L'outil de production d'Oxxo a bénéficié de 9 millions d’€ d’investissements entre 2008 et 2012.
L'outil de production d'Oxxo a bénéficié de 9 millions d’€ d’investissements entre 2008 et 2012.

BATIMENT. Sauf surprise de dernière minute, la reprise du numéro un français des portes et fenêtres en PVC devrait se décider entre l’Algérien Cevital, Compobaie Solutions et un projet de Scop des salariés.

Le tribunal de commerce de Mâcon tranchera le 31 mai, après une dernière réunion pour le faire le point, ce mardi 21 mai.

Certains salariés, fortement mobilisés, veulent prendre leur avenir en main sous la forme d’une société coopérative et participative.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Qui sera au 1er juin le nouveau propriétaire Oxxo, numéro un français des ouvrants (portes et fenêtres en PVC) pour le logement collectif placé en redressement judiciaire le 5 février dernier, avec une période d’observation de 6 mois renouvelables ?

Relire sur les raisons de ces difficultés  notre article : Pourquoi la société Oxxo dépose le bilan ?

Le 31 mai prochain, le tribunal de commerce de Mâcon décidera du sort de l’entreprise (412 salariés), implantée à Cluny (Saône-et-Loire) et que le fonds Orium, actionnaire majoritaire, n’a plus souhaité accompagner financièrement.

Trois repreneurs restent en lice sur les onze candidats qui s’étaient déclarés. L’Algérien Cevital (3,6 milliards de $ de chiffre d’affaires, 13 800 personnes), premier groupe privé de son pays, fait une offre par l’intermédiaire de sa filiale italienne Mediterranean Float Glass (MFG), spécialiste du vitrage plat.

Il propose de conserver 255 salariés, de réinjecter dès l’an prochain, 2 millions d’€ dans de nouveaux équipements et mise sur 50 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2015.

Quelques réalisations d'Oxxo.
Quelques réalisations d'Oxxo.

Un outil de production performant

Compobaie Solutions (une vingtaine de millions d’€ d’activité), autre société sur les rangs, appartient au fonds d’investissement Platina Partners.

Située à Marssac (Tarn), cette PME conçoit et produit des blocs baies, ensembles autonomes en béton qui intègrent une menuiserie et une fermeture.

Son offre prévoit la reprise de 200 personnes et un chiffre d’affaires de  40 millions d’€ à l’horizon 2015.

La dernière proposition émane de salariés (**) sous la forme d’une société coopérative et participative (scop) encore à créer et qui table sur 49 millions d’€ de chiffre d’affaires en 2015.

Elle n’envisage que 90 licenciements, mais les 310 personnels conservés subiraient des mesures de chômage partiel sur 12 mois, le temps que le marché du logement collectif, selon les prévisions, redémarre au second semestre 2014.

Suivi au ministère du Redressement productif, ce dossier aurait été jugé « crédible » par Arnaud Montebourg lui-même qui connaît parfaitement la région et ses acteurs économiques pour avoir été député et président du conseil général de Saône-et-Loire.

Reste à trouver un minimum de 6 millions d’€ (*) pour relancer le fabricant de fenêtre PVC en espérant un apport conséquent d’aides publiques.

Quelle que soit la décision finale du tribunal, Oxxo qui a réalisé 67 millions d'€ de chiffre d'affaires en 2012 (160 000 huisseries produites) demeure une entreprise viable. Avec un atout majeur : son outil de production compte parmi les plus performants de son secteur.

Oxxo est le numéro un français des fenêtres et portes en PVC pour le logement locatif.
Oxxo est le numéro un français des fenêtres et portes en PVC pour le logement locatif.

Il a bénéficié de 9 millions d’€ d’investissement entre 2008 et 2012 avec notamment l’acquisition de treize nouvelles machines.

(*) Et sans doute du double à terme pour assurer la trésorerie de l’entreprise.

(**) Fortement mobilisés par la CGT, ils ont réuni près de 600 personnes mercredi 15 mai dans les rues de Cluny. Regarder le reportage de nos confrères de France 3

Crédit photos : Oxxo

 

Commentez !

Combien font "6 plus 2" ?