner leur première chanson … à boire, du vin de Bourgogne bien sûr.

 

Qu’importe la virtuosité et le lyrisme bachique des hôtes : sur la table, le carnet de chants tient le même rang que le menu (deux entrées, un plat, fromage et dessert). Histoire de signifier que cette soirée en l’honneur du goût et de la gastronomie, coïncidant avec le dernier week-end de la Foire gastronomique de Dijon, est consacrée à bien boire et bien manger certes, mais aussi à chanter.

 

En pleine lecture de la carte des vins (traduite en anglais), mon voisin me fait observer que, parmi les sept verres posés devant chaque convive, pas un n’est réservé à l’eau : on boira ce soir deux blancs (Aligoté 2012 Tasteviné et Saint-Aubin 1er cru Les Murgers des Dents de Chien 2011 Tasteviné), trois rouges (Côte de Nuits-Villages 2010 Tasteviné, Beaune 1er cru Clos des Avaux 2003 Hospices de Beaune et Clos de la Roche Grand Cru 2007, un Crémant de Bourgogne brut rosé Tasteviné et un marc ou une prunelle de Bourgogne.

 

cellier
Le vaste cellier du Clos de Vougeot peut accueillir jusqu'à 600 convives servis à table et au plateau. ©JL Bernuy.

 

Le début du banquet, après un premier verre de Crémant servi dehors au son des cors de chasse, est consacré aux politesses. Que le monde est petit ! Mon voisin de gauche, un ancien exposant de la Foire de Dijon, venu d’Ardèche, découvre qu’il a des liens familiaux avec ma voisine d’en face - que l’un et l’autre ignoraient -. Epouse d’un chef d’entreprise de Dijon, assis à ma droite, elle prend place à côté d’un autre chef d’entreprise de Dijon. Ils sont tous les deux voisins de tous les jours, installés dans la même zone industrielle… mais seuls eux le savaient.

 

Un coup d’œil dans l’enfilade de la table qui porte le nom de Chambertin : un hôte sur deux porte à son cou un tastevin (petite coupelle destinée à déguster le vin au tirage du tonneau - de tâter = goûter ; prononcez Tâtevin) accroché à un ruban rouge et or. C’est ainsi qu’ils s’identifient, les Chevaliers de la Confrérie du Tastevin.

 

ceremonie
Une des nombreuses cérémonies d'intronisation. ©JL Bernuy.

Sur recommandation

 

Amateurs de vin plus ou moins avertis, ces hommes (tous en smoking, tenue obligatoire) et ces femmes (robe longue ou petite robe noire) sont intronisés, sur recommandation de deux parrains. Les demandeurs rentrent alors dans ce cercle privilégié moyennant un chèque de 300 €.

 

Les autres, sur proposition d'un membre du comité de la confrérie récompense, sont remerciés d'une action bienfaitrice à la communauté viticole. Les heureux élus peuvent alors participer à autant de chapitres qu'ils le souhaitent - seize par an-. « Le plus élégant est celui de la Rose, le plus courru celui de la Saint-Hubert », croit savoir l'un de mes voisins. La soirée n'est pas bon marché (220 € par convive) et peut même devenir coûteuse lorsque le Chevalier a plusieurs invités.

 

Mais le jeu peut en valoir la chandelle. En plus de personnalités du vin, de la gastronomie, du showbiz, beaucoup de chefs d'entreprises se servent de ces soirées dans leurs relations clients. « Un client russe que j'ai invité une fois ici me rappelle cette soirée », raconte l'un d'eux. On compte quelque 12 000 membres à travers le monde, mais pour les étrangers qui se tiennent régulièrement chapitre dans leur pays, le fin du fin est d'être un jour au Clos de Vougeot. Inimitable, unique…

 

Les vins aidant, les langues se délient. Tous sont tastevinés. C'est-à-dire sélectionnés par un jury de professionnels de la filière viticole et d'amateurs éclairés. L'estampillage, véritable aide à la vente, confie l'un des hôtes éclairé, n'est pas forcément à la hauteur des millésimes. Notre palais le constate, mais finalement qu'importe le flacon… Ce n'est pas tous les jours… qu'on a l'ivresse d'un chapitre.

 

cour
La cour intérieure du château, idéale pour un apéritif avant tout chapitre. ©JL Bernuy.

Véritable PME

 

Née en pleine crise économique dans les années trente à l'initiative de Georges Faiveley et Camille Rodier, vignerons à Nuits-saint-Georges, la Confrérie des Chevaliers du Tastevin est à cette époque, un véritable coup de génie. « Puisque le vin ne se vend pas, invitons nos amis pour les boire ». Après guerre, l'association acquiert le château du Clos de Vougeot pour y réunir les ambassadeurs du vin de Bourgogne.

 

Aujourd'hui, c'est une véritable PME : 15 cuisiniers, une centaine de serveurs et serveuses à la dextérité remarquable qui servent à l'ancienne, plateau sur le bras, entre des rangées de quelques cm2. Du grand art !

Le temps passe, les plats, les vins aussi. Des sketches à l'humour plus ou moins heureux font office d'entracte. Les comédiens d'un soir sont des viticulteurs. Encore une chanson, oui, mais avant, un ènième ban bourguignon… la/la/la/la/lalère… Cette fois, ça y est, l'assemblée s'encanaille.

 

On tape du poing sur la table pour marquer le tempo. Les serviettes s'agitent en l'air. Les plus débridés montent sur leur chaise. Stop ! On est entre gens bien élevés. Un café pour la route et c'est déjà l'heure vers la première ou deuxième du matin, de prendre congé. Heureusement, un service de bus fort à propos ramènent chacun dans son hôtel ou son foyer.

 

Jusqu'au prochain chapitre… En début d'année prochaine, l'un d'eux célèbrera la Saint-Vincent Tournante qui fait halte les 24 et 25 janvier à Vougeot et Gilly-les-Cîteaux.

 

cadets
Le groupe des Cadets de Bourgogne possède un répertoire unique au monde de chansons à boire. ©JL Bernuy.

 

2 commentaire(s) pour cet article
  1. HARDJANIdit :

    Quelle soirée Magnifique!!! Un endroit de rêve, quel honneur d'avoir été sélectionnée par la Confrérie des Chevaliers de Tastevin pour réaliser un tableau "La Farandole des Saveurs" au Crayon de Couleur pour faire le Menu du Chapitre du Goût et de la Gastronomie 2014. Inoubliable!!! Encore Merci!!! J'espère bien pouvoir faire le menu du chapitre de la ROSE, un jour prochain.... Sandrine HARDJANI Artiste peintre.

  2. Arnaud ORSELdit :

    Bonjour Je viens de lire de votre article, dommage qu'il n'y ai pas un mot sur la gastronomie, le chef, il me semble, avait fait des prouesses ce soir là. Quelques erreurs cependant : Il y a 16 chapitres par an. les droits d'intronisation ne sont pas de 320 euros mais de 300 euros. Vous auriez pu aussi préciser que la Confrérie, qui participe depuis 80 ans aujourd'hui à la promotion de la Bourgogne et de ses vins n'est financée par aucun organisme publique ni ne touche aucune subvention. Bien cordialement Arnaud ORSEL Conseiller d'Honneur Confrérie des Chevaliers du Tastevin

Commentez !

Combien font "8 plus 1" ?